Ouverture du forum le 26/02/2018
Bienvenue et bon jeu à tous ♥️


N'hésitez pas à laisser un commentaire sur nos fiches pub
RPG Design et Never Utopia et sur FB.

Points de Bravoure des différentes factions :

1 Points 0 Points 0 Points 0 Points 0 Points 0 Points

Scénarios des membres

Partagez | 
 

 I am feeling the Bliss | Maelkran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



avatar

₪ Aventures : 206
₪ Emploi : Capitaine pirate

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: I am feeling the Bliss | Maelkran   Lun 11 Juin - 0:02

i am feeling the Bliss
Maelkran
&
Shorka

La nuit est difficile pour Shorka, des songes étranges viennent peupler son esprit endormi. La capitaine est projetée dans son adolescence et rêve de son père, comme si il l'avait élevée, comme si elle avait passé son enfance et son adolescence à naviguer entre son père, Maelkran, et sa mère, Vanka. Un souhait inconscient ou une affabulation de son esprit, c'est impossible à dire...
©️ Gasmask




shipwrecked your destiny
Sail away, set sail into the blue horizon
Ride the waves, that guide our destiny
No grave but the sea

[ #2471a3 ]

shameful sin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

₪ Aventures : 206
₪ Emploi : Capitaine pirate

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I am feeling the Bliss | Maelkran   Lun 11 Juin - 0:03

i am feeling the Bliss
Maelkran
&
Shorka








“There's nothing wrong with enjoying looking at the surface of the ocean itself, except that when you finally see what goes on underwater,you realize that you've been missing the whole point of the ocean.”

La chevelure argentée de la jeune femme flottait dans le vent marin alors que son regard bleuté était plongé dans l'horizon lointain. Elle scrutait l'océan avec attention, se demandant vers où son père les emmenait, quelles aventures ils allaient vivre sur le Bliss. L'adolescent était revenue sur le navire paternel depuis quelques jours à peine, après une longue période à bord de la Vipère, le bateau de sa mère Vanka. Elle était revenue bien différente, cependant. A son départ du Bliss, elle était encore une enfant, ce n'était plus le cas désormais. Elle avait eu seize ans, quelques semaines plus tôt, et elle avait accompli avec brio le rite de passage à l'âge adulte. Elle avait harponné l'espadon géant avec force et était fière de sa réussite, plus que n'importe quoi auparavant.

Elle savait pourtant que son père attendrait une preuve qu'elle était maintenant une adulte. Il n'avait pas été là pour la voir triompher du monstre marin et lui aussi avec ses petits rites avant de la considérer comme une adulte. Si il était toutefois capable de voir sa fille aînée comme une adulte et plus comme une enfant. Parce qu'elle n'était plus une enfant, elle était une adulte, une femme, capable de prendre ses propres décisions, d'assumer ses erreur et de vivre sa vie. Elle était même en âge d'avoir son propre navire, sa mère le lui avait dit. Dès qu'elle aurait les moyens, elle s'achèterait un navire bien à elle et elle prendrait exemple sur sa mère en devenant pirate. Malgré tout le respect qu'elle avait pour son père, l'adolescente voulait faire comme sa mère, c'était ainsi.

" Shorka ! Shorkaaaaa !" brailla une voix juvénile que la jeune femme perçut difficilement avec le léger sifflement du vent dans ses oreilles et la distance qui la séparait du propriétaire de cette voix. Elle descendit avec beaucoup d'habilité et non sans une certaine grâce du mat sur lequel elle était postée et atterrit souplement et sans peine devant son petit frère, Lynael, qui faisait presque sa taille, malgré l'appellation de "petit" frère. Elle le toisa, attendant de savoir ce qu'il lui voulait. Leur père voulait la voir, sur le champ, et même si elle aurait préféré rester à regarder le bleu de l'océan, elle obéissait à son capitaine.

La jeune femme se hâta de traverser le pont, se faufilant sans peine entre les membres de l'équipage et faisant claquer ses bottes sur le bois. Elle gravit les marches quatre à quatre pour monter à la barre où se tenait le capitaine et elle approcha en se tenant bien droite pour venir se poster près de lui. Elle était fière d'être sa fille, autant qu'elle l'était d'être la fille de Vanka. " Tu voulais me parler capitaine ? " demanda-t-elle en regardant dans la même direction que lui, un sourire sur les lèvres.
©️ Gasmask




shipwrecked your destiny
Sail away, set sail into the blue horizon
Ride the waves, that guide our destiny
No grave but the sea

[ #2471a3 ]

shameful sin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 38
₪ Emploi : Mercenaire

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I am feeling the Bliss | Maelkran   Mar 12 Juin - 2:08

La vie pouvait être belle des fois, le premier amour de Maelkran lui avait donné une fille absolument adorable. Certes, la relation avec la mère n’avait pas marché, mais vu le spécimen, ce n’était pas plus mal. Quelques années plus tard, il avait rencontré la mère de ses fils et il était maintenant très heureux.  Mais son ex-compagne l’avait recontacté pour lui parler de la petite « Shorka ». Par recontacter, comprenez qu’elle avait encore essayé d’aborder le navire ! Mais cette fois, pas de morts ni de bain de sang.

Vanka, la capitaine du «  Vipère » lui avait amené une petite fille d’à peine dix ans, lui disant que c’était la sienne. Sur le coup, ça l’avait surpris, quand bien même c’était logique. Vanka voulait lui confier une partie de l’éducation de leur enfant. Requête surprenante ! Mais pourquoi pas ! Sa femme ne s’était pas opposée à l’idée et semblait même avoir adopté la petite. Elle la traitait de la même façon que Lynael, leur ainé.

Mais ce n’est que du passé, ce qui intéresse aujourd’hui Maelkran c’est de voir sa fille de seize ans maintenant. Revenant après une trop longue absence auprès de sa mère, il lui tardait de voir ce qu’elle avait appris. En plus, elle était presque une femme ! A son âge, il assurait le commandement par intérim du Bliss et menait des charges contre les pirates !

Alors, aujourd’hui il allait la tester. Que ce soit sur la direction du navire ou alors sur les connaisances littéraire. Il avait toujours mit un point d’honneur à la faire lire autant que possible.
Ce n’était jamais évident, elle qui ne voulait que tirer au canon et s’entrainer à l’épée. Mais il avait réussi néanmoins à lui mettre un peu de plomb dans le crâne. Maintenant, elle savait lire, compter et écrire sans trop de fautes et avec un relatif talent pour la poésie.
Mais aujourd’hui, il allait être gentil, ce ne serait qu’un test sur le navire. Rien de bien compliqué pour elle. De plus, il savait qu’elle ferait du zêle car il avait un beau cadeau pour elle.

- Lynael, va chercher ta sœur. Je dois lui parler tout de suite. Va chercher le petit coffre qui est sur mon bureau.

Le petit garçon fila comme le vent pour porter son message. Dans l’attente, Maelkran rajusta son long manteau bleu et chercha la posture la plus martiale et solennelle possible. Il se tenait droit, regardant l’horizon et son navire d’un air fier. Il ne tourna pas la tête quand sa fille vint se placer à ses côtés. Elle semblait radieuse, il faut dire qu’il y avait de quoi, la brise était vive, le ciel bleu et la mer calme. Des conditions parfaites pour un jeune capitaine. Sans la regarder, il lui dit :

- Tu as bien grandit ma fille. J’ai décidé que pour fêter ton retour, tu allais répondre à des questions et que si elles me conviennent, j’aurais une surprise pour toi. En fait, plusieurs.

Lynael revint avec le coffret et le tendit respectueusement à son père. Celui-ci l’ouvrit et dévoila un manteau bleu à liseré blanc, symbole du second sur le navire et une épée à la taille de sa fille.

- Décris-moi comment se sortir d’une attaque de mosasaure, ensuite dit moi ce que tu ferais si tu traversais un cyclone. Pour finir, comment attaquerais-tu un indiaman de 20 canons avec un schooner ? Comment défendrais-tu ce même navire contre un Schooner ? Répond correctement et je t’offre l’épée et le droit de commander pendant une journée. Réussis cette journée et je te donnes ton manteau de second.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

₪ Aventures : 206
₪ Emploi : Capitaine pirate

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I am feeling the Bliss | Maelkran   Mar 12 Juin - 22:16

i am feeling the Bliss
Maelkran
&
Shorka


 

 



 

 

“There's nothing wrong with enjoying looking at the surface of the ocean itself, except that when you finally see what goes on underwater,you realize that you've been missing the whole point of the ocean.”

La jeune fille se posta à côté de son père, légèrement en retrait, attendant patiemment qu'il lui dise ce qu'il voulait lui dire. Elle savait qu'il la testerait, il le faisait à chaque fois qu'elle revenait sur le Bliss de toute façon. Cette fois ce serait différent, bien entendu, il y avait plus d'enjeu maintenant qu'elle était une adulte aux yeux de sa tribu. Elle savait dont qu'il allait aller la tester sur quelque chose, sans savoir sur quoi ni ce qu'il attendrait d'elle réellement. Elle ne pouvait jamais rien deviner avec son père, contrairement à sa mère qu'elle connaissait sur le bout des doigts. Le sourire qu'afficha Shorka en écoutant son père fut plus que radieux, elle était aux anges d'apprendre que son père lui avait préparé des surprises.

Son frère les retrouva, apportant avec lui un coffret qu'il tendit à leur père. Qu'y avait-il dedans...? Shorka se posait la question mais tâchait de ne pas montrer l'impatience qui régnait dans son esprit. Elle voulait savoir, elle voulait qu'il l'interroge, qu'il la teste, mais elle voulait surtout la récompense qui reposait dans ce coffre, synonyme pour l'instant de secrets à découvrir. Les questions tardaient à venir, comme l'ouverture du coffret, Shorka commençait à se balancer légèrement sur ses pieds, signe de l'impatience grandissante qu'elle connaissait à l'instant et qu'elle n'allait bientôt plus pouvoir contenir.

Mais son père ouvrit enfin le coffret, dévoilant le manteau blanc à liseré bleu et l'épée qu'il renfermait. Deux cadeaux auxquels elle aurait pu s'attendre, qu'elle avait sans aucun doute espéré de tout son cœur mais dont elle n'avait pas eu le courage de rêver réellement, de peur d'être déçue. Mais c'était bien le cas, la récompense allait être à la hauteur, même si elle ne s'en doutait pas encore. Son visage n'était plus que sourire, ses yeux brillaient de mille feux et elle sautillait presque sur place tellement elle était heureuse de voir se profiler devant elle le manteau tant attendu de second. Ce n'était pas juste le poste au sein du navire qui la rendait aussi enjouée mais la perspective que son père lui fasse confiance à ce point-là. Elle savait qu'il était exigeant, plus que Vanka, et qu'il en attendrait beaucoup d'elle avant de l'honorer de la sorte. Elle allait se montrer digne de sa confiance, elle attendait ça depuis assez longtemps pour ne pas prendre le risque de le décevoir. Pire que l'échec, le décevoir serait un vrai crève-cœur pour Shorka.

Inspirant un grand coup, l'adolescente tâcha de se calmer alors que son père lui posait les questions. Elle prit note des questions, réfléchissant rapidement pour trouver des réponses parfaites, pour comprendre où son père voulait en venir et non pas simplement répondre ce qui lui passait par la tête. Il n'était pas non plus question d'appliquer les méthodes de sa mère dans les situations décrites, elle était une tête brûlée quand elle le voulait et elle n'agissait pas vraiment de la même manière que Maelkran...Il fallait qu'elle se remette, partiellement au moins, dans la tête de son père, et ce n'était pas des plus simples après autant de temps sur le vaisseau maternel. Elle répondit dans l'ordre, le temps qu'elle donne la première réponse, elle pouvait continuer à réfléchir aux suivantes. " Si on venait à se faire attaquer par un mosasaure, notre Orcëtii ne serait plus des nôtres...Aussi nos chances de survie étant de toute manière très basses, j'essaierais d'évacuer l'équipage. " Un navire sans Orcëtii ne pouvait pas survivre plus de quelques heures sur les flots, pas contre les dinosaures et monstres géants qui peuplaient les océans...

" Pour le cyclone...Je me placerais face au vent, rangerais la voilure et ferais cap en plein centre, sans hésiter, pour le traverser ou attendre qu'il passe. " Mais là encore, c'était une manœuvre de la dernière chance, comme avec le mosasaure. Elle n'avait jamais vu quelqu'un foncer sur un cyclone, ça semblait être de la pure folie, ni le Bliss ni le Vipère n'était capable de survivre à ça. " Avec un schooner, le mieux serait de se placer hors de portée des canons, viser la poupe pour foutre en l'air le gouvernail et l'empêcher de manœuvrer correctement. Pour défendre le vingt canons en revanche... " La question était plus difficile, elle demandait plus de savoir-faire. Shorka souffla, son cerveau tâchant de trouver la réponse la plus appropriée le plus rapidement possible. " Pour le défendre, je...J'utiliserais des boulets chainés pour tenter de le faire démâter, qu'il ne puisse plus profiter de sa vitesse. Essayer de le prendre à défaut avec une manœuvre rapide et soudaine et le canonner. " Shorka ignorait si ses réponses allaient le satisfaire ou si elle avait mis totalement à côté de la plaque, elle avait essayé de tirer leçon de chaque voyage, de chaque combat, mais elle ne pouvait être certaine que son père approuverait, elle ne pouvait qu'espérer...
©️ Gasmask




shipwrecked your destiny
Sail away, set sail into the blue horizon
Ride the waves, that guide our destiny
No grave but the sea

[ #2471a3 ]

shameful sin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 38
₪ Emploi : Mercenaire

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I am feeling the Bliss | Maelkran   Mer 13 Juin - 14:14

Voilà qui n’était pas mal du tout, Shorka avait répondu avec une relative justesse aux questions posées. Autant il n’était pas d’accord sur la façon dont il procèderait pour attaquer le Bliss, autant il concevait que c’était une stratégie viable. C’était bien, sa fille semblait avoir bien appris ses leçons. Pourtant, il fit mine d’être insatisfait, pure comédie et sans regarder sa fille, il s’adressa à Seraven :

- Fais mettre le navire en panne et rassemble l’équipage ! Il est temps que Shorka comprenne une leçon.


D’un geste sec, il referma le coffret et le tendit au timonier. Il savait ce qu’il devait faire et partit immédiatement s’acquitter de sa tâche. Un autre marin vint prendre sa place sans un mot. Rapidement, le Bliss perdit de la vitesse et les voiles se retrouvèrent bien serrés dans les haubans. Un à un, les hommes se retrouvèrent en bas de la plage arrière, regardant Maelkran, Seraven et Shorka.

Le premier avait le visage dur, le second avait cet air bienveillant le caractérisant et la dernière n’en menait pas large. Seraven annonça :

- Navire en panne, jetez l’ancre !

Aussitôt dit, aussitôt fait. Maintenant, la leçon allait sérieusement commencer.

- Messieurs, mesdames. Tous, le plus petit des mousses au plus grand de mes lieutenants, vous êtes tous ma famille. Nous sommes une famille, « Du Bliss » c’est ainsi qu’on se présente que je sache. Pourtant, il y a quelqu’un sur ce navire qui pense pouvoir le diriger simplement car elle est de mon sang !

Il eut un concert de hué à cette mention. Maelkran les avait prévenus de la mise en scène et avait demandé à ce qu’ils jouent le jeu.

- N’est-ce pas une honte ? Mes amis, une honte qu’elle puisse penser, seulement espérer, conduire notre maison au cœur d’un cyclone ? Ce qu’elle ferait ! Que proposez-vous messieurs devant un tel affront ?


En guise de réponse, il eut un autre concert de hué et plusieurs marins se mirent à scander « la planche, la planche ». Puis tous en cœur ils reprirent ce cris. D’un geste, un seul. Le capitaine les fit taire et se retourna vers sa fille :

- L’équipage a parlé, le devoir d’un capitaine est d’écouter ses hommes. Tu m’envoie navré ma fille, mais tu ne pourras jamais prendre le commandement de ce navire si tu ne subis pas le châtiment qu’il demande.

Immédiatement, la foule de marins s’écarta, laissant un chemin bien défini jusqu’à la planche qu’avait installé le timonier.

Tentant fermement Shorka par l’épaule, il la conduisit jusque-là et la posa dessus, lui refusant toute retraite. Plus haut, sur un espar, un homme suspendait l’épée de Shorka à un fils et la descendit jusqu’au bout de la planche. Elle s’arrêta là, juste hors de portée des mains de la fille. Elle devrait aller jusqu’au bout et sauter pour la saisir. Beaucoup moins dur que son frère, Seraven s’adressa à sa nièce :

- Vas y gamine ! Entre dans la famille par la grande porte ! Tu peux le faire, on l’a tous fait !

En guise d’encouragement, un des quartier-maitres lança un chant marin. Bientôt il eut un concert de voix sonores emplissant l’océan et une petite fille à peine adulte qui avançait timidement au dessus de l’océan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

₪ Aventures : 206
₪ Emploi : Capitaine pirate

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I am feeling the Bliss | Maelkran   Mer 13 Juin - 17:50

i am feeling the Bliss
Maelkran
&
Shorka


 

 



 

 

“There's nothing wrong with enjoying looking at the surface of the ocean itself, except that when you finally see what goes on underwater,you realize that you've been missing the whole point of the ocean.”

Il ne fallait jamais être trop sûr de soi quand on vous testait, ça pouvait se voir et mettre l'autre dans de mauvaises dispositions. Les réponses étaient bonnes, l'adolescente le savait, même si des doutes subsistaient dans son esprit, elle savait que c'étaient tout de même de bonnes réponses. Elle voulait que c'en soient du moins, elle voulait porter ce manteau, elle voulait faire la fierté de son père et se montrer digne de lui. Elle était inquiète, anxieuse, attendant l'approbation ou non de son paternel, scrutant son visage avec attention pour y déceler une réaction...Elle commençait à avoir le souffle court, le sang battait à ses oreilles, l'angoisse en elle était clairement visible mais Maelkran ne semblait pas vouloir ôter ce sentiment de sa fille.

Ce que Shorka vit sur le visage de son père la figea, faisant se bloquer sa respiration dans sa gorge et tétanisa ses muscles. Il était mécontent de ce qu'elle venait de dire, il ne la regardait même pas et s'adressa à Seraven en ignorant la jeune fille. Les mots de son père, son prénom prononcé sur ce ton, le claquement sec du coffret se refermant, Shorka était perdue et tout autour d'elle résonnait dans son esprit, comme les réponses qu'elle avait données à son père. Son oncle s'éclipsa pour obéir aux ordres, alors que la jeune fille restait immobile aux côtés de son père, les yeux perdus dans le vague, une expression de honte et d'incompréhension sur le visage. Qu'avait-elle pu dire qui soit si décevant pour Maelkran, qui mérite une leçon...? Elle n'en savait rien, elle ne parvenait pas à deviner, à comprendre !

Sa mère avait toujours vu en Shorka une gamine forte, capable de tout affronter et elle l'avait élevée dans ce but. Vanka avait été fière de sa fille quand elle avait défait l'espadon géant, lui avait dit qu'elle pouvait faire ce qu'elle voudrait de sa vie, devenir l'une des femmes les plus craintes de l'océan si elle le désirait. Ce n'était pas l'avis du capitaine du Bliss pourtant. Shorka tressaillit lorsqu'elle entendit la voix de son père s'adressant à l'équipage. Elle ferma les yeux, au bord des larmes, elle se savait forte mais elle ne pouvait pas supporter l'échec et provoquer une telle déception chez son père la blessait profondément. Même les huées de l'équipage ne lui faisaient pas autant de mal.

Rouvrant les yeux, la jeune femme leva le menton, chassant la honte et la tristesse aussi loin qu'elle le pouvait de son esprit. Elle arbora l'air fier et sûr d'elle qu'elle avait souvent, serrant les mâchoires et braquant sur son père un regard déterminé. Il voulait la tester ? Il voulait voir si elle pouvait endurer la planche sans frémir ? Parfait, elle le ferait, elle serait digne du Bliss puisqu'il fallait en passer par là pour prouver sa valeur aux yeux de son père et de l'équipage. Que ce soit par le sang ou par son courage, elle savait qu'elle méritait sa place. Elle se laissa conduire jusqu'à la planche, passant au milieu de l'équipage, la tête haute, le regard fier, jusqu'à poser ses pieds sur la pièce de bois. Son père demeurait silencieux, l'encouragement ne vint pas de lui mais de son oncle. L'accompagnant, un chant de marin retentit bientôt sur tout le navire, pour lui donner du courage et la force de plonger dans l'eau sombre de l'océan.

Dé de la victoire
La jeune femme s'avança, confiante, sur la planche, jusqu'à se retrouver tout au bout. Le clapotis de l'eau sous elle n'attira pas un seul de ses regards, elle ne craignait pas l'eau sombre et froide de la mer mais n'avait pas vraiment envie de la regarder. Elle leva le visage vers l'épée suspendue au-dessus de sa tête et s'élança, avec toute l'énergie dont elle disposait et se saisit de l'arme qui pendait en hauteur. Elle retomba sur la planche qui oscilla un instant sous son poids et se retourna vers l'équipage, levant les bras avec un air triomphant sur le visage.

Dé de la défaire
La confiance avait beau guider ses pas, Shorka ne put s'empêcher de regarder la surface mouvante de la mer sous ses pieds et de se demander ce qui se passerait si elle tombait dans l'eau. Elle avança jusqu'au bout de la planche et bondit aussi haut qu'elle le pouvait pour se saisir de l'épée qui pendait au-dessus de sa tête. Elle l'attrapa à pleines mains et retomba sur le morceau de bois qui vacilla grandement. Shorka ne put retrouver son équilibre, secouée par les tremblements de la planche et tomba dans l'eau glacée à quelques mètres sous elle.
©️ Gasmask




shipwrecked your destiny
Sail away, set sail into the blue horizon
Ride the waves, that guide our destiny
No grave but the sea

[ #2471a3 ]

shameful sin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 302

MessageSujet: Re: I am feeling the Bliss | Maelkran   Mer 13 Juin - 17:50

Le membre 'Shorka' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dés de la victoire' :


This planet is mine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exodus-new-world.forumactif.com



avatar
₪ Aventures : 38
₪ Emploi : Mercenaire

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I am feeling the Bliss | Maelkran   Mer 13 Juin - 22:52

Post de lancer de dès:
En cas de victoire, tout se passe bien.

En cas de défaite, il y aura des ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 302

MessageSujet: Re: I am feeling the Bliss | Maelkran   Mer 13 Juin - 22:52

Le membre 'Maelkran' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dés de la victoire' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exodus-new-world.forumactif.com



avatar
₪ Aventures : 38
₪ Emploi : Mercenaire

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: I am feeling the Bliss | Maelkran   Mer 13 Juin - 23:05

Courage jusqu’au bout, en dépit du traitement qu’il venait de lui infliger, Shorka ne pleura pas, elle ne se démonta pas. Elle resta digne et fière, comme sa mère l’était et comme lui s’attendait à ce qu’elle le soit. Maelkran était très fier d’elle, mais il n’en montra absolument rien. Le but de l’épreuve était de voir ce qu’elle pouvait faire, non pas pour rechercher l’approbation mais par courage ! Certes, Seraven adoucissait un peu les angles, mais l’esprit restait le même.

Quand elle s’avança sur la planche, le capitaine fit discrètement mettre à l’eau une chaloupe et armer deux canons. Enfin, il avait donné ses ordres avant, mais maintenant que l’épreuve commençait, ils se mettaient en place. C’était une épreuve d’équilibre, ardue, qui se terminait souvent par un plongeon dans l’océan. Son propre père avait poussé le vice jusqu’à savonner la planche avant qu’il ne s’y lance. Il avait épargné au moins ça à Shorka. Mais ça n’empêcha pas sa fille de tomber dans l’eau.

En dépit de ses précausions et de sa volonté de rester aussi dur que possible, à peine elle eut disparu sous le bastingage, Maelkran avait retiré et se jetait déjà à sa suite. Tant pis pour le reste.

L’eau froide lui donna l’impression de brûler, ironique n’est-ce pas, mais il s’approcha bravement de sa fille et lui saisit le bras. Elle tenait fermement l’épée entre ses mains, bien sûr qu’elle n’allait pas la lâcher. Ça se voyait tellement dans ses yeux qu’elle en rêvait ! Il l’attira vers lui et l’entraina ensuite vers la chaloupe qui s’approchait d’eux. Couverture et Rhum attendaient patiemment dedans.

Mais alors qu’ils n’étaient pas à plus de quelques mètres, un énorme remous les éloigna   du petit navire et les rejeta encore plus loin du Bliss ! Il eut un coup de canon et on entendait la voix lointaine de Seraven hurler :

- Branles bas de combat !

Les deux marins dans la chaloupe hurlèrent quand celle-ci se renversa, les propulsant dans l’eau ! Au même moment, les canons  à pivot du navire rugirent et des boulets crevèrent la surface de la mer. Il y avait quelque chose de gros, qu’ils ne pouvaient voir. Il fallait rejoindre au plus vite le navire et prier pour que la créature n’en veuille pas à eux !

Il eut une nouvelle série de coups de canons, mais ils venaient de l’autre côté du navire.

- Shorka, je veux que tu nages le plus vite possible jusqu’au navire ! Ne te retourne pas pour t’arrêter ou m’attendre ! Je veux que tu grimpes comme si tu étais née pour ça ! Allez, on y va !

Alourdit par ses bottes, Maelkran, bien qu’excellent nageur, parvenait à peine à suivre sa fille. Elle filait à une allure remarquable ! Mais le navire semblait si loin… l’eau était trouble et il avait l’impression affreuse d’être vulnérable. Tout pouvait le tuer et venant de n’importe quel endroit. Les deux marins de la chaloupe hurlèrent encore, mais c’était de peur et non de douleur. Le petit canot venait de se faire broyer par de puissantes mâchoires. Un boulet jaillit en direction et faucha l’énorme gueule pleine de dent. Un bruit écœurant se fit entendre et une pluie d’os et de quartilage se répandit dans l’eau.

Ça allait faire venir d’autres animaux, il allait falloir se dépêcher de lever l’ancre, sinon le navire serait compromis. Les deux marins réussirent à remonter à bord et ce fut au tour de SHorka. Lui-même fermait la nage, il réussit dans un ultime effort à se glisser le long de la coque en bois et à se mettre à l’abris.

Néglieant les apparences, il saisit sa fille pour la serrer fort contre lui. Elle avait toujours l’épée :

- Je suis fier de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I am feeling the Bliss | Maelkran   

Revenir en haut Aller en bas
 

I am feeling the Bliss | Maelkran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Fiche d'île] Royaume de Bliss
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» La leçon des pattes de lapins [suite à Bliss]
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]
» 05. Can't fight this feeling anymore.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exodus ::  :: Archives :: RPS Terminés-