lienlien
Bienvenue sur Exodus !

No fool can be silent at a feast. [RP PRIVE]



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue,

le forum est à nouveau ouvert.

 

 No fool can be silent at a feast. [RP PRIVE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Mer 23 Mai - 0:55


No fool can be silent at a feast. [RP PRIVE]


Il avait été décidé d’accueillir les nombreux voyageurs venus des quatre coins de la planète au sein de notre village. De voir autant de monde me rappelait presque l’affluence que provoquait le grand Tournoi des Champions. A peu de choses près du moins, puisque l’humeur était beaucoup moins festive aujourd’hui. Des campements avaient été installés un peu partout et ceux n’aimant pas les hauteurs de notre village avaient préféré rester aux grottes de Calcità et d’autres près des rivières. Il faut dire qu’il y avait eu quelques tensions durant le rassemblement ce qui pouvait aussi justifier la tenue à l’écart de certaines personnes. Quoi qu’il en soit, Eymrin avait demandé à tous les villageois d’être accueillant auprès de nos invités, de leur fournir un repas ou un toit si nécessaire. Tout le monde jouait le jeu et sans trop se forcer, sauf peut-être pour la milice qui avait ce besoin constant de rester sur ses gardes.

De mon côté, j’étais toujours partant avec Leif, pour m’entourer de bonne compagnie et j’avais alors proposé à quelques connaissances de venir partager un petit festin avec nous, autour d’un feu. Une soirée pour se détendre des derniers événements était plus que nécessaire. Toutefois, à nous regarder, couverts de poussières, de boue et voir même de sang, il m’était inconcevable de passer tout de suite au repas sans au préalable aller se laver. Je regarde alors mon frère, échangeant un regard malicieux et me retourne ensuite vers le petit groupe qui semblait épuisé comme après une course poursuite avec des Galliminus. Mon regard se pose alors sur Yhuan, le guérisseur et la ravissante créature à ses côtés puisque tous deux semblaient se soucier de leur hygiène personnelle.


    « Que diriez-vous de commencer par vous rafraîchir hmm ? » commençais-je en tentant de ne pas trop sourire « Nous avons cette grosse étuve là-bas, dont l’eau est justement en train d’être réchauffée ! » J’avais désigné la marmite sur le centre de la place, où quelques femmes préparaient le bouillon, ajoutant quelques épices. « L’eau a d’agréable parfum, vous sentez ?! » Puis, je fais l’erreur de me tourner vers Leif et me met alors à éclater de rire. Ma blague n’aura pas duré longtemps. « Non non je vous taquine, ce bain-là est réservé au raptor ! » C’est alors que Kalya nous rejoint, accompagnée semble-t-il d’un cactus sur patte. Je fais signe à ma charmante coach de se rapprocher de moi et la plonge tout de suite dans le sujet « Tu tombes bien, que dirais-tu d’accompagner cette ravissante demoiselle aux bains intérieurs ? » J’avais désigné la jolie Esrä tout en ignorant de plein gré Enfys « Toi ma petite écorcheuse, tu ne vas pas rater l’occasion de me frotter le dos hmm ? » J’avoue que cette fois, je lui tends le bâton pour me faire battre, mais j’étais de bonne humeur en cette fin d’après-midi. Me tournant alors vers les hommes qui avaient mauvaises mines je repris la parole. « Quant à nous les hommes, nous allons effectuer notre brin de toilette à une petite crique un peu plus bas… il y a de nombreuses chutes d’eau, vous ne serez pas déçus ! » J’attendais à présent les accords de cette petite assemblée…



code by Crepe'SaraZin



« Color Killian : #B7C06C »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
₪ Aventures : 16
₪ Emploi : se cherche toujours
Mer 23 Mai - 20:50


Karldar & ALL

No fool can be silent at a feast. [RP PRIVE]


Bon, heureusement pour moi, dans mon malheur Kalya était venu à ma rescousse. Elle aurait très bien pu me laisser mourir comme une.... Bref, je m'en étais sorti et c'était tout ce qui compter. Après toutes ces pérégrinations. Je m'étais finalement retrouvé au milieu des hommes des bois. Je ne leur faisais pas confiance loin de là, mais je devais bien l'avouer. J'étais curieux de les connaitre. La guerre avait fait tellement de victime dans tous les camps.... Que ce soit ici ou ailleurs c'était pareil, on avait tous perdu des proches et moi le premier je ne savais même pas pourquoi on se battait à l'origine. J'étais quasiment née dedans et j'avais... Non, je ne devais surtout pas me rappeler cet épisode.

J'avais d'autres chats à fouetter et comment dire.... Je ne ressemblais même plus à un homme de mon point de vue. J'étais couvert de boues et quand je marchais mes bottes faisaient un certain *splotch, splotch* Oui bon ça va hein ! Un humain de base ça avait une certaine odeur ok ?! Alors quoi de mieux que de se roulait dans la boue pour éviter de se faire griller par les carnivores ? Bon certes, je n'étais surement pas le spécialiste en monstre à grandes dents, mais au moins je savais à peu près passer inaperçu dans la jungle. Kalya m'avait trouvé, mais ça ne compter pas. Elle avait toujours vécu dans cet environnement d'après ce que j'avais compris. Alors, il n'y avait aucun mérite dans le fait qu'elle m'avait aussi vite trouvé dans les broussailles. J'avais tout de même navigué de très longues heures en allant de droite à gauche.

Un certain regard que venait de me lancer Yhùan m'apprenait d'ailleurs qu'on allait surement avoir une discussion un peu plus tard.... J'avais carrément disparu pendant plusieurs dizaines d'heures et il m'avait surement cherché aussi de son côté. Malgré tout, ma tête s'était baissée sous son regard pénétrant. D'un sens, je m'en voulais de l'avoir inquiété, mais je n'avais pas non plus fait exprès de me perdre dans cette saloperie de jungle....

Pour être franc, je n'avais même pas pris la peine d'écouter Killian. Je ne m'étais toujours pas remis de ma défaite lors du tournoi et même s'il m'avait battu dans utiliser de stratagème douteux. J'avais honte de ma défaite. Je m'étais fait éliminer au tour de qualification et ça ne m'allais pas du tout !

Le mot bain m'avait clairement sorti de ma rêverie ! J'attendais que ça et un certain fumet se dégageai de moi.

« Putain oui ! Un bain ça me va carrément ! » Un grand sourire de bêta s'était affiché sur mon visage et malgré la brindille d'herbe qui dépassait au-dessus de ma tête. Je n'avais pas hésité une seconde à gueuler ma réponse... J'avais peut-être un peu trop haussé la voix, car l'instant d'après. La plupart des têtes s'étaient tournées vers moi. « Ba quoi ? On n’a pas le droit de se détendre des fois ? » J'aimais bien me faire passer pour l'abruti du coin car au moins ainsi, les gens ne me cherchaient pas des noises... Enfin, la plupart du temps !

Ma couleur--> #ffcc33
AVENGEDINCHAINS



____________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
₪ Aventures : 76
₪ Emploi : Vendeuse de poisons et de parfums

Feuille de survie
₪ Inventaire:
Mar 12 Juin - 22:49

No fool can be silent at a feast

 
       

 


La journée avait été longue, moins dangereuse et angoissante que la veille mais éreintante malgré tout. Le soleil avait atteint le zénith lorsque Esrä s'était réveillée dans les grottes de Calcità, il lui avait fallu du temps avant de comprendre où elle se trouvait et surtout comment elle avait atterri là. Sa blessure due à sa chute dans le ravin avait été bandée avec soin, elle avait encore mal bien entendu, mais fort heureusement Yhùan avait profité de son évanouissement pour la soigner ce qui l'avait préservée de souffrances inutiles et de ça, elle lui en était très reconnaissante.

Le reste de la journée, Esrä l'avait passée prés des herbivores à surveiller l'horizon puisque qu'avec une main blessée elle était inutile à toutes autres tâches, ce qui de ce fait ne changeait en rien ses habitudes. Elle ne s'en plaignit pas, d'ailleurs, étrangement la nomade s'était abstenue de toutes plaintes durant les heures qui suivirent à croire que sa mésaventure avec les raptors et les ravins l'avait forcée à rester discrète, pire, elle s'était presque murée dans le silence, trop secouée pour répandre son venin habituel sur qui que ce soit, y compris Dorran, digérant encore difficilement la situation dans laquelle elle s'était retrouvée tantôt.

A son réveil dans les grottes, elle avait rencontré Grïve, la petite teigne sans clan, qui lui avait narré, avec plus ou moins de détails, les évènements de la veille qu'elle avait manqué tandis qu'elle tentait de survivre à cette jungle cauchemardesque. L'attaque de ces barbares Orcitàns, qu'ils avaient mené contre les envahisseurs contre l'avis des autres chefs de clans, s'était soldée par leur pathétique fuite ainsi que celle de tout le monde face à la lumière bleue venue frapper le tyrannosaure. Certains Rajàhoriens avaient été blessé et Sokà avait donné l'ordre de se replier jusqu'aux grottes en attendant de s'entretenir avec Eymrin, le chef Trikana. La guerre n'avait donc pas eu le temps d'être déclarée et hormis le peuple des mers, les autres clans semblaient encore douter de la conduire à tenir face aux nouveaux venus dont les armes semblaient plus perfectionnées et dangereuses que les leurs.

Esrä ne savait pas trop quoi penser de cette histoire. Au delà du fiasco de ces pseudos pourparlers, ils ne savaient toujours rien sur ces Hommes tombés du ciel. Sa rencontre avec l'un d'entre eux lui avait tout même permis de constater qu'ils étaient doués d'une intelligence certaine et comprenaient et parlaient le même langage qu'eux ce qui était déjà un atout pour de futures négociations comme tout bon marchand Rajàhoriens l'auraient compris, du moins si négociations il y avait un jour.... Quel que fut les plans de Sokà pour leur tribu, la nomade n'avait plus envie de les découvrir, elle ne souhaitait plus qu'une chose, repartir dans son désert natal et quitter au plus vite ces terres mortelles.

Ainsi, lorsqu'en fin de journée une poignée de Trikaniens vint proposer au clan des sables l'hospitalité, Esrä hésita longuement à rester avec les quelques volontaires qui garderaient les montures cette nuit. Mais finalement elle céda à l'idée de se rafraichir après tout ce temps passé dans ces vêtements tachés de boue et de sang. La marche jusqu'au Sinadù des Trikana, guidée par ses habitants, fut propice aux plaisanteries et à la flânerie. Leur parfaite connaissance des environs apaisait la nervosité du peuple Rajàhor qui n'était absolument pas dans son élément. Et arrivés à destination, ce fut le jeune Trikanien impétueux du Conseil qui les accueillit, un léger sourire sur les lèvres, les yeux plein de bonnes volontés mais aussi de malice.

« Que diriez-vous de commencer par vous rafraîchir hmm ? » Dit-il en constatant l'état piteux dans lequel ses invités se trouvait. Honteuse, Esrä croisa son bras valide sur sa poitrine pour se donner contenance, et sa mauvaise humeur mêlée à sa lassitude commença à poindre lentement. Malgré leur sympathie et leur simplicité, les Trikaniens restaient dans l'esprit inculte de la marchande que des sauvages aux coutumes et cultes étranges et primitifs. Il n'y avait rien de raffinés chez eux et leurs manières laissaient vraiment à désirer, c'était un comble pour eux fiers Rajàhoriens de passer pour des malpropres aux yeux de ce peuple.

« Nous avons cette grosse étuve là-bas, dont l’eau est justement en train d’être réchauffée ! ». Esrä suivit du regard le bras du jeune homme qui leur indiquait une sorte de grosse marmite placée sur le feu. « L’eau a d’agréable parfum, vous sentez ?! » Interdite, la vipère lança un regard effaré à Yhùan.  Les rumeurs de cannibalisme chez le clan de la jungle étaient donc vraies ? Esrä allait-elle le découvrir à ses dépends ? Ce cauchemar n'avait-il donc jamais de fin ? Finalement le rire moqueur du garçon révéla la supercherie.

« Non non je vous taquine, ce bain-là est réservé au raptor ! » Un frisson parcourut le corps de la vendeuse de poisons à l'évocation des carnivores et inconsciemment, elle se rapprocha de son voisin le plus proche, à savoir Dorran comme pour se cacher derrière lui. L'humour Trikanien étaient décidément bien trop cynique et effrayant pour elle.

Ce fut à ce moment là qu'une femme aux longs cheveux clairs s'approcha du groupe. A son air calme et féroce, Esrä devina qu'il s'agissait d'une guerrière. Son regard dévia sur un autre arrivant. Cette tête brune, cet air à la fois naïf et rebelle, il ne pouvait s'agir que de Kaldar. Ce sale garnement avait disparu dan la jungle et des guerriers étaient encore à sa recherche actuellement. La vipère lui lança un regard courroucé et dire qu'elle s'était inquiétée pour ce voyou.

« Tu tombes bien, que dirais-tu d’accompagner cette ravissante demoiselle aux bains intérieurs ? » Esrä mit quelques secondes à comprendre que le jeune plaisantin parlait d'elle. Elle se décala donc légèrement de l'ombre de Dorran pour prendre la parole.


- Non je vais rester avec...
Commença-t'elle à minauder mais elle fut bien vite interrompue par le Trikanien qui enchaina en désignant une autre jeune femme, une Kavalii cette fois, de venir lui frotter le dos. La marchande grimaça légèrement et rougit en comprenant que les bains des femmes étaient forcement séparés de ceux des hommes et que vouloir rester avec Yhùan serait plus que déplacé. D'ailleurs l'attitude du garçon l'était déjà beaucoup même si elle se garda bien de faire la moindre réflexions.
Ce fut donc avec dépit et non sans lancer des regards remplis de détresse à son meilleur ami qu'elle suivit les femmes jusqu'aux bains intérieurs.

(c) naehra.



Code couleur Es' : #996699

Spoiler:
 


It's just not fair!
Pain's more trouble than love is worth
I gasp for air, it feels so good, but you know it hurts

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
No fool can be silent at a feast. [RP PRIVE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Silent Hill -Film
» 07. The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast // stupid car !
» fool them [PV]
» Zachariah ► Silent voice.
» Christabella A. Gillespie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exodus :: Exodia :: Nord d'Exodia partie arborée :: Sinadù-
Sauter vers: