lienlien
Bienvenue sur Exodus !

Iggy - Espace frontière de l'infini !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue,

le forum est à nouveau ouvert.

 

 Iggy - Espace frontière de l'infini !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
₪ Aventures : 14
₪ Emploi : Ancien garde volant, mentor

Feuille de survie
₪ Inventaire:
Jeu 10 Mai - 22:07

Ignatius Ó Mordha


Amusant
Bruyant
Dragueur
Je-m'en-foutiste
Très doué dans son job
Vulgaire

Caractère et Physique


D'une taille moyenne mais d'un poids plutôt léger, Ignatius se reconnaît facilement à sa dégaine de paumé et son air un peu demeuré. Son mètre soixante-quinze et ses soixante kilos en font quelqu'un d'une constitution plutôt légère, à l'air assez creufiot pour un adulte. Ses yeux marrons sont le plus souvent cachés derrière des lunettes de soleil rouges, afin de cacher les éventuelles émotions et réactions qui pourraient y passer. Les cheveux courts et bruns sont souvent coiffés à la "va comme je te pousse" et ne sont pas très soignés, de même que l'apparence générale du gaillard, qui ne fait absolument aucun effort de ce côté-là. Des vêtements déchirés, troués, des t-shirts hors d'âge, des grosses boots de punk ou encore la sempiternelle veste en jean sont ses vêtements quotidiens et ce malgré la place qui est la sienne dans l'équipage du vaisseau. Signes particuliers malgré tout, de nombreux tatouages maculent sa peau, la plupart n'ayant a priori aucun rapport avec les autres, ils font un peu patchwork de tout et rien sur ses bras et son torse. Les plus visibles sont ceux de ses mains et de ses doigts, dont un petit oiseau sur la main droite qu'il aime beaucoup.

L'apparence négligé d'Ignatius cache cependant beaucoup de choses. Tout comme la facette qu'il montre au quotidien d'homme souriant beaucoup, s'amusant dans toutes les circonstances et parlant toujours de manière vulgaire. Il fait du bruit, il parle beaucoup, il drague beaucoup et a l'air d'un parfait crétin dans de nombreuses situations. Son côté punko-métaleux tatoué amusant et fun est un très bon moyen de défense pour garder les gens à la bonne distance et éviter qu'ils ne veuillent connaître plus en profondeur Iggy. Alors il fait des blagues, il a l'air sympathique mais suffisamment vulgaire et grossier pour qu'on le laisse tranquille la plupart du temps. Et son côté dragueur a le mérite d'éloigner les femmes autant que possible. Parce qu'il drague mais qu'il ne pécho jamais, c'est là toute la beauté de la chose. Pourquoi est-il comme ça ? Comme tout le monde : parce qu'il est trop souffert du contact des autres et qu'il vaut mieux une carapace de faux-semblants que de souffrir encore. Les très rares personnes à connaître réellement Iggy savent comment il est au naturel, un naturel qu'on ne voit que très peu donc. Ignatius est profondément mélancolique, à la limite de la dépression dans certaines périodes plus dures que d'autres. Il est triste et perdu dans des souvenirs lointains, des souvenirs heureux d'une vie passée et révolue depuis bien longtemps. Quand il laisse son naturel s'exprimer, il est peu bavard, presque éteint et se consacre entièrement à son travail pour éviter de penser à autre chose. Fuir son passé, c'était son idée en embarquant dans l'Exodus, et ça aurait bien marché si il n'était pas hanté par ses souvenirs. Ignatius n'est rien d'autre qu'un homme mélancolique et triste, sous des apparences de plaisantin puéril et vulgaire, peut-être trouvera-t-il enfin la paix sur Exodia. Au-delà de tout ça, Iggy est quelqu'un aux goûts réellement simples et ordinaires. De la bonne musique, une bière, un truc à réparer et c'est une bonne journée pour lui. C'est un véritable génie de l'ingénierie, bien que son apparence ne le laisse pas penser, il a une intelligence redoutable dès qu'il s'agit d'ingénierie et aime énormément son travail sur l'Exodus, ainsi qu'au campement d'Exodia, maintenant qu'ils sont descendus sur cette nouvelle terre.



| 35 ans - Exodien - Chef ingénieur et mécanicien |



Mon histoire :


Chapter I
nuair a bhí mé ina bhuachaill óg

La vie en Irlande n'était pas pire qu'ailleurs, du moins, c'était ce qu'avait toujours pensé Iggy. Il n'imaginait pas sa vie différente parce qu'il serait dans un autre pays. Peut-être sur une autre planète, ça aurait changé quelque chose, mais sur celle-là en tout cas, le pays importait peu et ne changerait pas grand chose. Il n'était pas un jeune garçon très heureux, il n'avait pas beaucoup de raison de l'être non plus. Un père parti, une mère alcoolique et qui sortait avec une ordure notoire du quartier, la maison n'était pas vraiment calme et agréable comme elle aurait du l'être si Iggy était né dans une famille idéale. En plus, son beau-père ne l'aimait pas du tout et passait son temps à lui coller des roustes et à l'engueuler pour un rien. C'était vraiment un environnement très sain pour un enfant. Et à l'école, ça n'était pas mieux. Déjà son prénom ne l'aidait pas vraiment à se faire des amis. Ignatius. Non mais franchement, qui donnait ce genre de prénoms craignos à son gosse à part un psychopathe qui veut du mal à son enfant...? Autant l'appeler directement "petite merde" ou un truc du genre. Il était un gamin solitaire, qui n'arrivait pas se faire d'ami et qui se faisait embêter à la récré. Non vraiment Iggy n'avait aucune raison d'être bien dans ses baskets et de passer une enfance joyeuse.

Heureusement, il y avait quelques petits points positifs à sa vie. Déjà, il y avait Gredin, son chat. Il l'avait trouvé un soir en rentrant de l'école, une petite boule de poils noire, abandonnée dans un coin et même pas encore seuvré. Bien sûr, sa mère n'avait pas voulu qu'il le garde mais devant l'insistance persistante du garçon, elle avait fini par lui dire que si il s'en occupait tout seul, il pourrait le garder. Iggy l'avait nourrir au biberon pendant des jours, avait dormi avec lui, s'en était occupé avec amour et attention. Gredin suivait Iggy partout, même à l'école, bien qu'il n'entre pas dans les bâtiments. Le chat restait dans le quartier et se battait avec les autres chats, Gredin était le genre de chat agressif et dominant qui gagnait toujours. C'était surement le seul ami d'Iggy. Mais pour donner un peu de raison de vivre à l'enfant, il n'y avait pas que le chat, il y avait aussi sa passion : la mécanique. Iggy adorait réparer des objets, les bidouiller et voir comment tout ce qui était mécanique ou électronique fonctionnait. Un de ses vieux voisins avait une ancienne moto qu'il laissait à Iggy, elle ne démarrait plus et il n'y avait pas grand chose à faire pour elle. Sa mère et son beau-père ignorait qu'Iggy réparait la moto, ils l'auraient surement engueulé si ils avaient su. En plus, le voisin avait promis de le laisser la conduire si il parvenait à la faire démarrer.

A l'école, ça se passait plutôt bien pour Iggy, il n'avait pas grand chose pour le déconcentrer et se montrait attentif, même si il avait encore quelques difficultés dans certains domaines. Surtout dans l'apprentissage de la langue, de l'anglais principalement. Chez lui, tout le monde parlait irlandais, et pas forcément très bien. Iggy parlait bien mieux irlandais qu'anglais, au final. Heureusement qu'il était doué dans d'autres domaines...Il aimait les mathématiques, la géométrie et les sciences techniques, toutes ces matières qui se rapprochaient de la mécanique, qui pourraient peut-être l'aider à sortir de son quartier pourri et de sa famille merdique. Cela prendrait surement du temps, mais il foutrait le camp de cette famille de tarés violents. Et il y parvint...

La sonnerie du lycée retentit, marquant l'arrivée des vacances d'été, la fin des examens et, pour la plupart des élèves, la sortie définitive du lycée. Ignatius savait qu'il quitterait le lycée, bien entendu, il était un élève excellent et était certain de ce qu'il avait fait aux examens. Sa seule vraie inquiétude était son admission dans une grande école. Là, il n'était sûr de rien, il n'avait pas le dossier des gosses de riches sans problème. Iggy avait beau être un excellent élève dans les matières techniques et scientifiques, il avait encore d'énormes difficultés dans la langue et n'avait pas toujours le comportement approprié. Il s'était déjà battu, avait été surpris à fumer, répondait parfois à ses professeurs...

Mais là cette après-midi, il essayait de ne pas penser à tout ça. Il fila hors du bahut et attrapa au passage Gredin, qui l'attendait sagement sur le trottoir en feulant sur tous ceux qui l'approchaient. C'était devenu un énorme matou noir, avec quelques cicatrices de bagarres sur le visage, il regardait tout ce qui l'entourait de ses grands yeux jaunes froids. Les camarades d'Iggy se foutaient régulièrement de sa gueule à cause du chat, il s'était déjà battu à cause des remarques sur son chat et y avait même choppé une ou deux cicatrices, comme Gredin en fait. Le chat allongé sur ses épaules, le jeune homme fila chez lui rapidement. Enfin chez lui...Il se dirigea directement au garage de son vieux voisin, pour trafiquer la moto sur laquelle il travaillait depuis maintenant dix ans. Dix ans de dur labeur qui n'avaient pour l'instant pas porté leurs fruits mais il y arriverait, il le savait bien.

Gredin sauta de ses épaules en entrant dans le garage pour aller se poser sur son tas de coussins, son trône en quelque sorte, d'où il observait son maître avec attention. Iggy largua son sac dans un coin et se remit à bidouiller le moteur. Depuis dix ans, il avait décrassé entièrement toute la moto, changé les divers tuyaux, changé les bougies, refait des pièces en métal lui-même en se servant des machines de son lycée...Il avait fait tout ce qu'il pouvait faire. Et aujourd'hui, enfin, il remettait le moteur sur le cadre de la vieille bécane. Le travail était minutieux, long et demandait une bonne dose de précision. Au bout de trois heures dans le garage, il avait enfin fini et il prit un instant pour contempler son dur travail. Il se dépêcha de remplir les réservoirs d'essence et de tous les autres liquides nécessaires pour pouvoir démarrer. Et enfin, il put grimper sur son engin, se démenant pour la faire démarrer. Après quelques minutes pour que les liquides se répandent dans les cables, le son triomphant du moteur démarrant retentit dans le garage, en même temps que le cri de victoire du jeune homme. Il avait réussi, il était fier de lui. Iggy était impatient de la tester, de rouler enfin, et il ne se fit pas prier pour partir dans les rues du quartier, laissant le chat dans le garage.

Sans casque et sans faire attention à sa vitesse, il arpenta les rues de son quartier, se sentant plus libre que jamais. Il n'en avait pas envie mais il retourna quand même au garage, laisser la moto et récupérer chat et sac pour rentrer chez lui. Il aurait tout le temps pour profiter de la bécane, surtout quand il serait loin de chez sa mère dans une des grandes écoles où il avait postulé. Mais en arrivant devant le garage, il vit son beau-père qui l'observait avec un air furieux. Iggy savait qu'il allait se prendre une vraie rouste, pire que ça même. Depuis le temps, il avait réussi à se débrouiller pour que sa mère et son beau-père n'apprennent pas ce qu'il trafiquait. Maintenant c'était mort, il n'allait surement pas pouvoir garder la moto. Mais Iggy avait encore le choix, il pouvait encore foutre le camp, planquer la moto quelque part et revenir plus tard. Mais il laisserait Gredin et son beau-père n'hésiterait pas à faire du mal au chat, juste pour l'emmerder et se venger.

Résigné, le jeune homme arrêta le moteur et se leva pour venir vers son beau-père, qui l'attrapa par une oreille fermement en tirant bien. Il grogna en irlandais, engueulant le jeune homme et lui ordonnant de ranger tout ça et de le suivre à l'appartement rapidement. Iggy n'eut d'autre choix qu'obéir : il rangea la moto, récupéra ses affaires et son chat et suivit son beau-père jusqu'à chez eux, la mine basse. Il avait beau avoir dix-huit ans et se battre dans la cour du lycée, il n'avait jamais rispoté face à l'autorité paternelle. Il endura les coups de ceinture et les insultes sans broncher, sans regarder vers sa mère pour espérer avoir de l'aide. Il avait arrêté d'espérer de l'aide de sa mère depuis des années. De toute façon, quelle aide aurait-elle pu lui apporter hein ? Aucune, c'était aussi simple que ça. Son beau-père n'avait pas vraiment beaucoup plus de considération pour elle que pour lui. Tout ce que voulait le jeune homme, c'était foutre le camp de cette baraque...Encore quelques semaines et il aurait des réponses des grandes écoles, il aurait une bonne surprise, heureusement pour lui...

Chapter II
tá súil agus aisling

La vie réservait parfois des surprises et ça Iggy avait bien fini par l'apprendre malgré lui. Qu'elles fussent bonnes ou mauvaises, il y avait souvent des surprises dans sa vie. Recevoir une lettre d'une des plus grandes écoles d'ingénieur d'Europe en était une très bonne par exemple. Peu importait l'avis de sa mère ou de son beau-père sur la question, il irait là-bas, dût-il y aller à pied pendant les vacances d'été. Il n'avait cependant pas prévu que ça coûterait si cher, et son beau-père refusant de lui donner le moindre centime, il allait devoir se débrouiller autrement pour payer l'école et surtout l'internat dans lequel il allait vivre pendant cinq ans. Ce ne serait pas de la tarte...Iggy travailla tout l'été, toute la journée, douze heures par jour dans une usine de la ville. Il planquait tout ce qu'il gagnait pour ne pas que son beau-père le lui vole, il l'avait déjà fait après tout...Quand la rentrée arriva, il eut assez pour payer le voyage, les frais d'inscription et l'avance pour l'internat, restait à savoir comment payer l'internat chaque mois et les frais des années suivantes.

Les cours n'avaient rien à voir avec tout ce qu'il avait fait jusque là, tout était tellement passionnant, prenant. Il aurait voulu ne pas avoir à faire de choix et suivre tous les cours existants. Mais ce n'était pas possible et son niveau d'anglais ne lui permettait pas d'accéder à tous les cours disponibles. En plus, il devrait travailler, lui, pour payer ses études, il n'était pas comme d'autres petits bourges avec il étudiait...Papa et maman ne lui payaient pas tout comme eux. En fait, si sa mère ni son beau-père n'avait donné de nouvelles depuis qu'il était parti à la fin des vacances d'été avec Gredin. Tant pis pour eux, ils n'avaient jamais formé une vraie famille de toute façon...Au bout de trois semaines, Iggy eut enfin une possibilité d'emploi : le service technique de l'école cherchait des élèves pour s'occuper des serveurs de l'école et veiller au bon fonctionnement du réseau et des machines. Ceux qui étaient engagés étaient non seulement payés pour ça mais ils voyaient aussi leurs frais d'internat diminuer. C'était un vrai bon plan et la seule chance d'Iggy de payer ses coûteuses études. Ce fut d'ailleurs là qu'il rencontra ses premiers vrais amis en dehors de Gredin, d'autres jeunes qui avaient besoin de ce travail et accordaient eux-aussi une vraie importance à ces études.

A la fin de la première année, Iggy était major de sa promo et déployait d'énormes efforts pour être toujours le meilleur. Il était passionné par la mécanique, les nouveaux matériaux et la physique, des domaines qui le conduisaient lentement mais surement vers une spécialisation d'aéronautique, que ce soit pour les moteurs, les matériaux ou les designs des avions. Mais la fin de l'année scolaire signifiait quelque chose d'autre que les vacances et le repoas bien mérité pour Iggy : le retour chez lui. Avant d'arriver à l'inévitable retour, il avait demandé au directeur de rester s'occuper des serveurs, il pouvait même dormir dans la salle des serveurs et pas dans les dortoirs. La réponse avait été non bien entendu et ce fut la mort dans l'âme qu'il se rendit à l'aéroport pour rejoindre sa famille. Iggy savait déjà comment ça allait se passer, il y aurait une dispute, ça crirait, ça lui taperait sans doute dessus et ce serait deux mois d'enfer alors qu'il y avait eu une année parfaite. Ce serait tout bonnement horrible.

Et bien sûr, Iggy eut raison. Rien n'avait changé chez lui, si ce n'était l'apparition d'un petit frère de trois mois nommé Ciaran. Pauvre gosse, ne put s'empêcher de penser le jeune homme, il allait sûrement souffrir. Sa mère lui hurla dessus à peine fut-il rentré, son beau-père le battut le soir même jusqu'au sang et le pauvre Iggy pleura toute la nuit, recroquevillé sur le canapé, sa chambre étant allée à son petit frère. Fallait-il vraiment qu'il soit obligé pour venir ici...L'été fut épouvantable, sa mère se servait de lui comme babysitter et son beau-père lui faisait démonter des voitures volées pour, soi-disant, participer aux frais de la famille. Tout ce que voulait le jeune homme, c'était que ça se termine et qu'il puisse retourner à l'école. Même son petit frère ne parvenait pas à lui rendre le sourire, alors qu'il était adorable et rigolo, tout potelé et souriant. C'était la seule chose qu'il regretterait de la maison et la seule chose qui pourrait le faire revenir d'ailleurs. Mais certainement pas son horrible mère et son enfoiré de beau-père.

Sa deuxième année fut tout autant couronnée de succès que la première, Iggy avait vraimet trouvé sa passion et son but. Il s'était mis à envisager sérieusement et sereinement son avenir et son futur métier. L'aéronautique lui plaisait beaucoup et ses profs le disaient très compétent dans les domaines associés. Travaillant toujours au service technique de l'école, il n'avait plus à s'en faire pour les droits d'inscription ou le paiement de l'internat et il savait déjà qu'on le garderait dans le service technique jusqu'à son diplôme. Il était toujours major de sa promo, une vraie tronche qui ne se ménageait pas pour parvenir à l'excellence, de quoi rendre les moqueurs et les gosses de riches verts de jalousie et de rage. Bien qu'ayant de vrais amis avec qui passer du temps, il s'occupait toujours avec amour de Gredin. Le chat, ne se calmant pas avec l'âge, était de plus en plus agressif avec les autres félins mais aussi avec les humains, cela lui valut même quelques petits problèmes. Mais au moins ses soucis de comportement avaient disparu. Loin de la violence de son foyer, Iggy était bien plus calme, mais pas moins grossier.

Les années passèrent, jusqu'à ce qu'il obtienne son diplôme en terminant avec les meilleures notes jamais obtenues jusqu'à présent dans l'école. Personne n'en revenait : ce gamin du fin fond de l'Irlande qui jurait comme un charretier était le meilleur élève jamais sorti de l'école. De nombreuses entreprises lui firent des propositions d'emplois, Iggy n'avait que l'embarras du choix et à vingt-trois ans, il était déjà reconnu dans son domaine pour ses études sur les matériaux piézoélectriques. Mais chez lui, tout ça ne comptait pas. Sa mère et son beau-père ne verraient jamais qu'un raté, un crétin qui s'était pris pour une tronche...Si il lui arrivait de retrouver chez eux, ce n'était que pour son jeune frère et pour rien d'autre. Il s'arrangeait même pour le voir sans devoir retourner à la maison la plupart du temps, cela lui évitait bien des problèmes. Le gamin était adorable et parvenait toujours à faire sourire son frère, même quand il n'allait pas très bien, c'était un vrai plaisir pour lui de le voir.

Chapter III
nuair a bhíonn gach rud a gheobhaidh tú pian

Gredin venait de mourir. Le chat avait eu vingt ans quelques semaines plus tôt et n'était plus aussi vif qu'avant. Il était simplement parti pendant la nuit et Iggy l'avait trouvé mort au matin, sur son tas de coussins. Il l'avait pleuré, bien sûr, avant d'aller l'enterrer dans le jardin. C'était son compagnon depuis ses sept ans et il était troublé et triste de ne plus l'avoir avec lui. Ne sachant pas quoi faire, il décida qu'il irait chercher son frère à  l'école, il lui remontait toujours le moral et comprendrait qu'il se sentait mal. Iggy travaillait alors pour un grand groupe paramilitaire qui travaillait sur des avions pour plusieurs armées européennes, il n'avait ordinairement pas beaucoup de temps pour lui mais exceptionnellement, il avait quelques jours de congé. Heureusement. Ce n'était peut-être qu'un chat mais ça restait un être cher pour l'ingénieur et c'était un drame pour lui de le perdre. Iggy se rendit à l'école de son frère pour l'attendre et le ramener à la maison. Il faisait beau ce jour-là, un grand soleil, aucun nuage, une petite brise rafraichissante, c'était un temps parfait mais l'irlandais était triste comme la mort. Il avait un visage fermé et le regard dans le vide. Au milieu des papas et des mamans attendant leur progéniture, il faisait tâche, comme si il avait l'air perdu, pas à sa place. Il ne l'était pas vraiment. Iggy ne s'était jamais imaginé avec une femme et des enfants, sa seule expérience de la paternité se limitait à garder son frère  de temps à autre mais il ne s'imaginait pas vraiment avec des enfants à lui. Déjà qu'il n'arrivait jamais à garder une petite amie...Alors faire des enfants, très peu pour lui.

Alors qu'il était perdu dans ses pensées, il entendit une voix féminine non loin de lui qui semblait s'adresser à lui. " Vous allez bien ? " demanda la petite voix d'un ton doux et amical. Iggy tourna la tête pour voir une petite femme, à côté de lui, qui souriait gentiment. Elle était bien plus petite que lui, rousse comme jamais il n'avait vu et son regard vert d'eau était intense et braqué sur lui. Baffouillant, il commença à répondre en irlandais avant de se rendre compte que la question avait été posé en anglais. " Heu oui je...vais bien, " reprit-il en anglais avec un air gêné mais toujours aussi triste. Elle souriait toujours, Iggy ne put s'empêcher de la trouver jolie malgré la situation. " Vous n'aviez pas l'air bien. Vous vivez ici depuis longtemps ? Je viens d'arriver, avec mon fils, " continua-t-elle de sa petite voix. Elle se balançait légèrement sur ses pieds, elle ne devait pas être bien vieille, deux ou trois ans de moins qu'Iggy peut-être. Jeune et célibataire, supposa l'ingénieur, elle lui faisait bizarrement penser à sa mère, même si la réflexion était un peu glauque vu que la belle lui plaisait. " En fait, je ne vis pas ici, " commença-t-il en se frottant l'arrière du crâne d'une main. " Je récupère mon petit frère pour l'emmener chez notre mère. " La situation lui sembla soudainement saugrenue, il avait pratiquement l'âge d'être son père, à ce gosse de huit ans. Il avait presque l'air d'un pervers en fait, songea-t-il d'un coup. " Vous avez une sacrée différence d'âge alors ! Sam, mon fils, a cinq ans. Quel âge a votre frère ? " L'innocence et la candeur qui se dégageaient d'elle étaient impressionnantes et firent esquisser un léger sourire à l'ingénieur. Avant qu'il ait pu répondre, un gamin lui sauta dessus en criant "Iggy !". Il le réceptionna maladroitement et l'embrassa sur la joue avant de se retourner vers la jeune femme. " Il a huit ans et s'appelle Ciaran. Et moi c'est Ignatius, " ajouta-t-il rapidement. La jeune femme rit doucement, alors qu'un petit rouquin arrivait pour lui prendre la main. " Emily, enchantée de vous connaitre tous les deux. "

Déjà, elle commençait à s'en aller, en tenant le petit par la main et non sans avoir salué les deux frères d'un signe de la main. Iggy se lança derrière, son frère dans les bras et s'exclama : " Hé attendez ! Il fait beau, ça vous dirait une glace ? On en prend souvent une tous les deux quand je viens la chercher. " Il avait toujours l'air un peu triste mais essayait d'avoir l'air naturel alors qu'Emily s'était retournée. Ce fut Sam qui répondit le premier, excité par la perspective d'une glace : " Oh oui une glace ! S'il te plait maman on peut ? " La mamant sourit et acquiesça alors que le gamin s'écria un merci enjoué. Tous quatre se rendirent au parc, pas très loin de l'école où se trouvait un vieux carrousel et un marchand de glace, bien sûr. Iggy offrit les glaces, une fraise pour Ciaran, une chocolat pour Sam et une pistache pour Emily, lui faisait dans le simple avec la vanille. Les glaces englouties, les deux gamins allèrent jouer dans le parc en riant tandis qu'Emily et Iggy s'assirent sur un banc pour les surveiller. Pendant que les enfants jouaient, les adultes discutaient. Emily était vraiment une femme adorable et charmante qui ne manqua pas de faire craquer Iggy. Les amourettes, ça lui était arrivé parfois, surtout à l'école d'ingénieur où les filles essayaient de lui faire faire leurs travaux. Mais il y avait quelque chose de différent cette fois-là, il craquait vraiment et rapidement pour Emily, comme jamais auparavant. Il espérait la revoir, peut-être l'inviter à diner un soir...Et pour pouvoir la revoir, il se débrouilla pour récupérer son frère plusieurs jours de suite. Ce ne fut qu'au bout de plusieurs jours qu'il osa l'inviter à diner. Il fallut encore quelques semaines, à diner régulièrement pour qu'ils se décident à dormir chez l'un ou l'autre. Malgré son travail prenant, Iggy gardait toujours du temps pour Emily, il se sentait si bien avec elle, il se sentait heureux et avait l'impression que pour une fois, ça allait vraiment quelque part. Il était vraiment amoureux d'elle.

Un an après leur rencontre, Iggy et Emily emménagèrent ensemble, dans un charmant petit appartement et l'ingénieur était absolument ravi de la situation. En plus, il s'entendait particulièrement bien avec Sam, un gamin adorable. Tout allait bien dans le meilleur des mondes. Sauf que non, tout n'allait jamais aussi bien, la vie, ça n'était pas un conte de fée. Iggy, heureux et naïf, avait décidé qu'il voulait épouser Emily, fonder une vraie famille avec elle et Sam, pourquoi pas avoir un enfant tous les deux...Mais ce n'était pas si simple. Il avait trouvé une belle bague, réservé un restaurant et donné rendez-vous à la femme de sa vie, tout était prêt. Sauf qu'en arrivant au boulot ce matin-là, il y eut une réunion imprévue. Iggy travaillait depuis deux ans au développement d'un matériau piézoélectrique pour un nouvel avion, quelque chose d'innovant et de léger qui changerait la manière de concevoir les fuselages. Mais depuis la veille, leur concurrent principal propsait ce même matériau et l'annonçait comme une révolution. La réunion dura longtemps, Iggy était comme sur un pilori, jurant qu'il n'avait pas vendu ses idées à leur concurrence et parlé à personne de son projet. Ce n'était pas sa faute si il y avait eu une fuite, c'était forcément quelqu'un d'autre...

Et là, il réalisa brutalement ce qui s'était passé. depuis toujours, Emily s'était toujours montré curieuse à propos de son travail. Curieuse et très douée pour tout comprendre rapidement. Elle posait de nombreuses questions sur ce qu'il faisait, comment il le faisait, ce qui se passait vraiment dans son travail...Elle avait sans aucun doute fouillé dans son ordinateur pour trouver les informations manquantes et ses recherches. Il ne s'était douté de rien, bien entendu, il avait été le parfait pigeon et elle, elle avait préparé ça depuis leur rencontre ! Aussi furieux que malheureux, il retourna chez eux, laissant la commission d'enquête en plan, leur disant simplement qu'il revenait. Serait-elle déjà partie ou assumerait-elle...? A peine rentré, Iggy eut sa réponse : elle avait foutu le camp. Sur la table, il y avait un mot, griffonné sur un post-it, elle ne s'était même pas donné la peine d'une vraie lettre ou de trouver du papier convenable, la garce...
" Tu dois avoir compris maintenant. Ou alors c'est que tu es encore plus crétin que je le pensais. Adieu Ig. "
Iggy était furieux, tout simplement furieux, il avait envie de fracasser tout ce qui lui faisait penser à elle, de brûler tous les photos et de jeter par la fenêtre cette bague qu'il avait dans la poche. Comment pouvait-on faire ça à quelqu'un hein...? En plus, ce n'était pas juste lui, elle s'était aussi servi de son fils. Sam ne prendrait surement pas ça bien...C'était vraiment bas et petit, même pour de l'espionnage industriel, c'était minable.

Les sanctions à l'encontre d'Iggy furent minimes, la commission finit par conclure qu'il n'avait rien fait pour vendre les informations. Mais la boite mit un moment à se remettre de ce vol. Après ça, Iggy s'éloigna de tous, ses amis, ses collègues, tous ceux qui avaient un peu compté pour lui. A part Ciaran. Il le voyait plus régulièrement qu'avant, essayant de se remettre, d'arrêter de déprimer. Mais comment reprendre une vie normale quand la personne avec qui on imaginait vivre commettait une telle trahison...? Iggy ne faisait plus rien d'autre que travailler, le reste n'importait plus vraiment...Il ne faisait plus confiance à personne et ne parlait plus de son travail aux gens autour de lui, les quelques personnes encore proches de lui ne savaient rien de ce qu'il faisait. Même lorsqu'il changea de travail, il n'en parla presque pas à son frère et à ses quelques amis. Et pourtant, c'était quelque chose dont il aurait pu se vanter. Ses divers travaux sur les matériaux piézoélectriques et leurs propriétés incroyables avaient attiré l'attention de beaucoup de gens, dont les chefs d'un projet un peu dingue mais très avancé : la colonisation d'une planète loitaine. Iggy intégra l'équipe de développement qui s'occupait de mettre au point le vaisseau, travaillant sur les matériaux pour le fuselage et la structure, ainsi que sur ceux du moteur. Un projet important dans lequel Iggy se plongea à corps perdu, le meilleur moyen d'après lui d'oublier complètement ce qui n'allait pas dans sa vie...

Chapter IV
tá saol nua ag teacht

Les années de travail intensif avaient porté leurs fruits : la mission de colonisation Exodus allait pouvoir avoir lieu. Et Iggy en ferait partie bien entendu, en tant que chef ingénieur du vaisseau. Il avait même participé, vaguement, à la mise en place des androïds. Enfin pour tout dire, il avait juste expliqué à celle qui avait inventé les androïds comment fonctionnait le vaisseau, afin que les boites de conserve vivantes puissent s'en occuper pendant leur long voyage. Son dada à lui, c'était les moteurs, les avions et les vaisseaux, pas les androïds...En plus, il les trouvait tellement flippants qu'il n'aurait jamais pu faire quoi que ce soit avec eux. Il avait songé, un moment, à voir pour apprendre l'irlandais à l'un d'eux, ça lui aurait fait quelqu'un avec qui communiquer dans sa chère langue maternelle. Mais ça n'aurait surement pas plu à celle qui avait créé les androïds et ça n'aurait pas été aussi intéressant que discuter avec un vrai irlandais. En plus, un androïd, ça ne buvait surement pas alors bon...

Mais embarquer dans ce genre d'aventures, même pour fuir son passé, n'était pas aussi simple qu'on pouvait le penser. Déjà parce qu'il fallait absolument tout quitter. Son appartement, ses amis, sa famille, toute sa vie en fait, jusqu'à sa propre planète...Ce n'était pas un choix que l'on faisait sans réfléchir, sans penser à ce qu'on allait laisser derrière soi, à ce qui allait rester là et qu'on ne reverrait plus jamais. Gredin mort, Emily et Sam totalement hors de sa vie, il ne restait à Iggy qu'une seule chose à laquelle il tenait plus qu'à sa propre vie : Ciaran. Son petit frère avait toujours été un rayon de soleil dans sa vie et il pensait à lui chaque fois qu'il réalisait qu'il allait quitter définitivement la Terre. Et surtout, ils pensaient à ses horribles parents, qui ne pouvaient pas donner à leur fils une bonne vie, Iggy avait eu beaucoup de chance de s'en sortir comme ça, même avec les blessures qu'il avait reçues, il était devenu quelqu'un et s'était sorti du trou à rats irlandais où il était né...Mais Ciaran...Non, il faudrait plus que de la chance pour sortir de là, ça relevait de la chance sur un million...

L'ingénieur savait que son frère était traité comme il l'avait été et qu'il ne pouvait pas le laisser comme ça et disparaitre de sa vie. Il prit une des décisions les plus importantes de sa vie et fit enfin quelque chose contre son beau-père et sa mère, ces bourreaux qui avaient failli foutre sa vie en l'air et qui pourrissaient allgèrement celle de son petit frère. Quand la police débarqua, pour arrêter sa mère et son beau-père, Iggy était là. Malgré son âge, il avait quand même pris une rouste pour avoir osé dire qu'il emmenait son frère avec lui pour vivre une meilleure vie qu'avec ses parents. La police embarqua son beau-père en premier mais devant l'hystérie de sa mère qui l'agressa, les agents furent bien obligés de l'emmener également. Les frères rentrèrent chez Iggy ensemble, pas plus inquiets que ça des conséquences de ces arrestations. Pour la première fois de sa vie, Ciaran se couchait sans avoir peur et Iggy savait qu'il avait enfin fait quelque chose de bien et de responsable.

Les mois suivants, la décision du juge de confier la garde de l'adolescent à Ignatius rendit heureux les deux frères mais il y avait tant à préparer et à faire avant le départ ! En réalité, pour Iggy, tout ça passa à une vitesse folle, il ne s'en rendit même pas compte. Il avait obtenu, bien sûr, une place pour son frère, leurs parents purgeant une peine pour maltraitance grave, il n'avait plus aucun tuteur autre que son frère. Et bientôt, ce fut le jour du départ...

Exodia...Une planète incroyable, il ne fallut pas beaucoup de temps à Iggy pour s'en rendre compte. Mais il avait tant de travail, le vaisseau avait subi de grosses avaries pendant le voyage et il y avait beaucoup à faire à bord, mais pas uniquement. Réparer le vaisseau n'était peut-être pas une priorité, mais s'occuper d'installer un campement avec toutes les fonctionnalités de base, ça c'était vital. Iggy faisait donc la navette, entre le vaisseau et le campement qu'ils avaient installé, sollicité par tout le monde pour réparer ci, fabriquer ça...Mais cette vie était passionnante...Même avec les natifs agressifs et les dinosaures...C'était fou, tout simplement fou ! L'attaque qu'ils avaient subi en débarquant...Bon dieu, ce jour-là, Iggy avait remercié le ciel de ne pas être un soldat et de ne pas s'être retrouvé en première ligne, il aurait probablement paniqué comme un gamin. Il crevait d'envie d'aller explorer cette planète, de voir des dinosaures, de vrais putains de dinosaures, de ses yeux ! Il n'y avait rien à regretter, partir était définitivement le meilleur choix et enfin, la vie d'Iggy allait pouvoir recommencer à zéro.

Derrière l'écran :


Salut je suis Akhee et j'ai 27 ans. J'ai découvert le forum grâce à PRD. Je suis un Inventé. Je serai présent à peu près 7/7 et je tiens à dire que le forum est absolument horrible et rempli d'Exodiens ma parole !


Dernière édition par Ignatius Ó Mordha le Sam 12 Mai - 17:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Jeu 10 Mai - 23:51

Re-bienvenue avec ce nouveau personnage :youpi:
Tu connais la maison, et tu sais où nous trouver en cas de besoin :keuur:

Bon courage pour la toute fin de ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
₪ Aventures : 52
₪ Emploi : Océanologue & biologiste marine

Feuille de survie
₪ Inventaire:
Ven 11 Mai - 0:26

Rebienvenue par ici en violet :excite:
Je ne te dis pas bon courage pour ta fiche, visiblement tu n'en as pas besoin :mdr:

Le pauvre Iggy s'est fait avoir en beauté par la méchante Emily :yes:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Ven 11 Mai - 1:04

Re-bienvenue parmi nous.
J'adore le choix d'avatar en tout cas :what:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ven 11 Mai - 3:36

Ah ben c'est du rapide :brille: Re-bienvenue avec ce nouveau perso ;) Et puiisss RUDYYY !!! ça me rappel de bons souvenirs, Misfits !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ven 11 Mai - 7:58

Re bienvenue sur le forum, je vois que toi aussi tu as cédé à l'appel du violet :hihi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ven 11 Mai - 10:05

GG pour ton DC, on l'attendait lui ^_^

Alors trop triste le passage avec Emily la bitch qui me fait penser à Maddie, l'arnaqueuse professionnelle!
Imposters:
 

Sinon, j'ai adoré l'histoire de ce perso et vivement qu'on le voit sur le terrain celui-là (L'exodien en moi dirait qu'en cas de pannes de moteurs, on pourra compter sur toi *o* alors fais gaffe de pas trop traîner en forêts..) XD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
₪ Aventures : 76
₪ Emploi : Vendeuse de poisons et de parfums

Feuille de survie
₪ Inventaire:
Ven 11 Mai - 18:34

Re-bienvenue avec ce super perso ! Bon courage pour la suite :calin:

(j'ai adoré le fait que les dirigeants du projet Exodus aient utilisés les recherches d'Iggy pour le vaisseau, un peu comme Pandora pour ses travaux sur la langue commune, ça intègre vachement bien les personnages et leurs contributions au projet je trouve :reflex: .)


It's just not fair!
Pain's more trouble than love is worth
I gasp for air, it feels so good, but you know it hurts

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
₪ Aventures : 14
₪ Emploi : Ancien garde volant, mentor

Feuille de survie
₪ Inventaire:
Ven 11 Mai - 18:42

Merci à vous tous, vous êtes adorables :love: Je n'ai pas pu résister à l'appel du violet non, ils sont quand même trop cool :class: Je vous remercie de reconnaître qu'Emily est une vraie saloperie :what:




▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• when your past calls, don't answer •
• it has nothing new to say •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
₪ Aventures : 99
₪ Emploi : Sage Kàvalii
Ven 11 Mai - 20:45

Donc re bienvenue avec ce perso de folie :tchin: ce choix de vava je te l'avais déjà dit, mais je surkiff ouais :fan:


Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
Iggy - Espace frontière de l'infini !
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'ambassadeur dominicain dément la fermeture de la frontière par son pays.
» Menace de paralysie des activités à la frontière haïtiano-dominicaine à partir d
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» La notion d'espace public dans le mental haïtien
» [WIP] Table de jeu "frontière Mordor/Gondor"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exodus :: Zone morte :: Archives :: Autre-
Sauter vers: