Ouverture du forum le 26/02/2018
Bienvenue et bon jeu à tous ♥️


N'hésitez pas à laisser un commentaire sur nos fiches pub
RPG Design et Never Utopia et sur FB.

Points de Bravoure des différentes factions :

1 Points 0 Points 0 Points 0 Points 0 Points 0 Points

Scénarios des membres

Partagez | 
 

 I will find you here inside the dark #THUAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage



avatar
₪ Aventures : 251
₪ Emploi : Lieutenant-Colonel, ancien membre des forces spéciales, attaché à la protection du vice chancelier

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Mer 28 Mar - 21:49

I will find you
Yhùan & Tadhg

« I'll be the light and lead you home when there's nowhere left to go. I'll be the voice you always know when you're lost and all alone. I won't let you go  »
Tu sais très bien que tu ne devrais pas être là, que tu ne devrais pas prendre le temps de parler à cet inconnu, issu d’un de ces peuples natifs de cette planète. Pourtant, tu ne peux faire taire ta curiosité. Tu meurs d’apprendre à le connaître depuis que tu as été en mesure de te retrouver tes esprits après la fièvre qui t’a terrassé. Après tout, il t’as sauvé la vie. Il mérite tout de même que tu t’intéresses à lui, ne serait-ce qu’un peut, n’est-ce pas ?  Tu continues à gratter des informations à son sujet. Osadil, tu n’as aucune idée de là où ça se trouve, mais ça ne t’empêche pas de le graver quelque part dans ta mémoire. On ne sait jamais, peut-être que ça te servira un de ces jours. Vivre dans un oasis, ça doit être étrange. Tout te semble étrange ici, pas uniquement les dinosaures. C’était un rêve de gosse, pourtant. Quand tu étais encore un enfant, tu rêvais de rencontrer de vrais dinosaures, bien différent de ceux que tu pouvais voir dans les documentaires. Tu en as bel et bien rencontré, mais tu ne t’attendais pas à une rencontre aussi violente. Ton corps s’en souvient encore.

Yhùan te met en garde. Tu lui demandes s’il veut te menacer. Même si il t’assure que c’est juste une question de prudence. Il a raison. Tu le sais très bien. Tu dois rester prudent. Tu n’as aucune idée de ce dont peuvent être capable ses semblables. Ta soeur ne te le pardonnerait jamais si tu venais à mourir. Tu n’en as pas vraiment l’intention.  En y pensant, Yhùan devrait se méfier lui aussi. Les tiens ont tendance à être un peu sur la défensive ces derniers temps.

Tu rougis légèrement quand tu lui expliques qu’au vue du ton qu’il emploi, tu as l’impression qu’il te fait une proposition indécente. Tu ne sais pas ce qu’il te prend quand il est dans les parages. Tu as simplement l’impression que tu n’as plus aucun filtre face à lui. C’est une véritable horreur. Tu te mords la lèvre inférieure quand il te dit que c’est peut-être la raison qu’il le pousse à s’aventure dans les parages aussi longtemps. Tu ne t’attendais pas à ça. « Tu es là depuis combien de temps ? » tu te demandes s’il est resté là depuis que tu as été retrouvé par tes coéquipiers. Ses mots te troublent et tu essayes de rester de marbre en apparence. C’est loin d’être le moment de fondre face à ses tentatives de charmes. Ça peut encore être une ruse, même déguisé avec autant de compliment. Toi, tu ne t’es jamais trouvé charmant. En réalité, tu n’y as jamais fait attention.  Surtout que quoiqu’il arrive, tu ne risques pas de te fourvoyer dans la luxure et le stupre en pleine forêt.

Le natif semble en vouloir plus sur toi et tu n’as aucune idée de quoi le lui dire. Un nouveau frisson te parcourt quand ton prénom passent ses lèvres. Il a une façon de le dire qui te fait chavirer. C’est n’importe quoi. Tu ressembles à une midinette. Tu prends le temps de réfléchir à une réponse. Tu sais que ça peut très bien être une question piège. Tu n’as pas envie de te mettre Yhùan à dos. Tu passes ta main libre dans tes cheveux. « Nous ne sommes pas ici pour voler quoique ce soit. » ce n’est pas la raison pour laquelle vous êtes arrivés ici « On espérait trouver asile sur une planète plus clémente » le fait que la planète soit déjà habité n’est pas tout à fait ce à quoi tu t’attendais. « Toutefois, de ce que j’ai déjà pu voir, vous avez assez de ressources pour les partager avec nous. » il pose le regard sur lui avant d’ajouter « Toi aussi tu sembles intelligent. S’entretuer n’est pas la solution. Il suffirait qu’on s’entende pour que chacun y trouve son compte, non ? » tu sais que ce n’est pas à toi de décider de ça, pourtant, tu te dis que si tu pouvais trouver des alliés de l’autre côté ça pourrait être un bon début pour instaurer la paix. Tu n’as envie d’avoir fait tout ce voyage pour que la terre promise se transforme en bain de sang.
(c) DΛNDELION




I really love to hate it
Build up my patience, you're doing it right. You've got me all jaded, I'm holding on tight. This game, I don't really get it, oh. But you know that I'm just about to fall. Got me on edge, yeah, you're doing alright




Ma botte secrete:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 404
₪ Emploi : Guérisseur

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Jeu 29 Mar - 16:57

I think we're alone now there doesn't seem to be anyone around
I think we're alone now the beating of our hearts is the only sound
Look at the way we gotta hide what we're doing
'Cause what would they say if they ever knew
Quand il me demande combien de temps cela fait que je suis dans les parages, une certaine honte me gagne. Je sais que ce n'est pas raisonnable ce que j'ai fait et qu'il en soit conscient, c'est comme ci, il obtenait une information sur moi que je n'étais pas certain que je veuille qu'il possède. Depuis ma plus tendre enfance, je garde toujours la main haute sur ma relation avec le monde. Je sais exactement quoi dire ou quoi faire pour plaire à mon auditoire sans en offrir de trop. Et ce jeune homme perturbe tout sur son passage, j'en ignore la raison et cela me trouble terriblement. Ce n'est pas pour autant que je montre quoi que ce soit sur mon visage, au contraire. Je sais garder une main mise sur mes émotions, et ne laisse filtrer que le nécessaire. Peut-être que ses hommes ont des dons de sorcelleries comme certaines légendes anciennes mettent en garde.

- Le temps nécessaire pour obtenir le paiement de mes soins. Un sourire en coin, je reste évasif par volonté. Non qu'avec un peu de recul, il puisse déceler l'absurdité de la requête que j'avais fait en premier lieu. Non, pas que le troc ne soit pas dans mes habitudes, mais vraiment ... Je m'intéresse un peu trop à lui et pas assez à son peuple. Mon chef de clan ne serait guère impressionné par mes actions à ce moment précis, mais il n'était guère dans les parages et je m'offrais le luxe de flirter avec ce que la plupart de mon peuple natal considérait comme l'ennemie. L'ironie ne m'échappait cependant pas, nous avions tous été à un moment donné l'ennemi l'un de l'autre. Les mentalités avaient du mal à évoluer et ils semblaient qu'aucun n'est appris du passé et de nos erreurs.

Cet enfant du ciel semblait avoir la tête plus sur les épaules que certains des natifs d'Exodia et c'était avec un certain plaisir que j'accueillais un peu de tempérance dans ses actions. À croire que les miens ne savaient pas comment régler leurs problèmes autrement qu'en brandissant les armes. Oh, il y avait bien des exceptions bien évidemment, mais la majorité prenait le premier prétexte pour faire couler le sang. C'était désolant, et n'avait aucune finesse. En somme rien que je ne cautionne réellement. Tadhg me rassurait qu'ils n'étaient guère venus dans le but de nous voler, mais plutôt en recherche d'asile. Une pensée fugace me donne envie de lui demander les raisons, mais je préfère écouter ses derniers mots. Et une fois de plus, il me prouve qu'il est bien plus qu'un barbare assoiffé de sang. Je m'interroge en me demandant s'il a un rôle de leader parmi les siens, et si nous pourrions peut-être trouver un compromis ensemble permettant d'éviter des morts inutiles d'un côté comme de l'autre.

- Je suis de ton avis, mais malheureusement mon opinion n'est pas la plus populaire parmi mes pairs. Un haussement d'épaule et je me détourne légèrement, regardant les alentours, toujours aux aguets avant de pivoter pour faire un rond de la main. - Il semblerait que ce soit dans la nature profonde de l'homme que de vouloir à tout prix détruire ... Une certaine tristesse m'envahissait à ses mots et je ne pouvais nier avoir savouré cette décennie de tranquillité et redoutais la probable vague de violence qui allait s'abattre sur la planète. Tout le monde en pâtirait, et cela ne résoudrait probablement rien. - J'aimerais pouvoir te garantir la paix, mais je ne suis qu'un simple guérisseur, ma voix n'a pas grand poids dans l'ordre des choses. Et j'étais sincère, non seulement parce que je ne désirais nullement voir ma planète ravagée, cependant également parce que si nous étions dans une paix relative, je pourrais continuer de le voir sans craindre pour ma vie à chaque instant passé à ses côtés. Et une part de moi avait réellement envie que ce ne soit pas notre ultime conversation.  
©️ 2981 12289 0




You taught me the courage of stars before you left. How light carries on endlessly, even after death. With shortness of breath, you explained the infinite. How rare and beautiful it is to even exist





oops:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 251
₪ Emploi : Lieutenant-Colonel, ancien membre des forces spéciales, attaché à la protection du vice chancelier

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Ven 30 Mar - 4:22

I will find you
Yhùan & Tadhg

« I'll be the light and lead you home when there's nowhere left to go. I'll be the voice you always know when you're lost and all alone. I won't let you go  »
Tu ne peux pas t’empêcher de lui poser des questions sur l’endroit d’où il vient, même si tu ne connais pas vraiment la géographie de cette planète. Quelque chose te pousse à vouloir mieux le connaître. Tu lui demandes aussi depuis combien de temps il traîne dans les parages. La curiosité est peut-être un vilain défaut, mais tu fermeras les yeux pour cette fois. Tu le regardes quand il te dit qu’il est là depuis le temps nécessaire pour obtenir son paiement. « Tu es là depuis que l’on m’a retrouvé ? » ça te surprend. Il prend beaucoup de risques pour recevoir quelques histoires pour enfants. Tu ne sais pas ce qu’il doit t’étonner le plus, qu’il ait attendu aussi longtemps ou que vous ne vous êtes pas rendu compte de la présence d’un natif juste à côté de votre campement. Niveau sécurité, il y a encore des lacunes à combler. Un dilemme s’offre à toi. Tu devrais faire un rapport sur cette histoire. Tu devrais mentionner cette faille de sécurité, mais pour se faire, tu devras forcément parler de la présence de Yhùan. T’en as pas envie. T’as envie de garder ça pour toi.  

Tout se bouscule dans ton crâne. Cet étranger te trouble. Pourtant, tu t’accroches à ton arme comme si elle pouvait te permettre de garder les pieds sur terre. Tu dois rester clair dans ton esprit pour ne pas dire quelque chose que tu pourrais regretter par la suite.

Lorsqu’il te demande si vous avez l’intention de voler leurs ressources, tu es obligé de répondre. Tu n’as pas signé pour devenir un pillard. Tu en dis peut-être un peu trop. Seulement, tu ne peux pas t’en empêcher. Tu pensais pouvoir trouver un endroit où recommencer une vie plus clémente. Tu as entraîné ta soeur et ton meilleur ami avec toi. Tu ne veux pas les avoir amené dans une nouvelle guerre. Ils méritent mieux. Tu es rassuré qu’il soit du même avis que toi. Tu ne sais pas trop comment tu aurais réagi face à un homme faisant l’apologie de violence. Tu en aurais été très déçu dans un premier temps. Ça aurait aussi brisé le lien ténu qui commence à se former entre vous. Ce n’est pas un chef, ça vous fait un point commun. Tu l’écoutes, mais tend tout de même l’oreille pour t’assurer que personne n’a la bonne idée de te retrouver. « La violence aveugle est le propre de l’imbécile » tu ne peux t’empêcher de répéter une phrase te venant de ta mère. Elle aimait te dire ça quand tu étais enfant, t’expliquant ensuite que tu pouvais très bien régler tes problèmes sans violence. À croire que ça t’a suffisamment marqué pour te suivre dans ta vie d’homme.

La tristesse s’affiche sur son visage, tu peux le lire à travers le masque qu’il s’efforce de tenir depuis qu’il est apparu devant toi. Cette émotion furtive te touche. Il semble vraiment peiné par cette violence gratuite. Il semble vraiment sincère quand il te dit qu’il aurait aimé pouvoir peser plus lourd dans la balance. Inconsciemment, tu baisses ton arme. C’est peut-être fou, mais il semble tellement honnête dans ses propos que tu ne peux pas continuer de le pointer avec une arme. Tu n’en restes pas moins sur tes gardes. Seulement, tu te fais moins menaçant. « Je ne t’ai pas demandé de faire un miracle. » tu ne t’attendais pas non plus à ce qu’il t’assure que le monde ne sera que paix et amour. Tu n’es pas si naïf que ça. « C’est rassurant de voir que l’envie de paix est partagée, même si ce n’est pas par la majorité. » c’est déjà un pas vers la réussite, non ? Il faut bien commencer quelque part, quoiqu’il arrive. Ça vous fait aussi un autre point commun et tu ne peux pas t’empêcher de trouver cette idée plaisante. « Seulement, il semblerait que l’ambiance actuelle mette fin à notre... troc. Après aujourd’hui, je ne pourrais plus vous raconter quoique ce soit. » l’idée te chagrine. Elle est pourtant bien réelle. Une fois que Yhùan aura décidé de retourner chez lui, tu n’auras plus aucun moyen de le retrouver pour lui raconter l’histoire du petit chaperon rouge. « Nous ferions mieux de profiter des quelques instants qui nous reste... » parce qu’ils seront les derniers. Tu ne tiens pas à terminer ta phrase. Tu n’as pas envie qu’elle se réalise non plus.
(c) DΛNDELION




I really love to hate it
Build up my patience, you're doing it right. You've got me all jaded, I'm holding on tight. This game, I don't really get it, oh. But you know that I'm just about to fall. Got me on edge, yeah, you're doing alright




Ma botte secrete:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 404
₪ Emploi : Guérisseur

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Ven 30 Mar - 21:48

I think we're alone now there doesn't seem to be anyone around
I think we're alone now the beating of our hearts is the only sound
Look at the way we gotta hide what we're doing
'Cause what would they say if they ever knew
Il devine que je suis resté dans les parages depuis que ses compagnons de voyage l'un retrouvé, et je ne vois pas l'utilité de mentir même si cela m'expose un peu trop. Impossible cependant de pouvoir entrer dans cette conversation sans passer pour un fou. Comment expliquer que je me sens inexplicablement lié à lui sans avoir la moindre raison derrière cela. Par le soleil du désert, c'est vraiment comme ci ... Je repense à ma mère, et sa façon de me conter sa rencontre et son histoire avec mon père. Encore une fois, il semble que je tienne plus de ma mère que je ne le savais. Je me contente donc de hausser une épaule qui se veut décontracter et nonchalante, mais la réalisation fait manquer un battement à mon coeur encore bien trop jeune et vigoureux pour rencontrer ce genre de désagréments.

Je préfère m'enquérir plutôt des intentions de ses hommes, de ses intentions à lui. C'est étrange comme ses mots pourraient être du poison pour l'esprit, mais que je prends le risque de le croire et partagé mon avis sincèrement avec lui. Hélas, nous ne sommes que deux hommes et si mon peuple à ses vindicatifs, je ne doute pas que le sien en recele également. C'est non sans une tristesse certaine que j'évoque la nature profonde de l'homme à faire preuve de violence plutôt que d'intelligence. Ce n'est pourtant pas un grand étonnement, j'ai vu bons nombres d'hommes tentaient d'établir leurs pouvoirs en quête de reconnaissance.

Et c'est bien la raison pour laquelle cette relation d'entente qui s'établis entre nous n'est pas voué à durer sur le long terme, quand bien même nous le désirerions. Beaucoup trop d'obstacles se dressent pour que j'apprenne à le connaître vraiment et l'un de nous finirait probablement par y perdre la vie. Il me rassure néanmoins m'assurant qu'il n'attend pas de miracle de ma part, mais qu'il est ravi de voir qu'il n'est pas le seul à ne pas avoir un désir dévorant de dominer et éradiquer. Plus que jamais, je me demande vraiment quelle sorte de gens sont venus à bords de cet oiseau de fer. S'il était venu pour coloniser notre planète comme certains le craignent, ils n'auraient probablement pas parmi eux des personnes comme Tadhg. Je suis un peu surpris de me dire que je me dois de faire mon possible pour convaincre Sokà de ne pas entrer dans une guerre, quand bien même cela ferait des Rajàhor, des dissidents dans l'unité. Puis je repense au rassemblement dans les grottes, et de certains Kavaali, dont la jeune Enfys partageant mon opinion. Peut-être qu'il serait possible de convaincre une partie des natifs, faire naître la graine nécessaire pour ne pas entrer en conflit sans manquer de prudence pour autant. Ce n'est jamais bien simple, mais pas impossible.

- J'en ai crainte, Tadhg du peuple du ciel. J'en ai crainte ... Et je ne cache même pas la déception alors que je confirme ses soupçons. Le climat qui règne rend difficile de lier amitié avec un de ses nouveaux arrivants. Non que je craigne représailles pour moi, mais plutôt pour lui. Certains pourraient se servir d'une amitié naissante pour lui extirper information ou même le torturer en le berçant de fausses promesses. Je le regarde alors qu'il déclare qu'il nous faut profiter de ses derniers instants. - Serais ce à ton tour de me faire une proposition indécente ? Le ton de ma voix prend des tournures de mélodie amusé, alors que je ne peux m'empêcher de tendre une main vers sa joue pour attendrir la taquinerie. - C'est une sensation étrange de dire au revoir à quelqu'un qu'on connaît à peine et avoir l'impression de séparer d'un ami ... Le murmure est plus pour moi-même que pour lui, mais probablement pas assez discret, je finis par retirer ma main, et le scrutais, m'offrant le loisir de graver son visage dans ma mémoire avant que nos routes ne se séparent définitivement. - Peut être qu'un jour si les dieux le veulent nos routes se recroiseront néanmoins ... Promets-moi juste de ne pas tenter d'apprivoiser un autre dinosaure sans surveillance. Je ponctue ma boutade avec un rire, mais le coeur manque dans ce son un peu fêlé.
 
©️ 2981 12289 0




You taught me the courage of stars before you left. How light carries on endlessly, even after death. With shortness of breath, you explained the infinite. How rare and beautiful it is to even exist





oops:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 251
₪ Emploi : Lieutenant-Colonel, ancien membre des forces spéciales, attaché à la protection du vice chancelier

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Sam 31 Mar - 5:43

I will find you
Yhùan & Tadhg

« I'll be the light and lead you home when there's nowhere left to go. I'll be the voice you always know when you're lost and all alone. I won't let you go  »
Yhùan ne semble pas être la personne la plus prudente au monde. Pourtant, il a réussi à fureter dans les parages sans se faire prendre et c'est plutôt impressionnant. L'homme du désert semble plein de ressources et ça ne te donne que plus envie d'apprendre à le connaître. Tu as envie de l'interroger sur ses motivations, après tout il n'est pas resté ici juste pour apprécier le panorama. Seulement, il ne t'en laisse pas vraiment l'occasion. Il enchaîne directement sur les raisons qui font que tu es ici. Tu ne cherches pas à lui mentir. Il n'y a aucune raison pour ça. Tu n'as pas envie qu'il pense que tu es une menace, parce que tu n'en es pas une, pas pour lui du moins. Tu n'as pas envie qu'il pense le contraire. C'est complètement con quand on y pense. Pourtant, tu te sens obligé d'insister là-dessus. Tu lui fais comprendre que tu n'es pas là pour mettre sa planète à feu et à sang. Tu es un homme de paix, même si tu portes une arme à l'heure actuelle. Ce n'est qu'un moyen de se défendre. Les habitants de ce nouvel Eden est plutôt hostile pour le moment, sans parler de la faune. Tu te souviens encore très bien de ta dernière rencontre avec l'un de ces dinosaures. Malgré tout, si ça n'avait tenu qu'à toi, tu t'arrangerais pour établir un traité de paix. Du moins une exquise. La guerre ne servira pas à grand chose, à part avoir du sang sur les mains. Tu ne t'es pas engagé dans cette mission pour abattre des innocents et tu sais que ça arrivera si les natifs décident de déclarer la guerre. Tu ne désespères pas de réussir à convaincre Marcus. Peut-être qu'à force, tu arriveras à lui faire entendre raison.

Tu finis par admettre que ces quelques instants que vous partagez sont les derniers. Ça t'arrache de le dire à voix haute, mais d'un autre côté, tu n'as pas vraiment le choix. Le nier ne fera pas reculer l'évidence. Lui aussi l'avoue. Il a l'air tout aussi déçu que toi. Il semblerait qu'il n'a pas envie de tirer un trait sur ce lien qui se tisse doucement, mais surement. Tu aimerais qu'il en soit autrement, qu'il puisse y avoir un moyen de le retrouver. Un mince sourire étire tes lèvres quand il te demande si c'est à ton tour de lui faire une proposition indécente. Tu frémis quand ses doigts effleurent ta joue. Tu ne t'attendais pas à ce contact, mais tu ne fais rien pour le repousser au contraire. Tu profites de ce contact fugace. « Il m’a semblait que ce genre de propositions soient plutôt ton genre à toi, je ne voudrais pas marcher sur tes plates-bandes. » puis tu es certain d’être complètement nul dans ce domaine. Tu n’as pas beaucoup d’expérience là-dedans, contrairement à ce natif. Il a l’air d’être beaucoup plus expérimenté que toi. Tu croises son regard une nouvelle fois alors qu’il t’explique que te dire au revoir lui laisse un goût étrange. Tu peux bien comprendre, tu as un peu ce même sentiment. L’impression de le connaître depuis plus longtemps que ton arrivée sur Exodia. Sa main quitte ta joue et tu aurais presque envie de saisir sa main pour la garder encore un peu plus contre ta joue. « Les choses ne se passent jamais comme on le voudrait... » Tu t’approches de lui, abandonnant ton arme, la lassant retomber contre toi. Tu n’en as pas besoin. Tu le sais. Il veut que tu lui promette de ne pas essayer d’apprivoiser un nouveau dinosaure et de nouveau les mots t’échappent avant que tu ne puisses y réfléchir d’avantage. « Un face à face avec une autre de ses créatures ne me semble pas cher payé pour espérer croiser ta route... après tout j’ai toujours une dette envers toi et je paie toujours mes dettes » Tu ne fais que dire la vérité. Tu mets un point d’honneur à toujours honorer tes dettes. Tu es trop proche de lui. Tu devrais faire un pas en arrière, mais tu n’arrives pas à bouger. « J’aimerai trouver un moyen de te remercier, bien plus fort que quelques mots... » si tu n’avais pas été si lâche - du moins à ce niveau-là - tu l’aurais embrassé, aussi fugace soit-il un baiser aurait pu être un bon moyen de lui montrer ta gratitude. Seulement, ce n’est pas ton genre à toi d’embrasser les gens, même pour leur dire merci.
(c) DΛNDELION




I really love to hate it
Build up my patience, you're doing it right. You've got me all jaded, I'm holding on tight. This game, I don't really get it, oh. But you know that I'm just about to fall. Got me on edge, yeah, you're doing alright




Ma botte secrete:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 404
₪ Emploi : Guérisseur

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Sam 31 Mar - 23:20

I think we're alone now there doesn't seem to be anyone around
I think we're alone now the beating of our hearts is the only sound
Look at the way we gotta hide what we're doing
'Cause what would they say if they ever knew
Je suis délicieusement surpris par sa répartie, et je ne peux empêcher un nouveau rire plus sincère de s'échapper de mes lèvres. Je ne sais pas vraiment pourquoi il me procure cette sensation de bien-être, mais j'en savoure le moindre instant, sachant qu'ils ne dureront pas hélas. J'ai de vifs regrets de devoir mettre un terme à notre entrevue, mais ici sous le couvert de la jungle, je ne suis pas à l'abri de ses amis du ciel, et je sais que je ne serais pas bien vu par les trikaniens s'ils me découvrent en plein palabres avec ceux qu'ils considèrent comme l'ennemi à abattre. C'est un véritablement déchirement, surtout devant une telle candeur innocente que je n'ai pas loisir de beaucoup voir parmi mes pairs. - Oh, Tadhg, tu es si raisonnable ... Une fois de plus, mon cœur frémit, comme les ailes d'un papillon prêt à s'envoler. Je n'ai pas envie de le quitter, pas avant de savoir les raisons de ce lien entre nous. Pas avant de savoir si je pourrais obtenir ses sourires et les faire mien. Je suis empli d'une certaine tristesse, qui ne fait que s'accroître quand je devine le sentiment partagé avec le jeune homme. La caresse de ses mots, et je déteste avec une vigueur toute nouvelle la situation dans laquelle nous nous trouvons. Pourquoi les dieux seraient si cruels pour le mettre sur mon chemin pour qu'il me soit arraché si rapidement. Je n'ai pas souvent eu ce sentiment envers mes conquêtes passées, et pourtant, je sais que c'est aberrant que de ressentir cela alors que c'est notre première réelle conversation.

Je le mets en garde contre les animaux d'Exodia, et sa réaction si naturelle me laisse un instant pantois. Je dois admettre que même si je ne le fais pas avec lui, je ne suis pas loin de manipuler mon monde, comme tout le monde ici, j'ai mon arme de survie. Je n'ai aucune envie de le voir affronter un carnivore, mais ses mots me touchent bien plus que je ne saurais l'exprimer. Je sais qu'il est un homme profondément bon et intègre. Un homme de parole. Et c'est dans ce moment-là, que je me dis qu'il vaut bien quelques natifs que j'ai eu le déplaisir de croiser dans mon existence. Il réitère ma volonté à ne pas laisser mon jugement être brouillé par des préjugés raciaux. C'est peut-être la raison pour laquelle je n'ai pas de réparti toute prête sur le bout des lèvres et qu'il en profite pour se faufiler près de moi et me surprendre. Ses grands yeux sincères alors qu'il exprime son désir de me remercier. Je suis touché, et pour être honnête je ne laisse plus grand chose me toucher depuis la mort de ma mère. Je parais si superficiel, mais je sais que j'ai enfermé mon cœur à double tour pour le protéger. Je ne résiste pas, abusant peut-être d'un instant de faiblesse de sa part. - J'ai peut-être une idée ... Le murmure s'élève entre nous dans une caresse chaude, alors que je plonge mon regard dans le sien. Son visage si près que je n'ai que quelques centimètres à franchir.

Une folie que j'ai envie de m'accorder, mais pourquoi ne pas en rajouter une sur la longue liste d'imprudences que j'ai déjà accomplies pour cet inconnu. - Une façon pour toi d'essuyer ta dette, et me dire au revoir ... Mon visage s'est rapproché si près du sien que nos souffles s'entremêlent, je lui laisse le temps de se reculer, d'aviser la situation. N'est-ce pas agrandir le trou béant qui se creuse déjà au fond de ma poitrine à l'idée que nous ne nous reverrons probablement jamais ? Je l'ignore, mais je ne résiste pas au plaisir coupable de combler l'espace, effleurant doucement ses lèvres pleines des miennes. Me délectant l'espace d'un instant du goût sucré de ce fruit défendu. Un frisson traverse mon échine au simple contact, étrangement hypnotisant alors que j'ai déjà connu bien d'autres plaisirs charnels. Je ne prolonge pas le contact plus longtemps, tremblant déjà sous le choc de ce ressenti nouveau. Je finis par lever les yeux vers le jeune homme, et même si j'ouvre la bouche, j'ai bien de la peine à trouver des mots adéquats et dignes de moi.
 
©️ 2981 12289 0




You taught me the courage of stars before you left. How light carries on endlessly, even after death. With shortness of breath, you explained the infinite. How rare and beautiful it is to even exist





oops:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 251
₪ Emploi : Lieutenant-Colonel, ancien membre des forces spéciales, attaché à la protection du vice chancelier

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Lun 2 Avr - 5:05

I will find you
Yhùan & Tadhg

« I'll be the light and lead you home when there's nowhere left to go. I'll be the voice you always know when you're lost and all alone. I won't let you go  »
Ton prénom dans sa bouche te fait toujours autant d’effet. Tu ne sais pas trop pourquoi d’ailleurs, mais ces quelques lettres qui passent ses lèvres te donnent l’impression d’une caresse, peut-être un peu trop intime. Il n’a pas l’air de s’en rendre compte et s’il le sait, il cache bien son jeu. Tu n’as pas envie qu’il s’arrête de l’utiliser. Pourtant, tu sais très bien que c’est certainement la dernière fois que tu l’entendras et ça t’attriste. Tu enrages de te dire que c’est les dernières minutes que tu partages avec cet homme si exotique. Tu as envie de mieux le connaître, de savoir comment il vit ici. Tu as envie de tout savoir à son sujet. Il est un peu comme l’un de ses bouquins que tu as envie de dévorer dès les premières pages. Sauf que là, on t’arrache violemment le livre des mains pour le jeter dans les oubliettes. C’est frustrant. Il te conseille de faire attention à la faune qui habite les yeux et tu lui avoues que tu serais prêt à en affronter un ou deux si ça te permettais de revoir Yhùan. Tu dois être fou. Tu l’es certainement. Après tout, tu te retrouves seul face à un natif et tu as même eu la bonne idée de lâcher ton arme. Simplement parce que tu as un bon feeling avec cet inconnu. Il a l’air touché par tes mots, du moins c’est ce que tu penses lire sur son visage. Tu essayes de lire ses émotions, mais il se blinde et portes un masque.

Sur un nouveau coup de folie, tu t’approches, tu fais un pas vers lui. Tu as l’impression qu’une force invisible te pousse vers ce bel inconnu. Tu ne sais pas trop ce qui t’arrive, mais ça t’arrive de toute évidence. Tu le regardes quand il te dit qu’il a peut-être une idée sur la façon de le remercier. Parce que c’est vraiment ce que tu veux. T’aimerais pouvoir le remercier de t’avoir sauvé la vie, alors qu’il ne te connaissait même pas. Tu sais bien que tu ne pourras pas honorer ta promesse de lui raconter des histoires à Yhùan. Son regard croise le tien et tu es comme hypnotisé. Tu peux sentir son souffle contre ton visage. Une odeur mentholé chatouille tes narines alors que tu es incapable de détourner le regard. Il te parle d’un moyen de régler ta dette et de lui dire au revoir. Le dernier mots te ferait presque grimacer. Tu n’as pas envie de lui dire au revoir. Si ça ne tenais qu’à toi, tu le ferais passer au-dessus de ton épaule pour le ramener au camps et apprendre à mieux le connaître - mais même si tu le pouvais, tu ne prendrais pas le risque de le faire connaître des autres, de peur qu’on l’utilise à de mauvais escient. Tu allais lui demander ce qu’il avait en tête, mais les mots n’ont pas le temps de passer tes propres lèvres. Il s’approche de nouveau. Ton coeur bondit dans ta poitrine, il a envie de quitter ta poitrine. Ses lèvres se posent finalement sur les tiennes et tu as l’impression que le temps s’arrête net dans sa course. Le baiser ne dure pas une éternité, mais le temps qu’il dure tu penses à un moment de grâce. C’est doux et chaud. Il te confirme qu’il n’est pas un sauvage barbare. Il ne pourrait pas t’embrasser comme ça si c’était le cas.  Le temps reprend sa route quand vous vous éloignez. Tu restes silencieux, les lèvres entrouvertes, comme un poisson hors de son bocal. Tu as envie de lui dire quelque chose qui le marquera, qu’il se souvienne de toi comme tu te souviendras de lui, mais les mots ne veulent pas passer ta gorge. Tu n’as pas le temps de dire quoique ce soit de toute façon, puisque tu entends des pas derrière toi. « Tadhg où est-ce que tu es passé ? » tu reconnais la voix de Milo, tu regardes derrière toi, à la recherche de la silhouette familière de ton meilleur ami, puis tu reposes les yeux sur Yhùan. Tu sais qu’ils ne doivent pas se rencontrer. « Tu dois partir, s’ils te voient ici, ils voudront te ramener chez nous. » pourquoi tu lui dis ça ? Est-ce que tu trahis les tiens en voulant l’aider à s’enfuir? Tu y penseras plus tard. « Pars, on ne te suivra pas. » tu t’arrangeras pour que ça ne soit pas le cas. Tu lui adresses un dernier sourire triste. « On est quitte maintenant. » tu laisses un adieu mourir dans ta gorge. Tu n’as pas envie de l’entendre claquer dans l’air.
(c) DΛNDELION




I really love to hate it
Build up my patience, you're doing it right. You've got me all jaded, I'm holding on tight. This game, I don't really get it, oh. But you know that I'm just about to fall. Got me on edge, yeah, you're doing alright




Ma botte secrete:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 404
₪ Emploi : Guérisseur

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   Lun 2 Avr - 18:56

I think we're alone now there doesn't seem to be anyone around
I think we're alone now the beating of our hearts is the only sound
Look at the way we gotta hide what we're doing
'Cause what would they say if they ever knew
Une douce folie que de voler un baiser à cet homme venu d'ailleurs, mais je n'ai jamais su me montrer très raisonnable quand j'avais envie de quelque chose pour être totalement honnête. Mais ce baiser n'est rien de plus qu'un instant volé. Ce n'est pas un début, ni une promesse et à cause de cela, il laisse une note douce amère sur mes lèvres. Mes yeux remontent pour rencontrer ceux du jeune homme, une teinte où se reflète les couleurs de la jungle, mélange de feuilles et d'écorces. Ils sont beaux. C'est une simple constatation, qui me tire un soupir de mélancolie. Et il n'y a pas de mots pour exprimer la sourde douleur qui scint ma poitrine en deux. C'est d'une stupidité presque irréel, et c'est peut être la raison pour laquelle je me laisse surprendre par la voix qui s'élève.

Une terreur subite s'empare de moi, je me suis montré si imprudent que je viens de me jeter dans la gueule du loup. Je sens mes yeux s'ouvrir dans une mine déconfite, mon coeur s'emballait. Et j'ai peur qu'il ne m'es attiré tel un serpent pour mieux fondre sur sa proie. Ou je le pense une fraction de seconde avant de voir sa propre expression. Ses paroles, encourageant ma fuite. Il ne me laissera donc pas tomber entre les mains de son peuple, et je me sens de nouveau certain d'avoir bien jugé sa nature. J’acquiesce la tête d'un mouvement affirmatif. J'aimerais lui dire au revoir mais à quoi bon, nous avons eu loisir de le faire déjà. Quand bien même, je n'ai pas envie de me séparer de lui, pas si vite, pas maintenant. Je n'ai pas le choix. Il a suffisamment laissé entendre pour savoir que son peuple n'est peut être pas doté de gens aussi bons que lui, et je ne le blâmes pas quand je vois les réactions du peuple d'Exodia.

Tu ne peux t'empêcher de perdre quelques précieuses secondes néanmoins pour passer une main sur sa joue et lui murmurait. - On est quitte, Tadhg du peuple du ciel. Que nos dieux te protègent. Sur ces quelques mots, je pars dans la direction opposés à la voix qui s'est élevé un peu plus vite. Je ne me retourne pas pour éviter la tentation de m'attarder sur ce visage qui m'a touché bien plus que la raison ne le conçoit. La jungle humide et moite, devient une zone qui me permet de me dissimuler. Je ne suis pas du clan natif des lieux, mais j'ai néanmoins l'avantage de connaître les lieux plus que ces hommes qui viennent de débarquer parmi nous. Je finis par m'abriter dans une grotte, les mains encore tremblantes de l'expérience. Je ferme les yeux, et laisse mon esprit composait dans ma tête, le chemin de retour à prendre. Rejoindre les Rajàhors pour ne plus être seul et sans protection pour la traversée du territoire et rejoindre mon désert. Moi qui suis toujours ravi de rentre chez moi, je ne peux taire une certaine tristesse à le faire cette fois ci. Mais je suis un homme lucide, et je savais qu'il ne pourrait pas avoir plus que cette rencontre furtive. M'assurer qu'il était de nouveau sur ses pieds, pas tant que le climat est hostile néanmoins. Vu les années qu'ont mis nos clans à s'entendre, je suis aussi assez pragmatique qu'il est peu probable que je revois le jeune homme que je viens de laisser derrière moi. Peut être ferais je la confidence à Esrä de ma folie, même si il pourrait me prendre pour un fou pour mon audace et ma stupidité. Je sais néanmoins qu'elle ne me tournera pas le dos pour cette bêtise.

TERMINE
 
©️ 2981 12289 0




You taught me the courage of stars before you left. How light carries on endlessly, even after death. With shortness of breath, you explained the infinite. How rare and beautiful it is to even exist





oops:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I will find you here inside the dark #THUAN   

Revenir en haut Aller en bas
 

I will find you here inside the dark #THUAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» E. Find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain./!\ HOT
» find a place inside where there's joy, and the joy will burn out the pain (cassie)
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exodus ::  :: Archives :: RPS Terminés-