lienlien
Bienvenue sur Exodus !

Shorka - Ride into the storm !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue,

le forum est à nouveau ouvert.

 

 Shorka - Ride into the storm !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
₪ Aventures : 150
₪ Emploi : Reine des pirates & Capitaine du Yelling Wyvern

Feuille de survie
₪ Inventaire:
Lun 26 Fév - 19:06

Shorka
Téméraire
Impitoyable
Sûre d'elle
Hautaine
Franche
Sexiste
Intransigeante
Stratège
Impatiente

Caractère & Physique
Shorka se reconnait facilement à ses longs cheveux d'un blond très clair. Ils sont ondulés et tombent sur ses épaules avec souplesse et grâce. Ses cheveux lui ont valu le surnom de la capitaine aux cheveux d'argent, bien que ce ne soit pas réellement là leur couleur. De grands yeux bleus sont logés sous de fins sourcils foncés, bleus émaillés de petite paillettes vertes et brunes, surtout autour de la pupille. Ses lèvres pulpeuses sont bien rouges, tranchant nettement avec la pâleur de sa peau. Son visage est harmonieux, un peu rond, on peut dire sans se tromper qu'elle est jolie et qu'elle ne souffre pas trop de ses années de navigation.

La belle est également petite, à peine 1m55, et assez mince, puisqu'elle ne pèse pas plus de 50kg. Sa silhouette est mince, élégante, parce que Shorka a un port très noble et altier, elle sait se tenir. Elle se tient toujours droite, bien tenue dans ses robes élégantes. Il est rare de la voir vêtue d'autres choses que de robe, toujours bien serrées à la taille et très pratique pour circuler sur son bâtiment. Comme ses bottes d'ailleurs, toujours les mêmes depuis des années, qu'elle entretient pour ne pas avoir à les changer justement. Quand on voit Shorka, elle inspire la force et le respect que tout capitaine doit inspirer, on sent sa détermination et sa puissance de caractère. Elle peut même être parfois effrayante...

Shorka est une femme qui inspire le respect, de part son allure générale mais pas uniquement. En effet, elle a été dotée d'un sens de l'honneur très aigu et ne tolère aucun manquement au code de l'honneur, ni à ses propres règles. Honorable et droite, elle s'impose beaucoup de règles et de valeurs, que beaucoup trouveraient dures à tenir mais qu'elle respecte avec attention. Pour elle, c'est le meilleur moyen d'être exemplaire et d'inspirer ses hommes. Ses valeurs la rendent extrêmement sûre d'elle, parfois même arrogante et hautaine quand elle s'adresse à des gens qui n'ont pas son estime ou ne respectent pas les mêmes valeurs qu'elle. Stricte, elle est impitoyable avec ceux qui font des erreurs, principalement sur son bâtiment, n'hésitant jamais à punir et à sévir pour faire des exemples. Elle n'hésitera jamais à dire la vérité et déteste mentir, elle ne le fait d'ailleurs quasiment jamais, ou alors dans des cas de force majeure.

L'une de ses plus grandes qualités, d'après elle, peut aussi être vue comme un défaut par beaucoup de monde : sa témérité. Elle fonce, droit devant, sans se poser de question et n'a aucune peur, aucun doute quand elle a décidé de faire quelque chose. Rien ne peut l'arrêter quand elle a pris une décision et elle ira au bout, quoi qu'il lui en coûte. Parfois même, il lui arrive de mettre en danger son équipage pour aller au bout de ses projets fous ou de ses idées, ce qu'elle a tendance à regretter à chaque fois mais elle ne peut s'empêcher de le faire. Malgré cela, elle aime énormément les siens, elle veut prendre soin d'eux, même si elle demande toujours le meilleur de chacun de ses hommes, quelle que soit la situation.

Il y a une chose à savoir particulièrement sur Shorka : elle est sexiste. Elle a beaucoup de mal à considérer les hommes et à voir en eux des alliés ou même des personnes de valeur. Elle fera toujours bien plus confiance à une femme qu'à un homme et aura toujours plus envie d'engager une femme qu'un homme. Les hommes sont bons pour la détente mais pas pour le travail, ils sont trop imposants et incompétents, sûrs d'eux et prétentieux...Son équipage est d'ailleurs constitué d'une majorité de femmes, même si elle emploie souvent le terme "d'hommes" pour les désigner. Il n'y a bien qu'un seul homme en qui elle ait une confiance aveugle, un seul homme au monde qu'elle aime et qui l'accompagne partout. Son frère Muvradi est plus que son second, c'est son jumeau, une part d'elle-même, le seul et unique homme à avoir une place dans son cœur et sur son bâtiment.

Shorka aime énormément la mer et son bateau, elle a toujours passé sa vie en mer, elle n'imagine pas un seul instant devoir vivre à terre, même dans une ville de son peuple, c'est totalement impensable pour elle. Mener sa vie ailleurs que sur le pont de son navire serait un crève-cœur et son rôle de Reine des Pirates la contraint parfois à cela. Il lui arrive de passer de longs moments sur terre, sur l'Île aux Serpents, mais elle préfère toujours la mer. D'ailleurs, ce rôle de Reine des Pirates lui tient beaucoup à cœur, c'est la seule raison qui fait qu'elle veut bien rester un peu à terre. Elle veut aider les siens, les pirates, les vrais marins qui peuvent tout affronter, et ne reculera devant rien pour sauver les pirates.
| 30 ans - Naatù - Reine des pirates & capitaine du Yelling Wyvern |

Mon histoire

A bord du Black Dawn, quelque part en mer...
La capitaine poussa un long cri de douleur en redoublant d'efforts, debout au milieu de sa cabine. Sa seconde et une autre membre de l'équipage la soutenaient tant bien que mal pour l'empêcher de s'écrouler. La chirurgienne, à genoux devant elle, lui donnait des ordres, ainsi que des encouragements pour qu'elle continue. La belle femme aux cheveux d'argent avait l'impression qu'on lui arrachait les entrailles tant elle avait mal, il lui semblait que son calvaire ne prendrait jamais fin. Elle ne savait même plus quand elle avait ressenti les premières contractions, cela devait être plusieurs heures plus tôt, alors que le soleil se couchait sur l'horizon bleuté.

Mais enfin, elle entendit le cri tant attendu de la petite chose qui venait de sortir de son ventre. La capitaine souffla, prête à s'effondrer alors que la seconde récupérait le précieux bébé. Une petite fille, lui annonça sa fidèle amie fièrement. La marin avec eux sembla vouloir aider sa capitaine à aller s'allonger mais cette dernière poussa à nouveau un cri déchirant en se crispant de la tête aux pieds. La chirurgienne s'empressa de vérifier et grimaça en soufflant que ce n'était pas terminé. Il y avait un deuxième enfant à mettre au monde. La capitaine gémit, sous l'effet d'une nouvelle contraction, elle ne supporterait pas que cela dure encore, elle avait déjà l'impression qu'on l'ouvrait en deux...

Le bébé s'était quant à lui tu, dans les bras de la seconde qui la nettoyait avec mille attentions et précautions. La petite avait de gigantesques yeux bleus et un petit bout de nez adorable. Elle était vraiment minuscule mais joliment potelée. La seconde la sécha rapidement dans un linge avant de la déposer sur le lit de sa mère, pour retourner la soutenir en lui disant que sa petite fille était magnifique. La souffrance de la capitaine dura encore une bonne heure avant que le deuxième petit bout ne pousse enfin son premier cri. Elle avait l'impression qu'on l'avait déchirée de l'intérieur et ne tenait plus sur ses jambes sans l'aide des femmes à ses côtés. Jamais elle n'avait autant souffert de sa vie et, à l'instant présennt, jamais plus elle ne voulait connaître cette douleur atroce. Tout ce qu'elle voulait, c'était se reposer après toutes ces heures d'efforts interminables. On l'aida à s'allonger sur le lit, où elle sombra presque aussitôt dans un profond sommeil...

Donner naissance à des jumeaux fut une réelle surprise pour Belgaria, et une épreuve également. Shorka et Muvradi, deux sublimes bébés qui firent immédiatement sa fierté, même si l'histoire de leur conception n'en était pas vraiment une. Ils étaient nés en mer, à quelques jours de Menethil, la grande capitale Orcitàn. Ils auraient la mer dans le sang, la fière capitaine en était persuadée et ne laisserait personne lui dire le contraire. Et surtout pas leur père, dont elle ne voulait de toute façon pas entendre parler, ce n'était qu'un marchand bien trop jeune et sot pour qu'elle se soucie de lui...Belgaria ne s'était de toute manière jamais préoccupé d'aucun homme et, désormais, il n'y en aurait qu'un seul qui compterait, son petit Muvradi. Quant à Shorka, elle serait sa digne héritière, la capitaine n'en doutait pas.

Dans Menethil, capitale Orcitàn...
Les pleurs de l'enfant vrillaient les oreilles de la clientèle de l'auberge, dont certains se mirent à grogner. Il n'avait pas plus de six ans, sa tignasse argent dégringolait sur ses épaules et il était vêtu d'une vieille chemise noire. Il semblait seul et perdu et pleurait pour qu'on s'occupe de lui. Et, si tout le monde le regardait, personne ne voulait s'occuper de lui, il n'était qu'un amas de problèmes en perspective. qui était assez fout pour s'occuper d'un gamin perdu dans une taverne de la ville, c'était perdre beaucoup de temps pour rien. Ou il était assez idiot pour perdre ses parents ou ils l'avaient consciemment abandonné. Personne ne bougerait pour ce petit blondinet, aussi mignon puisse-t-il être...

Mais alors que tous regardaient le gosse, personne ne faisait attention à la deuxième tête blonde qui rôdait au milieu des clients. Plus petite que son jumeau, elle se faufilait partout en délestant tous ceux présents de leurs économies. Elle fit rapidement le tour de la salle, passant totalement inaperçue, et fit signe à son frère dès qu'elle eut fini. Elle s'éclipsa vite, attendant sa moitié dans la rue à côté de la taverne, il ne tarda pas à arriver. Les deux se sauvèrent rapidement jusqu'au quartier marchand où ils achetèrent leur pitance du jour avec l'argent volé. Ils avaient tout l'air de gamins des rues, mal habillés, sales, leurs cheveux argentés en bataille...Pourtant, ils n'étaient pas maigres et ne semblaient pas malades non plus, ils avaient même plutôt l'air en excellente santé sous la crasse.

Alors qu'ils cheminaient côte à côte dans les rues, ils entendirent la discussion d'un marchand et d'un client. Deux gamins blonds jouaient des tours aux tavernes du coin pour voler les clients. Ils avaient trop utilisé leur petite technique, ils commençaient à être connus. Et être connu était quelque chose de très mauvais pour eux...Les jumeaux se hâtèrent de retourner sur le part, là où ils avaient leur planque, une vieille bâtisse à moitié effondrée et que personne n'avait jugé bon de finir de démolir. Le frère, à peine rentré dans leur repaire, alla tout de suite voir le mur sur lequel ils faisaient des marques. Plus que trois jours à tenir. Après ça, ils pourraient retourner sur le Black Dawn et retrouver leur cabine. Survivre un mois dans les rues de Menethil, voilà le défi que leur avait donné leur mère. La capitaine Belgaria élevait ses enfants durement, leur enseignant tout ce qu'elle savait, pour qu'ils deviennent aussi forts qu'elle un jour.

La technique semblait marcher sur la petite fille, qui s'endurcissait et était devenue la tête pendante du duo. Mais cela ne fonctionnait pas aussi bien sur son frère, rêveur et peu attentif, sans sa soeur il n'aurait jamais survécu à l'épreuve de leur mère. Les trois jours restants, les jumreaux prirent de grandes précautions, évitant la garde avec soin, volant unniquement de quoi manger et restant bien cachés. Ils rejoignirent le navire de leur mère au matin du quatrième jour, il n'avait pas bougé du quai où il semblait les attendre gentiment. Comme Belgaria. La mère attendait ses enfants avec impatience et les accueillit chaleureusement en les voyant en parfaite santé. Elle les félicita et les fit venir dans sa cabine, elle avait quelque chose à leur donner. Les jumeaux trépignaient d'impatience à l'idée de recevoir une récompense de leur mère. Belgaria était connue sur les mers par le surnom de Dragon d'Argent, ses enfants seraient également des dragons, elle le savait dans sa chair. En récompense de leur réussite, elle leur offrit une broche à chacun, une broche en forme de dragon trycéphale. Il deviendrait leur symbole, frappant leurs pavillons, et quiconque verrait flotter le dragon à trois têtes dans le vent pourrait s'attendre à avoir de gros ennuis...

Sur l'Île aux Serpents...
La fête battait son plein sur toute l'île, le rhum coulait à flots et la nuit était illuminée par des dizaines de feux un peu partout. Un nouveau Roi des Pirates venait d'être nommé par les rats des mers qui habitaient l'île et pillaient les navires des autres. En réalité, il s'agissait d'une Reine, la première depuis cent ans, une femme puissante et connue sous le nom de Dragon d'Argent. Belgaria avait prit place sur son "trône", une simple chaise hissée sur la poupe d'un navire échoué qui servait de palais au Roi des Pirates depuis la fondation du repaire de ces malfrats. A ses côtés se trouvaient ses enfants, Shorka à sa droite et Muvradi à sa gauche, tous deux âgés d'une douzaine d'années et pour qui la navigation n'avaient déjà plus aucun secret.

Shorka était plus que fière de sa mère, elle savait à quel point ça avait été dur de prendre cette place. La jeune fille s'écarta pourtant de sa mère, pour se mêler à la foule, prendre part à la fête. Elle était jeune mais ça ne l'empêchait pas de savoir lever le coude pour boire plus qu'il ne faudrait. Son frère n'était pas comme ça, il la suivit pour veiller sur elle, lui aussi était jeune mais c'était son rôle en tant que jumeau de faire ça. Mais la minuscule tête blonde avait filé, elle savait bien que son frère la suivrait comme son ombre et elle n'avaiit pas envie de l'avoir sur le dos pendant la soirée...La jeune pirate attrape une bouteille de rhum en passant et se fondit dans la masse, traversant ce qui ressemblait à des rues pour s'éloigner de ce qui passait pour un village. Même si faire la fête avec les autres était une occupation agréable, elle n'avait pas spécialement la tête à ça cette nuit.

Au lieu de ça, elle s'éloigna du bruit et de la lumière des torches et des braseros, se dirigeant vers la petite montagne du centre de l'île. La lune éclairait suffisemment le chemin pour que la petite pirate puisse se diriger sans peine et atteigne le promontoire depuis lequel on pouvait voir toute la baie, avec le village, le port et le palais. Elle aimait beaucoup la vue qu'elle avait d'ici, elle entendait le murmure de la fête et voyait les tâches rouges et chaudes des feux. Elle déboucha sa bouteille et en prit une bonne gorgée, beaucoup de pensées tournaient dans son esprit et elle espérait que l'alcool les endormirait. Leur mère leur avait parlé de celui qui était leur père, quelques jours plus tôt. Elle avait estimé qu'ils étaient assez grands pour apprendre la vérité, qu'il était temps qu'ils sachent le fin mot de l'histoire.

Des bruits de feuilles et d'une branche craquant dans son dos la firent se retourner soudainement, son pisolet à silex à la main. La tête blonde de Muvradi la fit soupirer et elle rangean son arme en reprenant sa posture face à la baie. Sa moitié vint s'asseoir à ses côtés et posa sa tête contre celle de sa soeur gentiment, lui aussi était perturbé par cette histoire de père. Jusque là, Shorka ne s'était jamais posé de question sur son père, elle n'avait jamais voulu savoir qui il était et elle avait toujours cru que sa mère ne savait pas précisément de qui il s'agissait. Alors cette histoire, un jeune marchant qui avait tenu tête à sa mère, au Dragon d'Argent, et qui l'avait assez impressionnée our finir dans son lit...Maelkran, c'était son nom, et ce n'était plus un jeune marchand, il faisait partie de la flotte de Menethil désormais. Avec la guerre entre les clans, les pirates avaient la belle vie, piller les petits villages côtiers, les navires marchands, les navires de guerre...Mais il y avait des primes pour la capture des pirates depuis quelques années, des primes élevées qui poussaient certaine membres de la flotte de Menethil à pourchasser les pirates. Maelkran en faisait partie.

Shorka, si elle avait dû s'imaginer son père, aurait vu un pirate, un capitaine aussi fier et flamboyant que sa mère. Découvrir qu'il était un chasseur de pirates était une amère déception mais elle ne pouvait rien y faire maintenant. Elle sentit son frère passer un bras autour d'elle, il savait bien le trouble qui grandissait en elle et voulait l'aider à aller mieux. Il prit même la bouteille de rhum pour en boire une bonne gorgée. Ils n'avaient pas besoin de se parler pour se comprendre, ils se complètaient parfaitement, comme si ils ne formaient qu'un. Le frère et la soeur restèrent là de longues heures, jusqu'à voir le soleil se lever sur la baie et embraser l'horizon...

A bord du Sea Dragon, loin en pleine mer...
La fière et jeune pirate se tenait debout sur l'un des mâts, à regarder l'immensité bleutée autour du galion. A la main, elle avait un harpon et elle guettait avec attention le moindre signe de l'espadon géant qu'elle devait empaler. Ils avaient beau être des priates, les Trois Dragons appartenaient aux Orcitàns, ils en respectaient les traditions. Et pour prouver que la jeune Shorka pouvait être traitée en adulte, elle devait harponner un espadon géant. Son frère avait déjà passé l'épreuve quelques jours plus tôt, même si il n'était pas aussi fort que sa mère et sa soeur, Muvradi avait quand même réussi l'épreuve et prouvé sa valeur. La jumelle ne pouvait donc pas échouer, elle ne pouvait pas être moins douée que son frère, c'était elle l'héritière de Belgaria après tout.

Les remous dans l'eau lui indiquèrent la présence de sa cible et elle n'hésita pas, s'élançant vers l'eau pour lancer son harpon avec force. Son cri déchira le silence du bateau, en même temps que les éclats dans l'eau, produits par le poisson en train de se débattre. La jeune femme ne ménagea pas ses efforts avant que le corps sans vie de l'espadon ne soit hissé sur le pont, avec l'aide d'un membre d'équipage. Elle souffla, épuisée, et se tourna vers sa mère qui se tenait debout à la barre. Le visage de la capitaine était fermé, n'exprimant rien du tout. Son frère, lui, était tout sourire, ravi que Shorka ait réussi haut la main, les jumeaux n'attendaient plus que l'avis de leur mère. Heureusement, elle ne tarda pas à sourire à sa fille et à venir la féliciter. La petite blonde était aux anges et laissa enfin éclater sa joie quand son jumeau vint la prendre dans ses bras. Tous deux étaient maintenant des adultes, pleinement membres des Orcitàns, d'après les traditions, et tous deux en âge d'avoir leur propre navire. Muvradi n'avait pas envie d'avoir son navire, il préférait rester avec sa soeur, en simple second si il le fallait. De plus, le frère s'était révélé être un Orcëtii, quelques semaines plus tôt, il pouvait servir sur un navire et serait heureux de le faire pour sa soeur.

La capitaine du Sea Dragon célébra dignement la réussite de ses enfants et leur offrit à chacun une lame pour se défendre. Des épées jumelles forgées pour eux, parfaitement équilibrées et aiguisées. Elle était frère de ses grands enfants, ils allaient bientôt quitter la bateau et faire leur propre vie. Belgaria n'avait pas peur, elle savait qu'elle pouvait faire confiance à ses enfants. Elle les avait élevés, éduqués, formés parfaitement pour devenir capitaine et naviguer sur les mers du globe. Muvradi était moins confiant, il ne prendrait sûrement jamais la tête d'un navire mais il était compétent et très bien instruit, il serait un second excellent. Et sa fille, son héritière, sa Shorka...Elle aurait le monde à ses pieds si elle le voulait, elle serait la terreur des mers, Belgaria le sentait au fond d'elle. Ce serait elle qui récupèrerait le Sea Dragon quand la capitaine se retirerait, elle serait également la prochaine Reine des Pirates. Tout ça, Belgaria le savait, elle n'avait aucune inquiétude à avoir. Mais elle avait pourtant un petit pincement au coeur en pensant que ses enfants allaient bientôt quitter le nid...

A bord du Yelling Wyvern...
Le navire approchait de l'Île aux Serpents, pour y faire escale, peut-être s'arrêter quelques temps. Cela faisait un moment que le Yelling Wyvern était en mer, plus d'un mois à voguer sur les flots, sans vrai but. La guerre entre les tribus était terminée, les Orcitàns avaient cessé de se battre, comme tous les autres et il y avait bien moins de navires à attaquer. Oh ça allait revenir, lorsque les clans mettraient en place des routes commerciales, aucnu doute là-dessus. Mais ce ne serait pas pareil. Shorka le savait bien. Depuis toujouts, elle s'était considérée comme une Orcitàn, elle avait de nombreuses fois posé les pieds à Menethil et évitait toujours de s'attaquer aux siens, comme sa mère le lui avait enseigné. On ne s'attaquait pas aux siens. Mais la guerre était finie et les navires de chasseurs de pirates, les corsaires comme ils s'appelaient, allaient retourner à leur tâche. Ils ne seraient bientôt plus tranquilles sur les océans et ça Shorka ne le supportait pas. Ils avaient aidé pendant la guerre, à leur manière, et même si personne ne voulait le voir, mais on ne les récompensait que par une traque...

La jeune capitaine aux cheveux d'argent releva la tête, perdue qu'elle était dans ses pensées, elle n'avait pas remarqué la présence de sa moitié avant qu'il ne s'adresse à elle. Il la comprenait toujours, il savait toujours ce qu'elle ressentait, il était comme une partie d'elle comme elle était une partie de lui. Il venait lui dire qu'ils approchaient de leur repaire et qu'ils seraient bientôt chez eux. Cher eux...Ça aurait pu être Menethil chez eux, ils auraient pu être de vrais Orcitàns. Mais non. Eh bien tant pis, ils ne seraient plus des Orcitàns, cette nation qui les rejetait. Tant pis pour les "siens", elle n'aurait plus de scrupule à partir de maintenant. Tout bateau qui ne porterait pas de pavillon pirate serait désormais une cible pour le Yelling Wyvern.

Sur l'Île au Serpents...
Le Conseil des Pirates, l'autorité qui réunissait sept des plus grands capitaines des mers, s'était rassemblé : leur Reine était morte et son navire coulé. Il fallait élire un nouveau Roi au plus vite, les corsaires étaient une trop grande menace pour qu'ils restent sans personne à leur tête. La porte de la cabine où était réuni le Conseil s'ouvrit à la volée, en claquant fortement, et une petite tête blonde entra comme une furie, poursuivie par son second, plus grand et plus posé. Shorka et Muvradi étaient les enfants de Belgaria, le Dragon d'Argent, la défunte Reine, c'était dans leur droit de venir réclamer le trône. Personne n'avait pensé qu'ils le feraient à vingt-cinq ans alors qu'ils étaient en deuil, personne. Mais c'était bien mal connaître Shorka et son tempérament de feu. Elle avait toujours été belliqueuse, toujours, à chercher les ennuis et la mort aux quatre coins des mers. Là, même son frère ne pouvait plus la calmer ou la contenir, la fille du Dragon d'Argent réclamait vengeance.

Shorka s'avança jusqu'au conseil et réclama ce qui lui revenait de droit, d'une voix forte ne laissant nullement place au doute quant à ses intentions. Le Conseil, lui, aurait voulu réclamer un vote, les pirates de l'île avaient leur mot à dire, mais qui voudrait se présenter contre la capitaine du Yelling Wyvern ? C'était une vraie furie en temps normal, la colère ne faisait que la rendre plus violente et incontrôlable. Et plus rancunière aussi, qui sait ce qu'elle ferait si quelqu'un gagnait la couronne à sa place...Le Conseil céda et pour la deuxième fois de suite, il nomma une Reine à la tête des pirates, la plus jeune qu'on ait jamais vu. Et cette toute nouvelle Reine s'empressa de déclarer la guerre aux Orcitàns et à leurs corsaires. Point de célébration, point de beuvrie pour fêter leur nouvelle Reine, tous les navires levèrent l'ancre aussitôt.

La capitaine savait qui elle cherchait, elle avait entendu les nouvelles, les histoires qui se racontaient les marins. Stalia. Sa demi-soeur. La fille de Maelkran. Cette trainée avait osé couler sa mère et elle le paierait de son sang, de sa vie. Shorka avait toujours haï cet homme, pour n'avoir été qu'un chien aux ordres de Menethil, pour n'avoir pas été là pour Muvradi et elle. Savoir que c'était sa fille qui avait assassin Belgaria ne faisait qu'ajouter à cette haine. Son père, sa demi-soeur et son demi-frère ne recevraient rien d'autre que de la haine de la part de Shorka, de la haine et des boulets pour trouer leurs fichus navires...

Non loin de la côte, près de Sinadù...
Un gigantesque oiseau de fer était descendu des nuages, au-dessus des terres des Trikanas...C'était certainement un mauvais présage, un signe que les dieux leur en voulaient pour une raison ou une autre. Shorka ne s'était jamais préoccupé des dieux, elle avait fait sa vie selon les règles des pirates et de rien d'autre. Aucune présence divine ne saurait la faire plier ou infléchir ses décisions. Mais tout de même...Cet oiseau de métal était plus qu'inquiétant. Le Yelling Wyvern mouillait dans une crique, pour observer la chose depuis la mer et se rapprocher d'elle, dans le doute, il valait mieux faire attention, surveiller pour éviter d'être surpris...

Ils étaient même descendus du bateau, une petite équipe, Shorka, Muvradi et quelques femmes d'équipage dont la loyauté était sans faille et qui n'avaient peur de rien. Tous les clans s'étaient réunis, assemblés pour discuter de ce qu'il convenait de faire...Shorka ne voulait pas participer, elle ne faisait partie d'aucun clan et elle se savait recherchée par les Orcitàns, ce serait folie de s'approcher trop près. Mais ils surveillèrent. Ils virent l'oiseau de fer laisser échapper des hommes du ciel, ils virent la bataille entre les Orcitàns et ces hommes, ils virent le dinosaure, fierté des Trikanas, se faire battre et fuir...Ces hommes avaient une magie comme Shorka n'en avait jamais vu, ils étaient dangereux, mortels...Mais ils n'avaient pas de bateau, ils étaient dans les terres, loin de la mer, loin de l'Île aux Serpents...Le Yelling Wyvern n'avait rien à craindre et Shorka et son équipage s'empressèrent de filer aussi loin que possible de cet oiseau de fer et de ces hommes du ciel...

Mon histoire

Salut je suis Akhee et j'ai 25 ans. J'ai découvert le forum grâce à PRD et à ses fondatrices. Je suis un Inventé. Je serai présent à peu près 7/7 et je tiens à dire que le forum est une petite merveille :P



Dernière édition par Shorka le Jeu 2 Aoû - 10:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Mer 7 Mar - 11:13



Tu es validée !





Ta fiche valait le coup d'attendre, j'ai beaucoup aimé (bien qu'elle soit un peu triste) :brille: . Maintenant que tout est en ordre, tu peux naviguer vers le Bottin des avatars afin de le déclarer, ainsi qu'ici Listing des effectifs réels et Métiers afin de recenser ton groupe et ton métier à notre merveilleux staff. Après cette étape, te voilà enfin libre d'aller chercher des amis, des matelots ou juste des ennuis par ici :
Liens et de recenser tes rps . Aller hop à toi de jouer :luv:


Revenir en haut Aller en bas
 
Shorka - Ride into the storm !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maximum Ride RPG - Partenariat
» James Storm Vs Brock Lesnar
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» take a ride with my best friend. 25 oct. (19h)
» Flame On [Johnny Storm]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exodus :: Papiers administratifs :: Présentation :: Fiche terminée-
Sauter vers: