lienlien
Bienvenue sur Exodus !

Raleigh Fox



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue,

le forum est à nouveau ouvert.

 

 Raleigh Fox

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
₪ Aventures : 32
₪ Emploi : Pilote auto/Agent d'intervention

Feuille de survie
₪ Inventaire:
Mar 10 Avr - 23:37

Raleigh Fox
Courageux
Loyal
Impulsif
Têtu
Défenseur
Réfléchis
Confiant
Froid
Contestataire

Caractère & Physique
 Ses cheveux courts châtains, ses yeux bleu-gris et son air concentré lui donne des airs sombres et peut amicaux mais ce ne sont que des apparences.
Raleigh a un caractère impulsif. Il est capable de réactions rapides et pourtant il agit toujours raisonnablement. Impatient, il est très efficace, rapide d'exécution et a besoin d'exercices physiques, sans quoi il devient grognon. Son sport préféré reste la course à pied grâce à laquelle il s'est sculpté un corps athlétique et élancé.
La vie intérieure de Raleigh prédomine sur le monde extérieur, il est plutôt introverti. A lui de comprendre les contraintes sociales et les limites de ses libertés individuelles sur le monde extérieur. Raleigh est un homme qui à du charme et du charisme. Seulement il ne s'en sert que très rarement. Il ira rarement draguer et attendra plutôt qu'on vienne à lui. Dans ses mauvais jours il est plutôt contestataire et aime contredire parce qu'il en ressent l'envie. Il est attiré par les discutions logiques et rationnelles, Raleigh ne se fie pas à son intuition à laquelle du coup, il n'attache pas beaucoup d'important. Raleigh contrôle très bien son émotivité, qui peut même être calculée en fonction des circonstances. D'un premier abord, on pourrait croire que Raleigh a une très grande confiance en lui, d'autant qu'il aime s'opposer par principe, mais c'est en fait un très grand timide, qui peut être bouleversé par l'échec ou la trahison.  Parfois il semblera blasé mais reste quelqu'un de très abordable. Une fois qu'on apprends à le connaître il peut être une personne de confiance sur laquelle ont peut s'appuyer en cas de besoin.
| 30 ans -Exodiens - Pilote automobile/Agent d'intervention |

Mon histoire

Durant son enfance Raleigh avait suivi un cursus scolaire normal sous le joug d'un père tyrannique et caractériel, jusqu'au jour de ses 18 ans, ou il en avait eu marre et avait quitté l'école. Toute sa famille s’opposait à son désir de se lancer dans une carrière de course automobile. Ils le traitaient de fou, d'inconscient et de petit ingrat. Son père attendait de lui qu'il suive ses traces en intégrant les forces de l'ordre ou l'armée.  Mais Raleigh n'avait aucune envie d’arrêter les gens pour leur faire la morale et encore moins de ressembler à son père. Entêté comme il était et sure de ce qu'il voulait il n'avait pas tenu compte du désaccord de sa famille. Sauf que tout ça avait dégénéré. Son père avait très mal prit les choses et l'avais renier. Il l'avait mit à la porte lui sommant de ne pas revenir avant d'être devenu quelqu'un.

Raleigh avait commencé par travailler comme barman dans une boîte de nuit à Portland pour s'acheter sa première voiture. Il avait alors débuté dans les courses illégales que l'on appelle aussi les rodéos sauvages. Beaucoup d'adrénaline et d'argent pour le premier à passer la ligne d'arrivée. Mais ces courses qui se passaient le plus souvent à même les rues comportaient des risques d'accidents élevés. Beaucoup de jeunes têtes brûlées perdaient la vie pendant ses compétitions interdites.
Finalement Raleigh avait réussi à se faire une petite réputation dans les courses nocturnes et avait été repéré par un propriétaire d'écurie de dragster, Charlie McBreing. Il l'avait embauché pour conduire ces engins. Mais Raleigh avait toujours espérer être un jour recruté par un propriétaire d'écuries de Formule 1 ou de rallye. Malheureusement son rêve ne se réalisa pas, et il resta coincé chez Charlie à faire des courses minables pour divertir les gens.  De toute façon il y restait parce qu'il n'avait nulle part ailleurs où aller. De plus les courses lui rapportaient suffisamment d'argent pour vivre et lui procurait sa dose d'adrénaline quotidienne à laquelle il était devenu accro.  

Une soirée alors que Raleigh avait la tête sous le capot de sa voiture tentant d'arranger un problème de fuite de liquide de frein, une connaissance était venu prendre de ses nouvelles. Et par la même occasion lui en apporter de mauvaises.
-Tu devrais aller rendre visite à ta mère. Lui avait-il dit.
Il avait enfin réussi à se stabiliser dans sa vie et voilà que son passé refaisait surface. Raleigh avait hésité. Cela ne tenait qu'à lui de l'ignorer ou au contraire de s'y intéresser.
Si on lui avait dit ça, c'est que quelque chose clochait autrement il n'aurait jamais eu de nouvelle de sa mère jusqu'à ce qu'elle meurt de vieillesse. Et ça lui convenait.
C'était un mercredi. Raleigh avait finalement prit son courage à deux mains et c'était présenté devant la porte de l’appartement de sa mère sans rien espérer de ces retrouvailles. Elle lui avait ouvert avec un grand sourire et l'avait embrassé sur la joue. Elle l'avait reconnu malgré les six années qu'il avait pris. Raleigh avait l'impression que toutes leurs querelles stupides et ce pourquoi il était partit n'avaient jamais eu lieux. Comme si tout c'était passé dans sa tête. Elle avait demandé pardon pour le passé et pour ce qu'avait fait et dit son mari à son fils.
Elle avait voulu rattraper le temps perdu en lui posant plein de questions sur ce qu'il faisait et ce qu'il avait fait depuis son départ. Et Raleigh répondait, au début sur ses gardes et puis après avec plaisir.
Elle lui apprit par la suite que le père de Raleigh l'avait quitté pour une femme plus jeune, ce qui franchement ne l'étonnait pas vraiment. Plus important encore elle lui appris qu'elle était malade, gravement malade. De ces maladies que seul un miracle pouvait guérir. Le cœur de Raleigh c'était serré à cette nouvelle.
« J'ai une tumeur au cerveau. »
Ces mots le hantaient encore.  Même aujourd'hui il restait persuadé que c'était à cause de lui qu'elle était tombé malade. Et surtout à cause de son père. C'était les conséquences de tous les soucis qu'ils lui avaient causé.
Ce jour-là en recevant cette nouvelle Raleigh c'était dit qu'il serait bien si il restait à ses côtés pour le temps qui lui restait à vivre. Il n'allait pas de nouveau l'abandonner comme l'avait fait son père et comme lui-même l'avait fait. Il fallait oublier le passé et aller de l'avant. Pardonner.
Les funérailles avaient eu lieu deux mois plus tard. Son père avait fait une apparition lors de l'enterrement et Raleigh l'avait observé de loin. Si ils se retrouvaient face à face, Raleigh n'était pas sure de réussir à contenir la haine qu'il ressentait à l'égard de son père. Pour le respect de sa défunte mère il c'était tenu tranquille.

Malgré son passé, et les rapports difficiles qu'il avait eu avec ses parents, la mort de sa mère l'avait beaucoup affecté. Il était triste et il avait du mal à se l'avouer. Pour lui Portland c'était fini, il fallait qu'il change d'air. C'est alors que sur un coup de tête il partit pour Miami.
Il avait repris son tout premier boulot de barman dans une boite de nuit assez tendance au bord de la mer. Et c'était sur cette plage, alors qu'il prenait sa pause, qu'il l'avait rencontrée, Elle. La plus belle femme qu'il ait jamais vu. Les sirènes existaient peut-être en fin de compte. Cette fille avait remarqué son air béa et c'était approchée de lui.
« Vous allez bien ?» avait t-elle dit en rigolant.
Elle était australienne et passait ses vacances dans le coin.
De part son caractère de solitaire, Raleigh n'avait jamais eu de relations sérieuses, aussi bien en amour qu'en amitié. Dès que quelqu'un devenait trop proche de lui, il dressait un mur de froideur entre la personne et lui avant de fuir.  Mais avec elle c'était autre chose. Jamais il n'avait connu un amour aussi passionnel que celui qu'ils avaient partagé. Non seulement c'était intense mais ça durait. Ils étaient inséparable. Seulement vint le moment ou il était temps pour la belle de quitter ce continent pour rentrer chez elle. Mais il était hors de question pour lui de la laisser filer. Et elle, elle n'attendait que d'être retenu par lui.  Elle lui proposa alors, pleine d’espoir, de venir avec elle en Australie. Il l'accepta sans hésiter. Changer encore une fois de vie ça ne lui faisait pas peur. Il avait l'habitude à présent. Mais il espérait malgré tout que se soit la dernière fois, surtout si elle était à ses cotés. Grâce à elle il c'était ouvert aux autres et était devenu plus chaleureux, moins sur la défensive. Pour la première fois il se sentait heureux. Il filait le parfaite amour avec son âme sœur. Que demander de plus ? Il lui semblait que la vie lui offrait du réconfort après l'avoir malmené.
Mais comme on dit « la roue tourne ». C'est valable pour la chance mais également pour le bonheur qui n'est pas éternel.
De dispute en dispute. Chacun trouvait des choses à reprocher à l'autre. Et depuis quelque temps elle avait tendance à remettre le même sujet sur le tapis : Les enfants. Elle ne cessait de lui lancer des piques sous la forme d'une blague ou d'un sous entendu, lui  reprochant son soi disant égoïsme. Elle av ait décrété qu'il ne voulait pas d'enfant. Sous prétexte qu'il avait eu le malheur une fois lui dire qu'avoir des enfants ne l’intéressait pas pour le moment. Ils auraient pu en parler calmement mais avec deux caractères explosifs comme les leurs le ton montait très vite. Elle ne semblait pas vouloir comprendre qu'il était terrifié à l'idée de franchir ce cap et qu'il n'était visiblement pas prêt. Essentiellement à cause de son enfance dont il avait un mauvais souvenir. Devenir père le terrifiait parce qu'il voulait à tout prix éviter de faire les mêmes erreurs que son propre père.
Ils avaient finit par faire une pause chacun de leurs coté jusqu'à ce qu'elle revienne gentil et douce comme à leur première rencontre. Elle voulait qu'ils se retrouvent, qu'ils s'aiment de nouveau. Sauf que ça n'avait pas remarché très longtemps. Et lors d'une énième dispute, elle lui avait craché au visage l'annonce de sa grossesse de deux semaines. Sauf que cela faisait deux mois qu'ils étaient en froid et moins d'une semaine qu'ils c’étaient retrouvés. Pour lui c'était clair que cet enfant n'était pas de lui. Il avait demandé des explications et elle lui en avait donné. Son chagrin d'amour pour Raleigh l'avait submergé et elle avait fait une erreur. Il c'était senti trahi et abandonné de nouveau... mais également libre. Il laissa tomber la personne qu'il était devenu à ses cotés et endossa de nouveau ses airs distants. Sans perdre plus de temps ici, il l'à quitta sans se retourner, le cœur brisé et rentra aux états unis.

Une fois là-bas il se retrouva un peu perdu, sans vraiment savoir ce qu'il voulait faire de sa peau. Depuis qu'il l'avait quitté il c'était mis en tête d'oublier tout souvenir d'elle à commencer par son prénom. Il l'avait chassé de ses souvenirs, tout comme son passé avant elle. Il était temps pour lui de passer à une nouvelle étape de sa vie. Encore.
De fil en aiguille il c'était retrouvé là ou il n'aurait jamais penser atterrir : dans les forces de l'ordre. Il était rentré au S.W.A.T et contre toute attente il c'était avéré être un très bon élément. Il c'était distingué par ses actions, son courage et en avait été récompensé. Si son père l'avait vu il se serait moqué de lui de son rire si méprisant qui résonnait encore dans les oreilles de Raleigh. Vivre tout ça pour au final arriver là ou son père avait prédit qu'il se retrouverait le rendait malade. Mais Raleigh avait finit par trouver sa place et il s'avérait que tout ça n'était pas si mal. Cela lui convenait et il avait même finit par vraiment s'investir pour devenir le meilleur. Il avait une vie tranquille, quelque amis et son boulot dans lequel il s'investissait plus qu'il n'aurait cru le faire un jour. Certains jours il attendait avec impatience qu'il se produisent un éventement : une émeute, un suicide, quelqu'un de qui il faut assurer la protection,... pour le seul plaisir de faire ce pourquoi il c'était si durement entraîné. Il refoulait tout ce qu'il ressentait pour se concentrer sur ce qu'il faisait.
Un jour alors qu'il nettoyait une de ses armes à la caserne, son supérieur c'était présenté à lui avec une enveloppe venant tout droit de la maison blanche . Elle contenant une lettre l'invitant à rejoindre les rangs d'une mission bien particulière.

Mon histoire

Salut je suis Loljack et j'ai 21 ans. J'ai découvert le forum grâce à mes recherches. Je suis un inventé. J'en profite pour dire que j'autorise le staff à offrir en sacrifice au grand T-Rex mon personnage inventé si je venais à quitter le forum. Je serai présent à peu près 6/7 et je tiens à dire que le forum est très beau



Dernière édition par Raleigh Fox le Jeu 23 Aoû - 18:05, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Ven 13 Avr - 10:30



Tu es validé ! ❞  


Super, c'est tout bon pour moi !  :youpi:  A présent, à toi le forum et ses merveilles  ! Mais avant de te lancer corps et âme dans l'aventure, il te faudra passer par quelques dernières petites tâches administratives :  Tout d'abord, tu dois te rendre sur le Bottin des avatars afin de le recenser, ainsi qu'ici Listing des effectifs réels et Métiers afin de déclarer ton groupe et ton métier à notre merveilleux staff.  Après cette étape, te voilà enfin libre d'aller chercher des amis, des amours ou juste des ennuis par ici :
Liens et de recenser tes rps . Aller hop à toi de jouer   :mouahaha:


Revenir en haut Aller en bas
 
Raleigh Fox
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un monstre qui dévore tout sur son passage | mars 125 | Raleigh
» Raleigh Maxyme Hillsburry
» Education is a thing that none can take away [Pv Raleigh]
» Il est sympa ton costume (eliott&charlie&dalisay&raleigh)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exodus :: Papiers administratifs :: Présentation :: Fiche terminée-
Sauter vers: