Ouverture du forum le 26/02/2018
Bienvenue et bon jeu à tous ♥️


N'hésitez pas à laisser un commentaire sur nos fiches pub
RPG Design et Never Utopia et sur FB.

Points de Bravoure des différentes factions :

1 Points 0 Points 0 Points 0 Points 0 Points 0 Points

Scénarios des membres

Partagez | 
 

 I will find you here inside the dark #THUAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



avatar
₪ Aventures : 251
₪ Emploi : Lieutenant-Colonel, ancien membre des forces spéciales, attaché à la protection du vice chancelier

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: I will find you here inside the dark #THUAN   Dim 25 Mar - 16:28

I will find you
Yhùan & Tadhg

« I'll be the light and lead you home when there's nowhere left to go. I'll be the voice you always know when you're lost and all alone. I won't let you go  »
Le travail n'attend pas. Tu as réussi à te remettre rapidement sur pieds. Certainement grâce aux soins prodigués par cet inconnu qui hante tes pensées. Tu ne te souviens pas grand chose de lui, la plupart du temps passé à ses côtés, tu es resté dans les vapes, assommé par le choc et la fièvre. Pourtant, tu te souviens de la bienveillance de son regard. Il a veillé sur toi alors que tu étais incapable de le faire de toi-même. Il est resté près de toi tout ce temps et il a disparu sans laisser de trace. Tu aurais aimé savoir comment le retrouver, ne serait-ce que pour le remercier d'avoir été là quand tu en avais le plus besoin. Seulement, il n'a pas pensé bon te laisser le moindre indice.

Tu as dû reprendre le cours de ta vie. Ce n'est pas comme si tu avais le choix de toute façon. Tu as repris ta place au sein de la garde, après être resté quelques jours à l'infirmerie pour être sûr que tu étais apte au service. Bien entendu que tu l'es. Tu n'es pas du genre tire-au-flanc. Tu as rapidement repris les missions d'explorations. Au fond de toi, tu nourris le mince espoir de retomber sur ton mystérieux natif. Tu sais bien qu'il n'y a qu'une infime chance de le recroiser, mais tu préfères t'y accrocher. Tu veux juste pouvoir rembourser ta dette, ne plus rien lui devoir. Tu es un homme d'honneur. Tu tiens toujours tes promesses et il a disparu dans la nature en emportant l'une de tes promesses. Tu ne peux pas fermer les yeux là-dessus.

La mission d'aujourd'hui est plutôt calme. Du moins, aucun événement marquant n'est venu entacher cette petite balade. Si bien que vous décidez de vous dispersez, pour s'assurer que tout est en ordre. Toujours se méfier quand c'est trop calme, ça peut parfois cacher de sacrées surprises. Tu pars donc dans une direction après avoir jeté un dernier coup d'oeil à Milo qui prend la direction opposée. Tu n'aimes pas forcément le voir partir seul. Tu as pris l'habitude de surveiller ses arrières. Tu croises les doigts pour qu'il te revienne en un seul morceau alors que tu avances sans bruits - ou presque - soudain, un bruit te fait sursauter et tu te retournes brusquement, scrutant les alentours. « Qui est là ? » Avec un peu de chance, c'est juste l'un des tiens qui revient sur ses pas. Tu préfères imaginer ça plutôt que l'un de ses dinosaures qui en voudrait encore à ta vie. C'est toujours plus rassurant.

(c) DΛNDELION




I really love to hate it
Build up my patience, you're doing it right. You've got me all jaded, I'm holding on tight. This game, I don't really get it, oh. But you know that I'm just about to fall. Got me on edge, yeah, you're doing alright




Ma botte secrete:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 404
₪ Emploi : Guérisseur

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Dim 25 Mar - 18:55

I think we're alone now there doesn't seem to be anyone around
I think we're alone now the beating of our hearts is the only sound
Look at the way we gotta hide what we're doing
'Cause what would they say if they ever knew
L'imprudence n'était pas un mot faisant parti de mon vocabulaire, mais ma curiosité me causait quelques désagréments sur ce front depuis l'arrivée de ses hommes venant du ciel. Cela avait déjà commencé par m'approcher de leur territoire après la réunion à Calcita pour juger de mes propres yeux de la menace, plutôt que de retourner dans ma belle Osadil. Ensuite ne pas laisser l'étranger mourir de ses blessures. Cela faisait une menace de moins après tout comme l'auraient dit la plupart des autres natifs. Je n'étais cependant pas un homme dénué de cœur, et cet être si semblable à bien des nôtres ne méritait pas l'agonie douloureuse venant de l'infection d'une plaie. Je l'avais donc mené à l'abri d'une grotte, et trouvait quelques plantes utiles me permettant de lui éviter le pire. Je n'avais pu me défaire de ma curiosité à son égard. Il n'avait pas été beaucoup présent en esprit, dévoré par une fièvre et la douleur. J'avais scruté ses traits et m'étais interrogé. Ils nous ressemblaient tellement, pouvaient-ils vraiment être si dangereux ?

L'imprudence comme je disais n'était pas un sport que j'aimais pratiquer, et je me ressaisissais vite alors que je me laissais trop attendrir par la jeunesse de ses traits déchirés. L'inconnu avait des vêtements bien différents, aucune raison de le confondre, de plus il avait ses armes si différentes. Des armes inconnus qui me poussait à l'abandonner quand après une de mes promenades, je découvrais un groupe de ses gens se dirigeant vers l'abri que j'avais trouvé. Et pourtant, je voulais mes réponses. Je voulais aussi savoir à quoi ressemblait son visage sans la douleur le contortionnant. Je devais admettre que j'étais fasciné. Et c'était inhabituel pour moi, j'étais plus de ceux qui fascinait en général. Et je maudissais de m'attarder dans la jungle alors que mes provisions s'amenuisaient et que ma présence deviendrait marquante pour ma communauté.

Mais j'étais là depuis plusieurs lunes déjà. Certes, j'en profitais pour cueillir des plantes de la région, mais la vérité, j'étais assez honnête pour la savoir. Cependant, au moindre bruit, je me dissimulais de la vue, je n'étais pas un guerrier, mais je n'étais pas stupide. Mon cœur battant une cadence improbable alors qu'un groupe approche. La légère paranoïa grouille sous mon épiderme, et même quand le groupe s'affine sur une silhouette que je reconnais, je n'ose me montrer. Après tout, la dernière fois, il n'était pas en mesure de me tuer, mais il avait l'air rétabli. Ce n'est que le son de sa voix qui me décidait à sortir de ma cachette, je dissimulais mes craintes à l'égard de son peuple et de lui-même derrière un sourire amusé. - Comme, on se retrouve, enfant du ciel. Je dépose mon sac de provision sous un arbre, prêt à léger en cas de besoin alors que je m'approche de l'homme. - Je vois que j'ai tenu ma part du marché ... Je laisse ma main faire un mouvement le désignant. Alors qu'il se tient face à moi, je peux noter sa grande taille, ses cheveux à la couleur d'une nuit sans lune, ses yeux expressifs. L'esthète que je suis, ne peut qu'apprécier l'allure de l'homme. - As tu le temps de tenir la tienne ? Je lève légèrement la tête dans sa direction, tentant de scruter ses réactions et appréhender une fuite possible.  
©️ 2981 12289 0




You taught me the courage of stars before you left. How light carries on endlessly, even after death. With shortness of breath, you explained the infinite. How rare and beautiful it is to even exist





oops:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 251
₪ Emploi : Lieutenant-Colonel, ancien membre des forces spéciales, attaché à la protection du vice chancelier

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Dim 25 Mar - 19:48

I will find you
Yhùan & Tadhg

« I'll be the light and lead you home when there's nowhere left to go. I'll be the voice you always know when you're lost and all alone. I won't let you go  »
Vigilance constante.

C'est ce qu'on t'a appris et après ta petite mésaventure de la dernière fois, tu devrais savoir que c'est un conseil vital. Seulement, lorsque tu vois l'inconnu se dessiner devant toi, tu ne peux t'empêcher d'entendre cette petite voix te souffler que la peur n'évite pas le danger. C'est vrai ça, tu peux te méfier autant que tu voudras, ça ne t'empêchera pas de te faire à moitié empaler par un dinosaure. Tes yeux se posent sur le visage vaguement familier. Tu le détailles. La dernière fois tu n'en as pas eu l'occasion, l'esprit trop embrouillé par ce qui venait de t'arriver. Cette fois-ci, tu es en pleine possession de tes moyens. Le doigt que tu avais posé sur la gâchette en entendant un bruit derrière toi, se détend légèrement, sans pour autant la lâcher totalement. On ne sait jamais. L'homme lui t'a peut-être sauvé une fois, mais il est peut-être revenu sur sa décision. Tu restes sur tes gardes. Après tout, les rumeurs qui courent sur ses natifs ne sont pas des plus rassurantes.

Il t'appelle enfant du ciel et tu ne peux t'empêcher de le corriger « Je m’appelle Tadhg. » tu ne sais pas pourquoi tu trouves ça si important qu’il connaisse ton prénom. C’est peut-être juste parce que tu ne tiens pas à ce qu’il reste anonyme, alors tu te présentes le premier dans l’espoir qu’il en fasse de même. Tu baisses les yeux quand il te désigne de la main. C’est idiot. Tu sais ce que tu es toi, tu te vois dans le miroir tous les matins. Tu lèves les yeux vers lui, un peu hébété. Tu regardes autour de toi, à la recherche des autres. Tu sais que ce ne serait pas une bonne chose de te voir en compagnie d’un natifs. Autant pour lui, que pour toi. Toutefois, les autres semblent s’être dispersé. Tu acquiesces simplement la tête avant de poser de nouveau les yeux sur le visage de ton sauveur. Sa peau caramel a quelque chose d’exotique que tu ne saurais expliqué. Son regard rieur est charmant, quoiqu’un peu intimidant lorsqu’il se pose sur toi. Tu hésites. Tu pourrais jouer les lâches et le menacer pour le voir fuir. Après tout, tu n'as rien signé. Ton honneur t'en empêche. « Qu’est-ce que vous voulez savoir ? » rempli ta part du marché, que tu en sois débarrasser et que tu puisses te libérer l’esprit de cette histoire. Ce n’est pas le moment de fraterniser avec l’ennemi, Tadhg.

(c) DΛNDELION




I really love to hate it
Build up my patience, you're doing it right. You've got me all jaded, I'm holding on tight. This game, I don't really get it, oh. But you know that I'm just about to fall. Got me on edge, yeah, you're doing alright




Ma botte secrete:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 404
₪ Emploi : Guérisseur

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Dim 25 Mar - 20:42

I think we're alone now there doesn't seem to be anyone around
I think we're alone now the beating of our hearts is the only sound
Look at the way we gotta hide what we're doing
'Cause what would they say if they ever knew
Tadhg. Le nom s'imprime dans mon cerveau, appréciant les consonances. Le nom lui sciait. Même si une part de moi ne sait pas si c'est de l'ignorance ou une preuve de bonne volonté de sa part. Un nom comporte tant de pouvoir. Je finis par me décider pour lui répondre avec un sourire, mes lèvres répétant le nom dans un murmure presque silencieux. Satisfait, par l'action, je laisse mon regard glissait le long de son visage, notant une expression que je qualifiais de presque timoré pour un guerrier. C'était ce qu'il était non ? Je laissais mon regard glissait sur l'arme qu'il tenait. Une odeur de danger rodant, mais je ne parvenais pas à me défaire de ce sentiment étrange qui me faisait penser qu'il n'était pas lui-même la menace. Je portais une main à mon menton, alors que je ne peux m'empêcher de tourner autour de lui. Prenant en compte les moindres détails. Il était différent des guerriers de ma tribu, mais peut être était il le digne représentant des guerriers de sa tribu. Je m'interrogeais et reposais mon attention sur son profil.

- Vos contes et légendes ... Répondis-je avec une certaine légèreté au fond de la voix qui trahissait un amusement certain. La réponse était si formelle de sa part, mais il ne semblait pas être vraiment ravi. Je pouvais le comprendre, je n'aimerais pas non plus révéler les secrets de mon peuple à un parfait étranger. Je finissais par revenir devant lui, et laissait mon expression paraître le plus inoffensif possible. Je n'étais pas un soldat, mais j'avais mes armes. Je charmais les peuples avec ma bonne nature et je charmais les cœurs avec ma beauté indolente. - Dis moi, Tadhg, es tu une menace pour le peuple d'Exodia ? Et une part de moi n'arrivait pas à se convaincre qu'il soit une menace. C'était stupide de me retrouver si interpellé par cet être venu d'ailleurs. Et c'était peut-être cette stupidité qui me faisait me décider à prononcer les mots suivants. - Es-tu une menace pour moi, Yhùan du peuple Rajàhor ? Mes yeux ne cessaient de caresser la peau plus clair de l'homme face à moi, une peau qui n'avait rien de comparable à celle des gens de mon peuple.

Je me sortais de la transe passagère qui me secouait pour rester plus vigilant de mes alentours, rien ne prédisait s'il s'agissait ou non d'un piège. Peut-être qu'ils attendaient t'attraper un des nôtres pour explorer nos faiblesses. Ma bouche était cependant scellée dans une loyauté sacrée pour les miens. Par mon imprudence, je les exposais et j'en éprouvais un soupçon de culpabilité. Je me conduisais comme un enfant qui convoitait ce qui n'était pas à sa portée. Mon expression s'assombrissait légèrement dans une expression plus sérieuse, alors que mon corps vibrait en attente de sa réponse. Que chaque parcelle de mon corps se tendait pour détecter le mensonge ou la vérité.  
©️ 2981 12289 0




You taught me the courage of stars before you left. How light carries on endlessly, even after death. With shortness of breath, you explained the infinite. How rare and beautiful it is to even exist





oops:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 251
₪ Emploi : Lieutenant-Colonel, ancien membre des forces spéciales, attaché à la protection du vice chancelier

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Dim 25 Mar - 21:34

I will find you
Yhùan & Tadhg

« I'll be the light and lead you home when there's nowhere left to go. I'll be the voice you always know when you're lost and all alone. I won't let you go  »
L’inconnu soupire ton prénom et sans vraiment comprendre pourquoi, un frisson parcourt ta nuque, comme s’il était venu le souffler près de ton oreille. Tu passes ta main libre dans ton cou, mais aucun obstacle rencontre tes doigts. Ça doit être le fruit de ton imagination... tu es déçu de ne pas entendre son nom à lui aussi. Après tout, c’est une chose qui se fait chez toi. Tu te présentes et la personne en fait de même. Apparemment, ça ne doit pas être la même histoire ici. Tu ne connais pas vraiment les coutumes locales. Tu ne les connaîtra peut-être jamais. Les natifs n’ont pas l’air d’être vraiment pressé de partager ça avec vous. Il n’y a que celui en face de toi qui a daigné s’ouvrir à toi. Du moins, il a utilisé ses connaissances du terrain pour te soigner. C’est déjà un début, mais il est peut-être l’exception qui confirme la règle. Peut-être que tous les autres sont des brutes sanguinaires comme on tient à te le faire croire.

Il te demande de lui raconter une histoire et tu en restes perplexe. Il aurait pu te demander ce qu’il voulait, mais c’est une histoire tirée d’un conte pour enfants qui l’intéresse. Étrange. Tu fouilles dans ta mémoire. « Il y a bien une histoire avec cette fille qui se perd dans les bois et fait une mauvaise rencontre... » es-tu vraiment entrain de penser au fait que tu te transformes en petit chaperon rouge, Holbrook ? Milo serait certainement mort de rire s’il pouvait t’entendre. L’inconnu tourne autour de toi et tu n’apprécies pas vraiment ça. Tu as l'impression d'être un de ces tigres en cage que l'on pouvait observer dans les zoo, captif, livré à la vue de tous. Tu t’arranges pour toujours le garder dans ton champ de vision. Il ne manquerait plus qu’il te poignarde dans le dos. Tu aurais l’air bien idiot. Tes doigts se resserrent sur la crosse de ton arme, comme pour te protéger. Tu te demandes encore si c’est une bonne idée de rester en compagnie de cet inconnu. C’est certainement une hérésie et pourtant, tu n’essayes même pas de faire un geste de repli.

De nouveau, lorsqu’il prononce ton prénom un frisson parcourt ta nuque. Tu te demandes pourquoi ? Tu n’as pas le temps d’y penser plus longtemps. Sa seconde question te surprend. Il ne semble pas s’interroger pour l’ensemble des tiens, mais uniquement pour toi. Est-ce que toi, tu es un danger pour son peuple ? Certainement pas. Du moins pas tant qu’ils n’en sont pas un pour le tien. Ton regard croise le sien quand il se décide enfin à te livre son nom. Yhùan. La sonorité est étrangement douce à ton oreille. Tu hoches légèrement la tête de gauche à droite, mouvement presque imperceptible trahissant la pensée qui te traverse l’esprit. Cette voix qui revient te susurre que jamais tu ne lui feras de mal. « Tu m’as sauvé la vie, je n’ai pas l’intention d’attenter à la tienne en retour. Seulement, si tu esquisses le moindre mouvement pour me nuire, je serais obligé de répliquer. » tu te veux sincère. Tu n’as aucune raison de mentir. Tu ne lui veux pas de mal. Si ça avait été le cas, tu aurais déjà pu l’abattre depuis bien longtemps ou même l’assommer pour le ramener au camp. Pourtant, tu es toujours là, à discuter avec lui. Parce qu’au fond, tu es autant désireux que lui d’en apprendre d’avantage sur ces inconnus. La curiosité est un vilain défaut à ce qu’il paraît. « D’ailleurs, pourquoi m’être venu en aide, si tu crains que je puisse te nuire, Yhùan du peuple Rajàhor ? »  prononcer son nom à quelque chose d’étrange, trop nouveau. Tu as envie de savoir ce qui a poussé cet inconnu à venir en aide à un étranger.

(c) DΛNDELION




I really love to hate it
Build up my patience, you're doing it right. You've got me all jaded, I'm holding on tight. This game, I don't really get it, oh. But you know that I'm just about to fall. Got me on edge, yeah, you're doing alright




Ma botte secrete:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 404
₪ Emploi : Guérisseur

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Dim 25 Mar - 22:25

I think we're alone now there doesn't seem to be anyone around
I think we're alone now the beating of our hearts is the only sound
Look at the way we gotta hide what we're doing
'Cause what would they say if they ever knew
Mes sourcils se froncent alors qu'il débute le conte d'une femme imprudente et s'arrête en plein milieu de son histoire ... Je note le tous dans un coin de ma tête, et m'interroge s'il s'agit d'une de ses légendes vous mettant en garde contre les dangers de la forêt. Leur monde est il semblable au nôtre, rempli de ces dinosaures féroces qui peuvent mettre fin à votre vie en un coup de mâchoire ? D'autres animaux y vivent-ils ? Beaucoup d'interrogation qui se bouscule dans ma tête, mais ce n'est pas ce qui m'intéresse le plus à ce moment précis. J'ai besoin de savoir si je me suis trompé en lui sauvant la vie, ou si mes instincts ne m'ont pas fait défaut. Et c'est pour cela que l'interrogation prend une tournure plus personnelle. L'homme répond avec cette franchise brute, m'arrachant un rire amusé. Sa méfiance n'accentue que le côté irréel de cette rencontre. Je dissimule le sourire à l'aide d'une de mes mains.

Sa franchise est charmante et quelque peu désarmante, je dois l'avouer. Mais elle me rends un peu plus confiant dans mes prédictions à son égard. Il n'a rien d'un monstre avide de sang, et une fois de plus, je n'ai pas eu loisir d'observer son peuple, mais je confirme mes intentions de ne pas soutenir une probable guerre. Si les siens sont comme lui, alors peut être qu'il y a un espoir de paix et de vie harmonieuse. Je comprends les doutes et les peurs de mon peuple, ils ont peur de voir leurs ressources être pillées, mais nous avons bien réussi à nous entendre après des siècles de déchirement. Les tensions sont toujours là, mais les accords nous permettent de protéger le frêle équilibre. - Ne t'en fais pas ... Je ne suis pas un guerrier. Et l'aveu était peut-être dangereux, mais je n'étais sans ressources malgré mon manque d'aptitude au combat. Je ne pouvais m'empêcher de rajouter avec un coup d'œil à son attention. - Je préfère prôner les vertus de l'amour ... Il y a des moyens tellement plus agréables d'établir la paix. Et si la provocation n'est pas sans arrière-pensée, elle est plutôt fidèle à ma façon de penser. J'ai connu bien trop d'horreur pendant la dernière grande guerre pour prônait la brutalité du champ de bataille.

Mes doigts brûlent d'effleurer la peau de son cou pour sentir les battements de son cœur à sa réaction, mais je sais lire une atmosphère suffisamment pour ne pas me risquer à un geste qui pourrait le coûter bien plus cher que le prix que je ne suis prêt à payer. Mutin, je ne peux m'empêcher de lancer un regard par-dessus mes cils alors qu'il me demande pourquoi je lui ai sauvé la vie. - Pour être honnête, je ne suis pas sûr, Tadhg du peuple du Ciel. Tu avais l'air si ... humain, et c'est mon métier que de venir au secours de tous. Ce n'était pas l'entière vérité, mais je ne pouvais faire montre de trop d'imprudence. Qui plus est comment expliquer cette impulsion devant son visage déchiré de prendre soin de lui. C'était une folie sans nom. Il m'arrivait de prendre amant, et j'aurais pu reconnaître une simple pulsion, mais c'était autre chose. Je gardais toujours le contrôle dans les relations brèves que je m'autorisais. Je ne laissais pas mes instincts me consumaient au point de me retrouver en péril mortel, si près de leur oiseau de fer. - Et puis je te crois quand tu me dis ne pas me vouloir de mal, je crains de ne pouvoir accorder autant de crédit à tes compagnons. Mais je les soignerais s'il le fallait, certains voient mes positions comme une faiblesse naïve, mais j'estime que c'est ce qui fait ma force.  
©️ 2981 12289 0




You taught me the courage of stars before you left. How light carries on endlessly, even after death. With shortness of breath, you explained the infinite. How rare and beautiful it is to even exist





oops:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 251
₪ Emploi : Lieutenant-Colonel, ancien membre des forces spéciales, attaché à la protection du vice chancelier

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Lun 26 Mar - 19:17

I will find you
Yhùan & Tadhg

« I'll be the light and lead you home when there's nowhere left to go. I'll be the voice you always know when you're lost and all alone. I won't let you go  »
Tu te demandes encore ce qui t’a pris de parler du petit chaperon rouge à cet homme. De tous les contes que tu connais, il a fallut que tu lui sortes cette histoire-là. Parfois, tu es vraiment un cas désespéré. Il se moque et tu ne peux pas lui en vouloir. Toi aussi tu te serais moqué à sa place. Il te demande si tu as l’intention de lui faire de mal. Peut-être que tu aurais dû mentir. Faire planer le doute, ne serait-ce que pour lui faire comprendre qu’il ne fallait pas prendre le risque de t’attaquer. Pourtant, tu es incapable de mentir sur l’instant et tu lui dis la vérité, du moins la tienne. Tu n’as pas l’intention de lui faire de mal. Contrairement à ce que peut faire croire ton uniforme, tu n’es pas quelqu’un de violent. Jamais gratuitement. Il t’avoue qu’il n’est pas un guerrier. Tu aurais pu t’en rendre compte de toi-même. Il n’a pas l’allure d’un guerrier, ni même la posture. Il se déplace comme un chat sauvage, mais il n’a pas les réflexe d’un guerrier. Les mots qui suivent sa révélation te font monter le rouge aux joues et tu espères au fond de toi que ça ne se voit pas. Prôner les vertus de l’amour, ton père l’aurait certainement désigné comme un hippy. S’en est peut-être un qui s’ignore. Tu aimerais dire quelque chose de spirituelle, mais rien ne vient. « La paix est notre objectif à tous. » tu n’es pas venu ici pour revivre une guerre. On vous a promis l’eldorado et tu espères toujours le trouver, pour ta soeur, pour Milo et pour toi aussi. Un endroit paisible sans crainte d’agonie.

Tu as vraiment l’air d’un idiot.

Debout, droit comme un i, tu attends d’apprendre la raison pour laquelle il t’a sauvé. Tu veux comprendre. Son regard se fait plus... charmeur et tu ne peux nier le fait que ça te trouble, mais tu te reprends vite. Tu ne peux pas te laisser avoir aussi facilement. C’est surement l’une de ses ruses. Il t’a dit ne pas être un guerrier, mais ce n’est pas pour autant un homme sans défense et tu ne sais pas comment les choses fonctionnent ici. Mieux vaut rester sur ses gardes. Tu avais l’air si...humain à quoi s’attendait-il ? À un remarque d’alien ? Bien sûr que tu as l’air humain puisque tu en es un. Il aurait fait la même chose avec tout le monde. Ça te semble logique. Après tout, de là où tu viens, les médecins faisaient eux aussi le serment de venir en aide à toutes les personnes qui en auraient besoin. C’est un peu la même chose. « La question s’adressait à moi, pas au reste de mon peuple. » tu ne peux pas parler au nom de tes semblables. Tu n’en as ni le droit, ni l’autorité. Tu sais simplement que tu feras tout ton possible pour maintenir l’ordre et éviter les débordements. Massacrer les natifs sans autre raison que le fait qu’ils ne sont pas comme vous est ridicule. Puis à y bien regarder, Yhùan n’est pas si différent de toi. Bien sûr il a le teint caramel et des yeux en amande, mais ce n’est qu’un détail. Rien qui ne vaille la mort. « Dois-je en conclure que chez vous aussi il est difficile de faire entendre la paix comme la voix de la raison ? » il est dans la nature humaine de se méfier de ce qu’elle ne connaît pas, mais la méfiance entraine souvent la folie et ça n’engage jamais rien de bon. Tu te tournes finalement vers lui. « Si vous nous pensez si dangereux, pourquoi vous aventurez si près de nous ? » parce que même s’il pense que toi, tu ne lui fera pas de mal, il doit s’être rendu compte que tu ne t’étais pas aventuré seul dans ces lieux et que votre campement est assez proche pour être dangereux pour un étranger. Malgré ça, il est là devant toi, un sourire malicieux accroché à ses lèvres rosées.

(c) DΛNDELION




I really love to hate it
Build up my patience, you're doing it right. You've got me all jaded, I'm holding on tight. This game, I don't really get it, oh. But you know that I'm just about to fall. Got me on edge, yeah, you're doing alright




Ma botte secrete:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 404
₪ Emploi : Guérisseur

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Lun 26 Mar - 20:42

I think we're alone now there doesn't seem to be anyone around
I think we're alone now the beating of our hearts is the only sound
Look at the way we gotta hide what we're doing
'Cause what would they say if they ever knew
J'étais ravi de l'entendre prôner la paix. Peut être était-ce une technique dans le but de me faire baisser ma garde, mais une part de moi avait bien du mal à le croire. J'étais perplexe, intrigué et je me demandais si nos dieux n'avaient pas fait en sorte que leur oiseau de fer sur notre planète, juste pour avoir la chance de tomber sur lui. C'était une pensée qui ne me ressemblait pas et je la chassais aussitôt comme un insecte tournant autour de nos têtes sous la chaleur plombante du désert. Pourquoi m'obstinais je à me perdre dans cette contemplation ? Peut être parce que la légère teinte rosatre de ses joues étaient tout simplement charmante et délicieuse. Pour un guerrier, il semblait dégagé une innocence que peu de membres de mon clan ne possédait. C'était peut être ce qui me poussait vers tant d'honnêteté à son égard. Je soutiens néanmoins son regard, et le sourire ne quitte pas mes lèvres. Malgré le danger, il y a quelque chose d'extrêmement euphorisant dans cette rencontre impromptue.

Pourtant, il me rappelle bientôt les raisons pour laquelle ma méfiance était présente en premier lieu. Son peuple. Une certaine nervosité que je ne m'autorise pas à laisser deviner parcoure mon échine. Mais tout comme moi, il est lui aussi exposé aux dangers de natifs un peu trop susceptible de frapper avant de parler. Sans compter d'autres idées qui ont filtrés lors de la réunion aux grottes de Calcità. Un petit sourire sans humour, quand je me rappelle les propos d'Esrä. La capture d'un des leurs. Une part de moi a envie de l'avertir de ne pas se promener seul, de ne pas s'éloigner de son camp mais la vérité était que ses mots me laissaient deviner qu'il pourrait me renvoyer l'avertissement. C'était une drôle de situation dans laquelle nous nous trouvions.

- Les habitants d'Exodia ont toujours eu le sang agité ... Et je ne peux m'empêcher de repenser aux horreurs que j'ai vu pendant la grande guerre. Nous avions été déchirés pendant des siècles, c'était une évidence que l'arrivée d'une nouvelle population ne viendrait pas sans un murmure de tourmente et de désir grondant de violence. Une certaine tristesse submergée mes pensées, mais je les chassais bien vite alors qu'il me questionnait sur mon imprudence. Je laissais un nouveau petit rire s'échappait de ma bouche bien malgré moi, et l'atmosphère pesante de la réalité. - Je ne sais pas pour les autres, mais je dois admettre que j'ai toujours fait preuve d'une certaine curiosité ... Je me rapprochais de lui, comblant légèrement la distance sans envahir son espace personnel, même si l'envie ne manquait pas, ne serait-ce que pour revoir ses joues prendre la teinte d'une caresse trop longue du soleil. - Et j'ai l'avantage de connaître l'endroit plus que vous ... même si nous sommes pas chez moi. Un petit mouvement de sourcil dans sa direction avant de reprendre ma position originale, et scrutant les alentours.

- Ceci, je me devrais faire preuve de plus de prudence, tu as raison. Je me souvenais que les pas avaient trahis plus d'une présence avant qu'il ne reste seul dans son coin. Plus sobre, je m'efforçais de conserver néanmoins ma bonne humeur, celle qui faisait que ma compagnie était appréciable et apprécié. Je savais ce qui plaisait à mon entourage, et je m'efforçais de m'employer à offrir ce que les gens désiraient. - Et je ne peux que t'inviter à éviter de trop te séparer de tes camarades, les dinosaures ne sont pas les seuls dangers de cette planète. Et en le mettant en garde, je me demandais si je trahissais les miens. Je n'arrivais pourtant pas à ressentir de culpabilité, je ne désirais juste pas que quiconque sois blessé. Lui, ou un habitant d'Exodia. - Je crains qu'il nous soit difficile de nous revoir après aujourd'hui, Tadhg, je ne me suis que trop attardé sur le territoire des Trikana. Profitons de ces quelques instants que le couvert des arbres nous offrent.
©️ 2981 12289 0




You taught me the courage of stars before you left. How light carries on endlessly, even after death. With shortness of breath, you explained the infinite. How rare and beautiful it is to even exist





oops:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 251
₪ Emploi : Lieutenant-Colonel, ancien membre des forces spéciales, attaché à la protection du vice chancelier

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Mar 27 Mar - 17:34

I will find you
Yhùan & Tadhg

« I'll be the light and lead you home when there's nowhere left to go. I'll be the voice you always know when you're lost and all alone. I won't let you go  »
Tu n’as jamais été quelqu’un de violent. L’armée s’est imposée à toi, d’abord parce que c’était la carrière qu’on avait décidé pour toi. Puis avec le temps, tu t’es dis que l’armée était une bonne manière de défendre la paix. Les soldats ne sont pas uniquement des guerriers qui vivent pour faire couler le sang. L’air constamment amusé qu’il continue de porter sur ses lèvres à quelque chose d’extrêmement agaçant, mais aussi particulièrement charmant. Tu as l’impression qu’il se moque de toi et tu ne peux pas dire que ça te plaise. Tu n’as jamais aimé être pris pour le dindon de la farce.

Tu te concentres sur ce qu’il raconte. Les habitants de cette planète ont le sang chaud. Tu aimerais lui dire que ce n’est pas la même chose pour les gens de ton peuple, mais ce n’est pas tout à fait vrai. Certain ont soif de batailles et de sang. Heureusement, d’autres sont comme toi et défendent la paix. Tu lui demandes ce qui le pousse à s’aventurer aussi près de l’endroit que vous occupez. Ce n’est pas l’endroit le plus sûr de la planète, tu en es certain. Des soldats tournent régulièrement pour sécuriser les lieux. Certain ne posent pas de questions avant de tirer. Une ombre passe sur ton regard sombre à l’idée que ce natif puisse se faire abattre. Tu préfères penser à autre chose. D’après ce qu’il dit, il est curieux. Ne lui a-t-on jamais dit que la curiosité était un vilain défaut? Il se rapproche. Tu as presque l’impression de pouvoir le sentir t’effleurer. Tu te concentres pour cacher ton trouble. Tu ne sais même pas pourquoi tu es troublé en réalité. « et de où venez-vous alors ? » s’il n’est pas d’ici, il doit bien être d’ailleurs, n’est-ce pas ? Tu préfères quand il reste face à toi, que tu puisses voir ce qu’il fait et anticiper la moindre attaque.

Il avoue devoir faire preuve de plus de prudence et tu ne peux qu’acquiescer. Tu aurais pu lui avouer que tant que tu étais dans les parages, il ne risquait pas grand-chose. Tu n’as pas l’intention de le laisser se faire blesser devant toi. Malgré tout, tu gardes ça pour toi. Il s’en rendra bien vite compte s’il vient à se faire attaquer. « Serais-ce une menace ? » tu le regardes, ta tête se porte légèrement sur le côté, alors que tu l’observes plus intensément. Tu ne sais pas comment le prendre. Est-ce une simple mise en garde ou une réelle menace ? Tu ne peux pas prendre le risque de baiser ta garde. Pour les dinosaures, tu es déjà au courant. Tu as eu l’occasion d’en rencontrer un qui t’a laissé une marque indélébile.

Je crains qu’il nous soit difficile de nous revoir après aujourd’hui, tu sens la déception t’envahir. Tu ne sais pas trop à quoi tu t’attendais. Pourtant, au fond de toi, tu aurais aimé pouvoir le revoir, apprendre à mieux le connaître, réussir à déchiffrer ce regard qui te trouble tant. Un mince sourire prend place sur tes lèvres, pour cacher ton trouble. Tu te décides à ouvrir la bouche « Dis comme ça, on pourrait presque croire que vous proposez quelque chose d’indécent... » à moins que ce ne soit le regard qu’il pose sur toi. Tu ne sais pas trop, mais c’est l’impression que ça te donne. Tu te mords l’intérieure de la joue pour ne pas rougir aux mots qui viennent de sortir de ta bouche. On pourrait presque croire que tu es redevenu adolescent, avec tes joues qui rougissent à la moindre allusion de Milo. Tu n’es pas sûr que ce soit le bon moment pour régresser.  

(c) DΛNDELION




I really love to hate it
Build up my patience, you're doing it right. You've got me all jaded, I'm holding on tight. This game, I don't really get it, oh. But you know that I'm just about to fall. Got me on edge, yeah, you're doing alright




Ma botte secrete:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 404
₪ Emploi : Guérisseur

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Mar 27 Mar - 19:37

I think we're alone now there doesn't seem to be anyone around
I think we're alone now the beating of our hearts is the only sound
Look at the way we gotta hide what we're doing
'Cause what would they say if they ever knew
Il semble curieux à son tour, et cela m'arrache un sentiment de contentement. Je ne sais pas ce qu'il se passe, mais j'ai l'impression qu'un lien s'établit entre nous, et sans vraiment en comprendre la raison, cela me rend heureux. Cependant, la réalité est elle que nous n'aurons probablement que très peu de temps à passer ensemble. Quand bien même je lui donnerais le nom de mon village, il ne pourra jamais s'aventurer si loin sans se mettre en danger. Et même si par miracle, il parvenait à approcher la cité que j'habite, je doutais fortement qu'avec sa tenue un peu étrange, les gardes de la ville ne le laisse entrer sans encombre.

Fier de mes racines, cependant la pulsion est presque instinctive de me redresser, le torse légèrement bombé. - La colorée Osadil. Oasis principal du clan Rajahor. Peut-être qu'il y a une sorte de décalage entre nous, peut être que je n'ai pas vraiment la réponse désirée que j'étais venu chercher. Mais ce détail presque insignifiant révélé, je me dois de le mettre en garde, étrangement concerné par son bien-être. Qu'a-t-il de si différents que j'en oublie mes années de vie, et la prudence qu'elles m'ont enseigné. Sa réaction me prouve que pourtant, elle est de mise. Je ne me laisse pourtant pas affligé par le sentiment néfaste de ressentiment à son égard. Peut-être parce que les mots résonnent plus d'un ton curieux que douteux. - Un simple conseil de prudence. Les mots sont sincères et j'ai espoir qu'il le discerne. Car en dépit de l'arrivée de son peuple, de leurs coutumes, semblent ils bien différentes au vu de leurs armes et leurs parures, j'ai l'impression qu'il est apte à voir véracité de ma phrase. De plus, il aurait été stupide de ma part de le guérir en premier lieu si j'avais voulu sa mort.

Une mort qui pourrait survenir bien vite, trop vite. Les ravages de la haine ne laissaient que très peu d'hommes en sortir indemne. Mon cœur se serrait à la pensée qu'il lui arrive le moindre mal, et c'était peut-être la raison pour laquelle je savais que nos chemins ne devaient pas se croiser plus que nécessaire. Notre rencontre, nos rencontres n'étaient que tenter la destinée dans ce climat de méfiance. Comme j'aurais aimé pouvoir assouvir ma curiosité à son encontre en l'invitant chez moi, mais ce n'était pas possible. Sa sécurité résidait avec les siens, tout comme la mienne résidait dans celle de mon peuple. Si j'avais pu paraître naïf de par ma volonté de paix, j'étais loin de l'être, connaissant parfaitement la réalité.

Il m'arracha néanmoins un rire charmé, et je ne pouvais complètement brider mon habitude de charmer, surtout quand l'homme face à moi était si séduisant. - Qui sait ? Peut-être que c'est la raison de mon séjour en terrain hostile. Mais si je le taquine avec bienveillance, je ne peux que me régaler de ses joues rougis par ses propres conclusions. - Mais je ne saurais avoir que trop de difficultés à quitter si bel amant à son sort. Et j'étais plutôt habitué au luxe et vaste de mon logement, alors je doutais du confort d'une couche dans une grotte humide trikannienne. Pourtant, la course du soleil continuait alors que je perdais de précieuses minutes dans un flirt qui n'aboutirait à rien. - Tu en connais bien plus sur moi que je n'en connais sur toi, ce n'étaient pas les termes de notre arrangement. Alors dis-moi, Tadhg, es-tu vraiment un enfant du ciel ? Pourquoi êtes-vous venus ici ? Tu m'as l'air d'un homme intelligent, et je ne peux que te garantir que vouloir nous voler nos terres risquent de ne pas être si facile que cela.
©️ 2981 12289 0




You taught me the courage of stars before you left. How light carries on endlessly, even after death. With shortness of breath, you explained the infinite. How rare and beautiful it is to even exist





oops:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   

Revenir en haut Aller en bas
 

I will find you here inside the dark #THUAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» E. Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain./!\ HOT
» find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain (cassie)
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exodus ::  :: Archives :: RPS Terminés-