lienlien
Bienvenue sur Exodus !

With all my heart and soul | Milo



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue,

le forum est à nouveau ouvert.

 

 With all my heart and soul | Milo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Mer 2 Mai - 0:34

Milo Davies


Charmant
Arrogant
Loyal
Têtu
Joueur
Rebelle

Caractère et Physique


Milo est un bel homme et il en a bien conscience. D’ailleurs, s’il devait se décrire, il dirait tout simplement qu’il est parfait. Il vanterait sa belle gueule d’ange aux cheveux dorés, dont il a le plaisir de jouer avec quelques mèches rebelles quand il passe en mode séducteur, façon ‘parce que je le vaux bien’. Il dirait que son arme fatale est son regard, puisqu’avec ses yeux vairons, les demoiselles sont toujours hypnotisées par son œil bleu mais surtout par l’autre qui est à moitié bleu, moitié brun. Il continuerait par se féliciter d’avoir un corps athlétique avec une fine musculature qu’il entretient par ses nombreuses heures d’entrainement. Il reconnaitrait avoir un teint légèrement pâle mais dirait que cela ne fait qu’appuyer son côté angélique. Il finira par vous dire, que pour agrémenter son physique d’une touche énigmatique, Il arbore de nombreux tatouages sur le corps, dont quelques-uns se voient sur la base de son cou, ses bras et bien d’autres encore pour celles et ceux qui ont le plaisir de le voir torse-nu…

Ses multiples conquêtes diront de lui qu’il est un jeune homme charismatique, terriblement séduisant, charmeur et doté d’un sex-appeal à en faire rougir les nonnes ! Il faut dire qu’elles ont eu l’agréable opportunité de voir une facette très plaisante de Milo, toujours souriant auprès d’elles, enjôleur à toujours trouver les mots qui plaisent… à leur donner ce qu’elles veulent toutes : son corps ! Toutefois, il y a des demoiselles qui elles, n’ont pas eu la chance d’avoir été draguées par le jeune homme, et qui le considèrent alors comme quelqu’un d’extrêmement arrogant, égocentrique et trop sur de lui. A dire vrai, si elles ne l’intéressent pas, Milo ne fera pas d’efforts avec elles et avec sa franchise naturelle, affichera alors un visage placide et adoptera une attitude froide et totalement désinvolte. Ce sentiment d’une confiance en lui hors-norme est d’ailleurs partagé par ces hommes qui ont eu le déplaisir de le croiser et qui surenchérissent en le trouvant très sarcastique, trouvant même que le jeune blond semblait les mépriser lorsqu’il s’adressait à eux. Cette arrogance qui donne l’impression qu’il se fout de tout et de tout le monde n’est qu’une carapace qu’il préfère arborer en toute occasion et notamment lorsqu’il n’est pas amené à avoir plus de contact avec la personne. Et ce qu’ils peuvent bien penser de lui, il s’en moque. Toutefois, il y a aura ceux qu’il côtoie plus longuement, comme ses camarades de l’armée, qui verront alors un visage plus sympathique et décriront un Milo sérieux dans ce qu’il entreprend, un combattant exceptionnel très agile et endurant, un peu joueur et taquin, quand il faut faire redescendre la pression. Ils le considèrent comme un frère d’armes sur qui on peut compter, qui essaie toujours de contenter tout le monde du mieux qu’il peut. Sa hiérarchie reconnaîtra en lui un bon élément sur le terrain, qui saura offrir ses capacités pour accomplir à bien ses missions, mais notera son côté rebelle et quelque peu perturbateurs dans ses rangs. C’est vrai que le jeune homme doté d’un tempérament quelque peu impulsif, a connu quelques remontrances quand il osait répondre à certains instructeurs et ce, sans aucune diplomatie, mais il faut dire que les longs discours n’étaient pas pour lui, ce qu’il voulait c’était de l’action ! Malgré tout cela, il y a encore une autre facette à lui découvrir et seule une petite poignée de gens la connaisse. Ses proches qu’il considère comme sa famille reconnaissent sa bonté et son grand cœur. Ils savent que c’est quelqu’un de respectueux et juste, qui est protecteur avec ceux qu’il aime, prêt à se sacrifier pour eux. Pourtant parfois, Milo n’aime pas se savoir si démuni face à eux, notamment sa petite sœur de cœur qui lit en lui comme un livre ouvert et même son meilleur ami, son frère, qui semble toujours savoir quand il ne va pas bien et qui arrive souvent à déceler le vrai du faux dans son comportement. Il les aime mais ne veut pas se laisser aller à montrer ses émotions, préférant parfois garder ses distances de peur de tout perdre…




| 26 ans - Exodien - Soldat |



Mon histoire :



--CHAPITRE 1 : EILEEN--
24ème siècle, ère de la robotique et des hautes technologies, où l’on penserait que tout est devenu facile, que même si vous n’étiez pas né sous une bonne étoile, à profiter des richesses de la modernisation, vous auriez tout de même bénéficié des avantages des marchés dits « souterrains » profitant du système de la débrouillardise pour s’enrichir un tant soit peu. Mais cela n’a pas été le cas pour Eileen, pas du tout même. La vie ne lui a pas été favorable. A quinze ans, elle avait déjà fugué de chez ses parents et s’était retrouvée à vivre dans la rue, suivant quelques groupes de jeunes dans leur squat. On aurait pu penser que plusieurs années à ‘survivre’ de la sorte allait lui forger un caractère d’acier, se trouvant de nouvelles capacités pour réussir à être autonome et subvenir à ses besoins. Mais ce ne fut pas le cas. Elle avait choisi la facilité en se laissant séduire par des garçons un peu plus âgés qui lui promettaient monts et merveilles. Elle avait fini par devenir totalement dépendante de ces petits copains du moment qui la nourrissaient jusqu’à s’en lasser. Et là voilà, à vingt ans, enceinte de Milo, essayant de ne pas sombrer dans la tristesse d’avoir été lâchement abandonnée par son copain, qui avait détallé lorsqu’il apprit la nouvelle de cet enfant à naître. Il voulait juste s’amuser, profiter de la compagnie de sa jolie blonde pour passer de meilleures journées, mais ne se voyait pas être pris au piège dans une vie qu’il n’a pas souhaité et avoir une nouvelle bouche à nourrir ainsi qu’un avenir tout tracé. Alors il a préféré prendre la fuite. Premier abandon qui ne sera pas le dernier. Eileen puisa alors dans sa colère pour garder les pieds sur Terre et se fixait l’objectif d’offrir une vie meilleure à ce petit être qui poussait en elle. Elever seule un bébé ne serait pas chose aisée, mais elle était forte et déterminée. Mais elle savait que ses qualités ne l’aideraient pas à trouver du travail. Elle n’avait aucune compétence si ce n’était de séduire un homme et de le laisser la prendre en charge. Toutefois, à présent enceinte, les hommes étaient moins tentés, surtout quand son ventre commençait à grossir. Mais la jolie blonde ne baissa pas les bras pour autant. En mettant de côté tout ce que ces copains de l’époque lui répétaient sur le système et ses défauts, sur le fait qu’elle ne devait pas vivre contrainte à suivre cette société de consommations, elle avait tout de même décidé de quitter ces refuges. On lui répétait souvent que les centres d’hébergement étaient trop contraignants, qu’il y avait trop de règles, de hiérarchies trop fortes et qui étoufferait leur liberté. Pourtant, elle se décida à rejoindre une petite association aidant les femmes dans sa condition et s’adapta à cette nouvelle vie. Participer à des réunions obligatoires, respecter des horaires pour se nourrir et pour le couvre-feu, aider aux tâches ménagères mais surtout, construire un projet professionnel avec une assistante sociale. Elle finit par s’y faire et cumula plusieurs postes de quelques semaines ici et là, afin d’essayer de trouver un domaine qui lui correspondait, mais arriva vite au terme de sa grossesse…

Milo était né. Il était beau et en bonne santé. Eileen était heureuse. Tous les frais d’hôpitaux avaient été pris en charge par l’association. A son retour au centre, tout le monde était aux petits soins avec elle, lui offrant vêtements et premières nécessités. Elle avait même droit à des soins médicaux pour elle et l’enfant. Elle se disait alors que finalement ce n’était pas si mal de vivre dans le système. Elle pouvait même obtenir des conseils d’autres jeunes mamans qui étaient passées par là. Elle se sentait soutenue et pouvait profiter des plaisirs d’être mère sans se soucier de rien, passant parfois des heures à cajoler son petit homme, lui lisant des histoires, chantant des comptines, ou racontant quel avenir merveilleux il aurait. Sauf que voilà, toutes ces aides, c’était pour les femmes enceintes ou avec un nourrisson. Et lorsque Milo eu 2 ans, pour libérer de la place, on lui fournit l’adresse d’un autre centre, qui ne lui offrirait qu’une chambre sans aides financières. Elle serait désormais seule. Mais elle ne perdit pas espoir pour autant. Elle le savait, Milo serait un homme fort et il subviendrait à ses besoins. Oui c’était son objectif, trouver un travail pour offrir une normalité à son fils et lorsqu’il serait suffisamment âgé, il reprendrait le flambeau et alors, elle n’aurait plus à se soucier de rien. Convaincue par cette idée, elle cumula plusieurs emplois, et comme elle était souriante, jeune et jolie, son image passait bien auprès des entreprises, alors très vite, elle a pu voir ses économies augmenter. Puis vint le moment de scolariser Milo, âgé de 3 ans. Elle avait trouvé un logement très abordable dans un quartier un peu défavorisé, c’était un ancien hôtel mais il avait toutes les nécessités. Et puis, il se trouvait à quelques rues d’une école assez huppée. Elle le savait parce qu’elle avait observé les mamans à l’allure très élégante, déposant leur enfant et discutant à l’entrée avec leur cheveux bien raides et coiffés, leur tailleur ajusté. C’était sûr, c’est là que son fils étudierait. Elle avait eu l’intelligence de suivre le conseil d’une assistante sociale pour mettre de l’argent de côté, et les frais d’entrée de cette école allait faire fondre toutes ses économies. Mais c’était un bon investissement. Milo serait entouré des bonnes personnes, elle en était persuadée. C’est ainsi que chaque matin, aux aurores, elle se préparait pour tenter d’avoir une allure convenable, marchait quelques longues minutes avec son fils avant de le déposer à l’école, sous des regards quelques peu désapprobateurs, puis repartait de l’autre côté de la ville pour aller travailler, puis revenir le chercher le soir. Le rythme était assez soutenu, mais elle s’y faisait. Pour le bien de son fils se disait-elle. Et puis, elle avait réussi à se faire quelques contacts au sein du logement, tous les soirs dans la cour, ils se réunissaient pour profiter du calme sans leurs enfants, à boire, fumer, rigoler. Elle était la plus jeune et se voyait donc souvent offrir de l’aide par les autres, comme s’ils ressentaient le besoin de la protéger. Ça lui plaisait, elle retrouvait l’ambiance d’autrefois, où chaque problème avait sa solution, puisque déjà connue par les autres. Les années passaient et Milo se retrouvait alors à ramener des devoirs à la maison, à peine cinq ans et déjà l’apprentissage de la lecture, des calculs, une autre langue aussi. Heureusement, elle pouvait compter sur la débrouillardise de ses voisins et tous les soirs, Milo se voyait faire ses devoirs dans la cour, entouré de ces adultes qui semblaient refaire le monde dans leur débat incessant et dont les conseils finissaient par ne plus prendre de sens pour le jeune garçon. Il était intelligent et avait très vite compris que ce n’était pas auprès d’eux qu’il pouvait apprendre quelque chose, du moins, pas ce qu’il y avait dans ses bouquins. Mais il aimait voir sa mère fière et souriante, alors il faisait mine que ces retrouvailles tardives lui apportaient une aide précieuse. Il avait très vite compris qu’il était partagé entre deux mondes. Celui où il habitait, entourés de plombiers et autres électriciens, et celui où il était scolarisé, avec des fils de médecins, militaires et avocats. Il apprit donc à s’y adapter, ayant presque un rôle différent pour chacun d’eux. Dans le premier il était un modèle, l’enfant prodige, toujours souriant et débrouillard, connu et aimé de tous, aidant le concierge à effectuer quelques réparations dans les appartements. Dans le second, il était l’enfant défavorisé, le bagarreur un peu rebelle qui arrivait tout de même à se faire apprécier par quelques personnes pour sa franchise et peut-être aussi parce qu’il était différent et que ça animait une certaine curiosité.


--CHAPITRE 2 : TADHG--
Nouvelle année à l’école primaire où Milo devait choisir ses matières. A huit ans, tout le monde savait déjà ce qu’ils voulaient faire plus tard, en général, suivre la trace de leur parent et avaient donc tout naturellement choisis leur spécialisation. Mais pour le blondinet c’était différent. Il ne se projetait pas encore dans l’avenir et n’avait pas vraiment de modèle à suivre ; alors il consulta le listing et choisi au feeling. L’aéronautique, la robotique, l’informatique, non merci. Le commerce, le droit, la géopolitique, encore moins. Puis, quelque chose attira son attention : la formation militaire. Plusieurs niveaux étaient proposés, avec l’expertise en communication, psychologie, non… mais l’apprentissage des techniques de combats, ça oui !! Milo aimait bien se battre, ça lui a souvent été utile -oui, même pour son si jeune âge- et se voir attribuer des cours dans cet objectif avec des mentions comme ‘entrainement physique intensif’ ou ‘art du tir’ le tentait grandement. C’est donc tout naturellement qu’il valida son choix. Puis le moment arriva enfin, il avait tellement hâte de suivre son premier cours, qu’il s’était levé tôt, excité, impatient. Comme c’était la rentrée, au début de la matinée, on avait le droit à un tour pour visiter les salles d’entrainements et autres amphithéâtres dédiés à cette spécialisation. Mais Milo ne s’attarda pas à suivre le groupe vers les étages, il s’était éclipsé après avoir vu un panneau mentionnant quelque chose sur des tirs. Il entendit du bruit dans une salle et y pénétra, quand soudain, il se stoppa net. A peine avait-il passé le pas de la porte, qu’une flèche avait jaillie de nulle part, filant juste sous son nez avant de s’enfoncer sur l’encadrement de la porte. Surpris, il sursauta avant de tourner la tête en direction de la provenance du tir et remarqua un garçon. Il était brun, plutôt fin, et semblait avoir son âge. Apeuré de l’avoir presque touché par inadvertance il s’excusa auprès du blond. Ce dernier s’en approcha, un sourire aux lèvres. En temps normal, il aurait eu le droit à une personne condescendante, répondant avec mépris qu’il n’avait pas à se trouver là, et tel qu’il se connaissait, une bagarre aurait éclatée… mais avec celui-ci, il n’en fut rien. Il s’en approcha et entama la conversation, lui demandant pourquoi il se mettait à tirer à l’arc s’il n’était pas certain de toucher sa cible. Le garçon rétorqua qu’il n’était pas doué et voulait s’entraîner seul avant de le faire devant toute la classe, parce qu’il ne pouvait pas se permettre d’échouer. Milo remarqua le sérieux et la détermination dans sa voix, ça l’étonnait pour un garçon si jeune. Appréciant d’avoir rencontré quelqu’un de mature et doté d’une certaine ouverture d’esprit, le blondinet s’était alors mis à lui donner un conseil. Il lui dit que pour être certain de toucher la cible, il fallait d’abord le vouloir, se dire qu’il allait y arriver puisqu’il était le meilleur tout simplement. Pour en faire la démonstration, il regardait la table des armes à disposition et en saisi un couteau. Puis il se retourna brusquement et lança l’arme en direction de la cible qu’il atteint en bordure. Pas si mal pour une première fois. Un petit sourire aux lèvres, les deux garçons se présentèrent alors. Milo su tout de suite qu’une grande amitié allait naître entre lui et Tadhg. Et il n’avait pas tort. Pourtant, rien n’aurait pu laisser imaginer que ces deux-là s’entendraient. Le brun était un élève brillant, plus réfléchi, mais souvent à l’écart du fait de sa timidité. Le blond était un garçon plus actif, un peu turbulant mais très sociable. Pourtant le contact est très vite passé et entre eux naît une amitié précieuse et indéfectible, fondée sur une admiration réciproque. Auprès de Tadhg, Milo ne se sentait pas jugé par sa situation et notamment les difficultés financières de sa mère ou le quartier défavorisé dans lequel il vivait. Ils appréciaient s’entraîner ensemble et plus le temps passait, plus le blondinet s’était retrouvé à passer de nombreuses heures dans le domicile des Holbrook où il fit la connaissance de toute la famille et auprès de qui il avait réussi à se faire une place. Les années passèrent et si la crise d’adolescence semblait avoir épargnée le brun, le blond quant à lui, aujourd’hui âgé de quinze ans, avait été touché en plein cœur. Sécher les cours, déclencher de nombreuses bagarres, collectionner les convocations chez le directeur… durant presque une année cela avait été son quotidien. Jusqu’à ce qu’un jour, l’administration décida de le renvoyer de l’école. Milo paniquait, avec une expulsion sur son dossier, il ne pourrait pas trouver de lycée digne de son nom l’accepter. Ce n’était pas pour lui qu’il s’inquiétait, mais pour sa mère et tout l’argent qu’elle avait investi en lui. Mais heureusement, le père de Tadhg, haut fonctionnaire dans l’armée, avait trouvé une solution à ce problème en lui proposant l’école militaire, lui disant qu’il était temps qu’on lui inculque certaines valeurs fondamentales. Le blond ne pouvait qu’accepter, le système scolaire classique ne lui convenant clairement pas, toutefois, il avait peur de perdre son seul et unique vrai ami. Les deux jeunes garçons étaient devenus inséparables, passant le plus clair de leur temps ensemble, et sa nouvelle destination serait sans retour, il serait interné, passant nuit et jour à la caserne et ils ne pourraient donc pas se voir. Alors, inquiet, il leva les yeux vers le colonel qui semblait avoir compris et sans que Milo n’ait le temps d’ouvrir la bouche il lui annonça que son fils avait d’ores-et-déjà été inscrit. Souriant, le blond allait connaitre un nouveau chapitre dans sa vie et il était impatient de le faire avec son meilleur ami...


--CHAPITRE 3 : Mission Exodus--
Finalement, le lycée militaire avait été bénéfique à Milo qui semblait s’être adouci, du moins en apparence, parce qu’il était toujours le premier à faire les quatre cent coups, mais on pouvait dire qu’il s’agissait d’un cursus qui lui correspondait et dont il avait besoin. Depuis tout petit, il avait pris l’habitude de toujours s’occuper des autres, de sa mère, de ses voisins… à grandir avant l’heure. Alors ce cadre autoritaire lui changeait et lui donnait un objectif à suivre et ce, sans avoir à porter le monde sur ses épaules. Alors, diplôme obtenu, il décida de suivre son ami pour l’armée, d’abord parce qu’il n’envisageait pas de le quitter, il était le seul qui le comprenait et auprès de qui il pouvait être lui-même, sans avoir à porter un quelconque masque ; et puis aussi parce que pour une fois, il s’imaginait bien devenir un soldat, alors il voulait poursuivre cette idée qu’il se faisait d’avoir enfin un rêve à atteindre. Bien entendu, pour les autres, il leur disait qu’être militaire ferait tomber encore plus de filles à ses pieds, parce que c’était un classique parmi leurs fantasmes et monsieur le séducteur en savait quelque chose. Mais l’armée ce n’était pas une partie de plaisir, bien que se battre il aimait ça, Milo réalisa quand même le sérieux et la gravité des missions qu’il se voyait confier. Mais ce n’était rien comparé à ce qui allait l’attendre plus tard. En effet, Tadhg venait de lui annoncer qu’il avait décidé de rejoindre les forces spéciales, et autant vous dire que cette unité de spécialistes avait de quoi inquiéter Milo. Alors certes, ce groupe l’attirait par le fait qu’ils agissaient de manière plus autonome misant sur la stratégie pour acquérir la victoire de leur opération ; mais il savait également que ces unités étaient utilisées pour des actions offensives et que son meilleur ami pouvait alors se voir attribuer des missions très dangereuses, pouvant durer jusqu’à plusieurs mois. Hors de question de le laisser y aller seul, c’était inconcevable pour lui de choisir une autre unité militaire. Fort heureusement, leur contrôle opérationnel étant confié aux plus hautes autorités militaires, c’est donc le Général Holbrook qui était au sommet de la chaine de commandement, et c’est auprès de lui que Milo déposa sa candidature. Il lui fit clairement comprendre qu’il avait l’intention de faire équipe avec son fils, lui rappelant que leur complicité combative pouvait être un atout majeur pour la réussite de leur mission, lui assurant ainsi un bon rapport coût-efficacité. Si son argumentaire était bien passé auprès de celui qu’il considérait parfois comme un père, cela avait été une toute autre histoire pour le gradé qui était chargé de leur groupe. Auprès de lui, il devait faire ses preuves et prouver que sa relation si particulière avec Tadhg n’était pas qu’une simple amitié remontant à l’enfance, mais qu’au contraire, ils formaient un duo de combattants imparables, que les nombreuses heures à s’entraîner ensemble avaient perfectionné leur complicité et que leurs gestes à deux, semblaient être effectués de manière naturelle. Durant ses années, leur lien pourtant déjà si fort, s’est intensifié alors que durant une opération de guérilla en territoire inconnu qui a dérapé, a failli les séparer pour toujours. Notre blondinet avait pourtant déjà frôlé la mort auparavant, mais cette fois-ci, il avait vu défiler sa vie devant ses yeux alors que son véhicule avait explosé après avoir roulé sur une mine. Le brun lui, était dans le véhicule qui le suivait et avait assisté à la scène, le marquant lui aussi à jamais. Fort heureusement, ses blessures n’étaient pas vitales et en rentrant au continent, Esfir, la sœur de Tadhg s’était même occupée de ses soins de rééducation pour sa jambe. C’est durant cette période que sa mère décéda d’une maladie cardiaque et que le brun vint lui parler de cette envie qu’il avait de rejoindre le projet de colonisation dont tout le monde parlait. Un aller sans retour vers une planète inconnue et à des années lumières d’ici. Pour Milo s’était une évidence, il se devait d’intégrer lui aussi ce projet, quitte à participer à la loterie s’il le fallait. Mais Tadhg lui annonça qu’il lui avait déjà acquis une place, pour lui et sa sœur bien entendu. Ces trois-là allaient désormais entamer un nouveau voyage. Milo savait qu’il abandonnerait la Terre pour toujours, mais en y songeant bien, il n’avait rien à y regretter. Le système n’avait pas été favorable à sa famille, sa mère était morte et les seules personnes qu’il aimait le plus au monde allait quitter cette planète. Alors oui, cette nouvelle destination ne pouvait lui être que bénéfique. Il fallait bien entendu qu’il s’adapte à la nouvelle autorité qu’ils avaient créé pour le projet, avec à sa tête une femme, en tant que Chancelière. Ce n’était pas une première pour Milo d’avoir une femme au-dessus de lui -et non, je ne parle pas de ce sport que vous avez en tête- mais à la caserne il n’était pas rare de croiser des femmes officiers et pour le blond il savait qu’en général, elles étaient plus redoutables que les hommes, parce qu’elles semblaient avoir à prouver qu’elles méritaient leur place et à ce titre, il ne voulait pas s’en faire une ennemie alors il essayait de se convaincre qu’il ferait mieux de ne pas trop s’attirer les ennuis sous son commandement. Alors c’était parti… pour quatre-vingt-seize années de cryogénisation… Milo se demandait ce qu’il allait voir à son réveil…


Derrière l'écran :


Salut je suis le Scénario de Tata et je tiens à dire que le forum est toujours AMAZING


Dernière édition par Milo Davies le Jeu 3 Mai - 15:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mer 2 Mai - 0:36

Oh ouiiiiiiiiiiiii : Un nouveau Bienvenue pour le petit Milo :saut:

J'ai hâte de voir ta petite fiche et surtout, le trio de Bro (ou pas) avec Tata et Yhùan :oh1:
Vous allez enflammer le fofo les gars !

Bon courage pour la rédaction :keuur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mer 2 Mai - 0:40

Re bienvenue avec ce personnage ...





*prépare sa pile de cailloux spécial Milou *



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mer 2 Mai - 1:55



T'auras compris que j'suis contente que tu sois là, avec mon BFF  :keuur:


 

J'ai hâte de voir ce qu'on va pouvoir faire avec ces deux loustics et fais gaffe aux cailloux de Yhù, il a appris à bien les jeter sur Sarina.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mer 2 Mai - 3:08

RE-BIENVENUE ♥️ T'es trop bg comme ça :héhé: Hâte de voir le bordel que ça va être :hihi: Courage pour ta fiche :ah1:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mer 2 Mai - 13:11

Hihihi bienvenue avec ce nouveau persoooo ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
₪ Aventures : 365
₪ Emploi : Vice Chancelier

Feuille de survie
₪ Inventaire:
Mer 2 Mai - 13:22

Re bienvenue toi :tchin: et bonne chance pour ta fiche :num:



Seul celui qui ne porte aucun intérêt à son existence est parfaitement libre, car il a la force extraordinaire d’être prêt à mourir.

Surprise surprise :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
₪ Aventures : 52
₪ Emploi : Océanologue & biologiste marine

Feuille de survie
₪ Inventaire:
Mer 2 Mai - 18:26

Rebienvenue en violet :excite:
Bon courage pour ta fichounette même si #TEAMYUYU :yes:

I love you quand même Kiki :keuur:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Jeu 3 Mai - 0:05

@Yhùan Merci pour tes petits cailloux, j'en ferais des colliers ...
et arrête de faire ton timide, je sais qu'au fond tu m'adores :ah1:



@Tadhg Holbrook MON TAGOUNET :love: Ouiii merci pour ton accueil, j'ai hâte qu'on se fasse nos petites cessions d’entraînements


Par contre, la #perfection, c'est toi  :brille:  



@Brënnà Merciiiiii, j'adore quand tu me complimentes ma douce Brë', surtout continues  :hihi:

@Pandora O'Connor Merkiii, j'ai suivi votre influence exodienne, nous verrons bien où ça nous mène  :perv:

@Marcus Danvers CHEF OUI CHEF !! Je vais faire mon possible pour ne pas te décevoir  :what:

@Barbara Carmichael Ooooh c'est chou, merci Dodo :love: par contre, toi, en Barbie tu m'intéresses un peu plus du coup :ah1: on se croisera vite j'espère haha


Bon j'ai fais ma description physique et le caractère, maintenant faut que je bosse sur mon histoire moi :move:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Jeu 3 Mai - 0:38

Tss alors comme ça Kiki tu nous abandonnes pour les envahisseurs :rhoo:  Je suis déçu ( :mouahaha: )
Joli vava au faite plutôt beau gosse hehe :hum:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
With all my heart and soul | Milo
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Heart ∞ Soul [Pv Carlisle]
» Pokémon Soul Silver et Heart Gold
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» The way of the heart.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exodus :: Zone morte :: Archives :: Autre-
Sauter vers: