Ouverture du forum le 26/02/2018
Bienvenue et bon jeu à tous ♥️


N'hésitez pas à laisser un commentaire sur nos fiches pub
RPG Design et Never Utopia et sur FB.

Points de Bravoure des différentes factions :

1 Points 0 Points 0 Points 0 Points 0 Points 0 Points

Scénarios des membres

Partagez | 
 

 In our lands, we are nature ... [Ft Killian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
₪ Aventures : 62
₪ Emploi : Sentinelle

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: In our lands, we are nature ... [Ft Killian]   Dim 1 Avr - 14:27


Veille du rassemblement des 4 clans pour l'arrivée des envahisseurs. Fin de la nuit > Petit matin.


Situation : Killian rentre de voyage. Kalya lui a proposé un petit entraînement matinal dans la jungle afin de lui rappeler les dangers qui la peuplent.

The only source of knowledge is experience.

Son regard se tourne vers le ciel. Toile de noirceur constellée par les étoiles. Elle soupire et se lève du tabouret où elle était assise. Il était temps d'y aller. Dans quelques heures, le soleil serait sur le point de renaître, comme chaque jour sur ces terres. L'heure de son tour de garde était arrivé. Killian rentrait de voyage et elle l'avait convié à un entraînement durant sa ronde pour l'occasion. Cela faisait bien longtemps qu'il était parti et la sentinelle estimait que l'on été jamais assez entraîné. Leurs terres étaient dangereuses et une piqûre de rappel n'aurait pas fait de mal au jeune guerrier.

Ses pieds touchent enfin le sol. Avec une aisance féline, elle se glisse rapidement dans la végétation luxuriante de la jungle. Immobile, elle observe avec attention son environnement. Il serait bien imprudent pour quiconque s'aventurant ici de ne pas le faire. Ne repérant aucun danger direct, elle se met en mouvement. Le chemin de ronde se dessine clairement devant ses yeux aguerris. Alors elle le suit. Ses mains attrapent une branche et  se glisse dans un arbre.

A partir de ce moment, elle ne posa plus un seul pied à terre, préférant infiniment la sécurité que lui offrait les arbres. Il était très important de toujours avoir un œil sur ce qui se passait dans leur territoire.  Toute intrusion était observée, que ce soit directement, ou par le biais de traces invisibles aux non-initiés. Aguerrie, la Trikana scrute l'environnement. Au loin, un rugissement s'élève des tréfonds de la nuit. Il lui rappelle sa vulnérabilité et elle redouble de prudence.

La sentinelle avait prévenu Killian. Son premier objectif, serait de la retrouver dans l'infinie végétation de la jungle Trikana.



couleur grp:#88AB62
couleur paroles: #B1BCAD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

₪ Aventures : 493
₪ Emploi : Guerrier

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: In our lands, we are nature ... [Ft Killian]   Dim 1 Avr - 20:19


Don't limit your challenges…

…challenge your limits

Feat @Kalya & @Killian

Un peu plus tôt dans la soirée, j’étais revenu d’un de mes nombreux voyages, et comme à chaque fois, je prenais plaisir à grimper dans les hauteurs des arbres pour regagner Sinadù et retrouver mon peuple avec qui je partagerai mes récentes aventures. Je pouvais avoir vu des centaines de paysages différents sous un ciel magnifique, rencontrer de jolies demoiselles aux courbes généreuses, écouter des chants féériques et gouter à de nombreux délices, rien ne pouvait autant me faire plaisir qu’un retour aux sources, auprès des miens. Je me suis senti aussitôt apaisé dans cette verdure, appréciant le calme de la forêt, le bruissement des feuilles sous la caresse du vent. J’étais bien. J’étais chez moi.

Le jour se levait doucement à l’horizon. De grandes nuées orangées traversaient à présent le ciel au-dessus de notre forêt. Peu à peu, les couleurs retrouvaient leurs vives teintes, les contours des ombres devenaient plus nets et j’arrivais à mieux entrevoir les feuillages sous mes pieds. La légère obscurité qui restait encore sous les profondeurs des arbres ne ralentissait pas ma course. J’étais animé d’une vigoureuse stimulation, galopant à vive allure, sautant au-dessus des roches, grimpant les branches des arbres à la poursuite du moindre son sortant de l’ordinaire, de la moindre trace sur le sol.

J’étais en chasse. A la poursuite d’une ombre intouchable de mon clan. Une sentinelle experte dans l’art de la dissimulation. Il fallait que je sois plus alerte que d’habitude et ce n’est pas sur le sol que j’arriverais à capter le moindre mouvement dans cette végétation. Alors je commence mon ascension tout doucement, avant de m’arrêter à mi-hauteur pour fermer les yeux et prendre ma respiration. Il fallait que je reste concentré. J’ouvre à présent les yeux et balaye les alentours du regard, lentement, comme à l’entraînement. Le vent est favorable, mais je n’ai pas à faire à une débutante. Puis un rugissement se fit entendre, déclenchant à sa suite une envolée d’oiseaux en tout genre. Je laisse alors les arbres me murmurer le chemin à prendre et rapidement, je reprends ma course, sautant de branches à en branches…
In our lands, we are nature


ᕙ༼*◕_◕*༽ᕤ
.·´¯`·-> [ʍօɖɛʀǟȶɛʊʀ ǟ ʋօȶʀɛ ֆɛʀʋɨƈɛ] <-·´¯`·.


I may fight
with my brother
but once you
lay a finger
on him
you'll be facing
ME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 62
₪ Emploi : Sentinelle

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: In our lands, we are nature ... [Ft Killian]   Dim 1 Avr - 21:22


Veille du rassemblement des 4 clans pour l'arrivée des envahisseurs. Fin de la nuit > Petit matin.


Situation : Killian rentre de voyage. Kalya lui a proposé un petit entraînement matinal dans la jungle afin de lui rappeler les dangers qui la peuplent.

The only source of knowledge is experience.

Elle n'avait eu besoin que d'un bruissement pas bien loin pour remarquer la présence humaine. Killian était là. Immobile, elle se tient prête. Prête à repartir de plus belle. Alors elle s'élance, évitant toute branche ou feuille qui pourrait trahir sa présence. Avec une agilité féline, elle se meut d'arbre en arbre dans l'obscurité d'une nuit presque sans lune. Ses doigts agrippent une liane, cette dernière l'emmène dans les airs jusqu'au prochain feuillu. La rivière n'est pas loin. Son clapotis incessant se fait entendre dans un vacarme cristallin. La sentinelle s'arrête, elle scrute du regard le sol de la forêt. Son ouïe aguerrie par de longues heures d'écoute ne lui indique aucun danger imminent. Ne repérant aucune menace, elle glisse de son perchoir.

Ses pieds s'enfoncent légèrement dans la terre humide. Elle tend la main vers le sol et y récupère une poignée de boue. Ses doigts recouvrent alors son visage, le couvrant d'une épaisse couche de sédiments. L'odeur que dégage les humains attire les carnivores. Et il était hors de question qu'elle se fasse surprendre par l'un d'eux. Une fois son stratagème mis en place, elle se déplace jusqu'au cours d'eau. Là, elle attend quelques minutes, profitant de la sérénité nocturne pour respirer pleinement. La sentinelle sent que Killian n'est plus très loin, alors elle reprend de plus belle sa course. Non, ce n'était pas encore le moment de se retrouver. Gracieuse, elle saute la rivière et rejoint rapidement un arbre. Ses doigts noueux s'accrochent aux branches alors qu'elle se hisse à la cime de celui-ci. Elle aimait être au-dessus de tout ce qui pouvait vivre la dessous. C'était son moment personnel de domination suprême.

N'ayant pris que quelques secondes de répit, la belle se jette dans le vide. Ses mains attrapent une liane et la voila repartie pour un tour dans les airs. Cette sensation d'être libre lui procurait un bonheur sans accroc. L'arbre se plie sous son poids, provoquant un bruissement de feuilles. Kalya sait qu'elle est repérée. Elle accélère la cadence, sprintant presque à travers le feuillage des arbres de la jungle.

Bientôt il serait là, elle n'en doutait pas.



couleur grp:#88AB62
couleur paroles: #B1BCAD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

₪ Aventures : 493
₪ Emploi : Guerrier

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: In our lands, we are nature ... [Ft Killian]   Mar 3 Avr - 9:52


Don't limit your challenges…

…challenge your limits

Feat @Kalya & @Killian

Je me dirigeais donc au sens opposé de l’envolée des volatiles, profitant de cette agitation pour accélérer ma cadence. Courant à vive allure sur les branches pour sauter à leurs extrémités et m’accrocher à la prochaine. Encore un peu plus loin. Encore un peu plus haut. Puis le silence commençait à reprendre place peu à peu. Je m’arrête un instant pour écouter, oreilles tendues au vent. J’entends un cours d’eau se déversant continuellement tout proche de moi. Je me concentre dessus pour en capter le moindre changement de sonorité.

C’est à ce moment-là que je perçois comme un éclaboussement, un Splash qui me confirme la présence de quelqu’un, ça doit être elle, ça ne me peut être qu’elle.  Je m’en rapproche alors, descendant ensuite de mon perchoir. Une fois sur le sol, je scrute le sol boueux afin d’y repérer des traces, elle a dû me laisser un petit indice, il faut que je le trouve… oui, sur le bord de la rivière, des traces de pas. Elle semble avoir traversé de l’autre côté. Parfait, je remonte dans les arbres pour sauter sur une liane et passer de l’autre côté.

Toujours à mi-hauteur, je m’élance jusqu’à entrevoir des feuilles tomber sous un craquement. Elle est un peu plus en hauteur…. Je lève la tête, plisse les yeux pour voir dans l’ombre… oui j’ai entrevu une silhouette se mouvoir. Excellent, ses cours n’ont pas été vains. Je vais continuer ma course par en-dessous. Je suis proche mais je dois être prudent, dans les profondeurs de ce bois se trouve une famille de raptors, c’est par ici qu’il nous arrivait de chasser avec mon père et il valait mieux que je prenne de la hauteur pour ne pas les attirer vers nous, Kalya risquerait de me le reprocher. Alors je grimpe mais je perds de la vitesse et ma cible continue son avancée elle.

Puis, je guette un instant la distance qui nous sépare, et je tente de prendre un chemin parallèle parce qu’il y a plus de lianes de l’autre côté, ce qui devrait raccourcir la distance entre elle et moi. Je m’élance et me jette dans les airs, suivant une courbe descendante vers la liane devant moi, l’agrippant et me balançant à travers le vide jusqu’à la prochaine. J’aime cette sensation, de mon corps affranchi de pesanteur, de cette course furieuse dans les branches… et ce que j’aime encore plus, c’est de me rapprocher de ma proie…
In our lands, we are nature


ᕙ༼*◕_◕*༽ᕤ
.·´¯`·-> [ʍօɖɛʀǟȶɛʊʀ ǟ ʋօȶʀɛ ֆɛʀʋɨƈɛ] <-·´¯`·.


I may fight
with my brother
but once you
lay a finger
on him
you'll be facing
ME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 62
₪ Emploi : Sentinelle

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: In our lands, we are nature ... [Ft Killian]   Mar 3 Avr - 16:57


Veille du rassemblement des 4 clans pour l'arrivée des envahisseurs. Fin de la nuit > Petit matin.


Situation : Killian rentre de voyage. Kalya lui a proposé un petit entraînement matinal dans la jungle afin de lui rappeler les dangers qui la peuplent.

The only source of knowledge is experience.

Elle avait eu de nombreuses appellations durant sa vie.  "Joka ei koskaan nuku*" était celle qui revenait le plus souvent. En effet, Kalya n'avait physiologiquement pas besoin d'une longue période de sommeil. Deux heures, voir trois par jour lui suffisaient pour être en pleine forme. Dans son clan, tous lui attribuaient cette particularité. Mais celle qu'elle préférait était "Viidakon silmät**". Ce surnom lui rappelait son rôle Ô combien essentiel pour sa patrie. Il lui donnait une véritable légitimité et elle en était très fière. Alors elle faisait tout pour garder ce titre, cette image qui lui allait bien. Kalya faisait son travail avec ardeur et minutie, c'était peut-être pour cela qu'elle était respectée. Du moins c'était son sentiment.

Le rythme effréné de sa course faisait tressaillir presque imperceptiblement les arbres de la jungle. Les étrangers de cette terre n'y entendaient que le vent faisant bouger les feuilles. Les Trikanas, eux, ne s'y trompaient pas. Killian avait été un de ses meilleurs élèves. Malgré son côté taquin qui l'énervait lorsqu'il le laissait s'exprimer durant leurs entraînements. Le guerrier se montrait toujours attentif à ses remarques, quelles aient été désagréables ou non. Il avait une soif d'apprendre semblable à la sienne. Kalya le respectait et l'estimait beaucoup. Son retour avait été une bonne nouvelle pour elle et la sentinelle n'avait pas hésité à le convier à son tour matinal.

Elle regarde sur sa droite. La silhouette musclée du guerrier se dessine pas bien loin. Il utilise le long chemin de lianes bien connu des Trikanas. Elle sourit. Il était toujours aussi malin ! Kalya saute sur le sol, une roulade amortissant sa réception, elle finit sa course dans un buisson. Là, elle reste immobile. Elle ne tarde pas à remonter dans les arbres. Tout près, une petite troupe de raptors se rapproche. Composée de cinq individus, il serait fâcheux de devenir leur proie. Une fois à l'abri, elle pose ses fesses sur la branche. Elle l'entend arriver.
- Tu n'as pas oublié ta tête, c'est un bon début.
Sans se retourner, elle sourit. Son regard est rivé sur le groupe de tueurs en contrebas. Elle admire leurs muscles noueux, ondulant avec grâce sous leur peau écailleuse. Quelques plumes par-ci par-là, une rangée de crocs aiguisés et l'oeil vif. Mais surtout, l'instrument des cauchemars de tous les apprentis Trikanas, leur serre. Une griffe, encore plus effilée que toute pointe de flèche d'un archer ou qu'une lame d'épée de guerrier. Créatures aussi magnifiques que mortelles, Kalya admirait les raptors presque autant que les tyrannosaures.

*: "qui ne dort jamais", en finnois
**: "yeux de la forêt" en finnois



couleur grp:#88AB62
couleur paroles: #B1BCAD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

₪ Aventures : 493
₪ Emploi : Guerrier

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: In our lands, we are nature ... [Ft Killian]   Mar 3 Avr - 20:19


Don't limit your challenges…

…challenge your limits

Feat @Kalya & @Killian

Je réalise que Kayla avait eu là une bonne idée de me lancer ce défi d’entrainement dès mon retour au village. Je dois dire que ce sentiment d’extrême liberté que je ressentais à l’instant, cette poussée d’adrénaline qui m’envahie à chaque pas… je ne l’avais pas ressenti depuis des semaines alors que j’avais quitté mes terres pour gravir les monts Kavaliens. Alors forcément, je ne pouvais pas m’empêcher de jouir de cette chasse qui me ravivaient les plaisirs d’antan. Que ce soit avec mon père plus jeune, ou avec mon frère Leif, qu’il m’arrivait d’entraîner avec moi dans cette soif d’aventure extrême, la poursuite de ma proie était un des moments que j’appréciais lors d’une chasse. Courir d’arbres en arbres, sillonnant nos routes régulières, nos descentes à plus d’une centaine de pieds au-dessus du sol et avoir cette sensation de supériorité, là-haut dans les branches, à l’affût du moindre mouvement de notre cible, comme invincible.

Tout en sautant de liane en liane, je jetais quelques coups d’œil à ma gauche, pour y voir la vive silhouette de mon instructrice. Son allure était rapide, ses gestes précis, mais pourtant, je me disais qu’elle ne devait pas être à son maximum. Il faut dire que j’avais la chance de m’entrainer avec la meilleure de nos sentinelles, voire meilleure experte en camouflage du clan tout simplement. Alors ses cours, je les prenais aux sérieux, je me donnais à fond et heureusement pour moi, j’avais la chance d’y prendre plaisir ce qui n’était pas le cas pour tout le monde. Puis lorsque nous sommes pratiquement alignés, je la vois redescendre dans un saut vertigineux, me faisant sourire. Elle était imprévisible et j’aimais ça, parce que cela me permettait de toujours rester sur mes gardes, en alerte. M’arrêtant sur un arbre, je la suis d’abord du regard avant d’entamer à mon tour, la descente et arriver sur la branche où elle s’était finalement posée « Tu n'as pas oublié ta tête, c'est un bon début. » Me dit-elle alors que je m’asseyais à ses côtés. Je souriais, appréciant ce compliment en silence puisque venant d’elle, c’était une chose qui sortait de l’ordinaire et qui avait son importance.

Mon regard suit le sien. Elle observe les vélociraptors au sol, d’un air satisfait. Tout comme moi, elle les appréciait. Ces bêtes-là, je les admirais depuis tout petit, elles représentaient pour moi, mes éternels adversaires, ces êtres que j’aurais toujours le plaisir de combattre. Et à chaque fois, la bataille était unique, parce qu’une meute n’agissait jamais de la même façon, parce qu’un raptor était doté d’une vive intelligence qui faisait de lui un adversaire coriace. Puis il fallait bien avouer que nous, membre du clan Trikana, avions une relation toute particulière avec ce prédateur auquel nous étions étroitement liés. « J’ai beau avoir vu de gigantesques serpents des sables ou des reptiles ailés aucun n’arrive à égaler nos T-rex ou Raptors. » Avais-je alors déclaré avant de relever mes yeux vers mon coach. « Il y a des rumeurs sur un bateau ailé qui aurait été aperçu dans le sud. On dit qu’il a la taille d’une montagne et qu’il se dirigerait vers nous» Je venais à peine de rentrer et après avoir annoncé la nouvelle à mon père ainsi qu’au Ma Agada Otaii, que toutes les histoires captées ici et là depuis plusieurs jours, formaient à présent un seul et même puzzle, qu’il y avait bien quelque chose dans le ciel qui serait peut-être une menace pour notre peuple, pour tous les peuples… A présent, c’est auprès de la sentinelle que je ressentais le besoin d’en parler…

In our lands, we are nature


ᕙ༼*◕_◕*༽ᕤ
.·´¯`·-> [ʍօɖɛʀǟȶɛʊʀ ǟ ʋօȶʀɛ ֆɛʀʋɨƈɛ] <-·´¯`·.


I may fight
with my brother
but once you
lay a finger
on him
you'll be facing
ME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 62
₪ Emploi : Sentinelle

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: In our lands, we are nature ... [Ft Killian]   Mer 4 Avr - 17:38


Veille du rassemblement des 4 clans pour l'arrivée des envahisseurs. Fin de la nuit > Petit matin.


Situation : Killian rentre de voyage. Kalya lui a proposé un petit entraînement matinal dans la jungle afin de lui rappeler les dangers qui la peuplent.

The only source of knowledge is experience.

En silence, Killian s’assoit sur la branche. Ils restèrent là à observer les animaux en dessous d'eux. Il fallait souligner leur présence, leur prestance. Le port altier, fiers et sans crainte, les vélociraptors n'avaient rien à envier aux autres prédateurs de la jungle. Kalya avait l'impression de les connaître tous. Elle passait tellement de temps dans la forêt que les êtres vivants qui la peuplaient lui paraissaient familiers. Ce groupe là, elle avait déjà eu l'occasion de le croiser. La femelle, qu'elle s'amusait à nommer "Keisarinna", avait pris l'ascendant sur quatre mâles. Ainsi, elle menait sa troupe au "doigt" et à l’œil. Kalya aimait sa façon de s'imposer. Keisa' ne laissait rien passer. Toute incartade avait sa réprimande, dosée avec une justesse stupéfiante.

La femelle s'arrête, son regard cherche ce qu'elle n'arrive pas à percevoir clairement. Ses sbires se mettent également à scruter les environs. Ils avaient tous perçus la présence des deux Trikanas, mais ne savaient pas précisément où ils étaient. Killian ouvrit la bouche, laissant échapper un flots de paroles. Il avait pris soin d'être le plus discret possible. C'était une attention que Kalya appréciait chez lui. Le guerrier et la sentinelle n'aimaient pas déranger les animaux de leurs terres. Le respect que les créatures leur inspiraient passait bien avant leur bien-être personnel. Enfin tant qu'ils n'étaient pas en danger. Il évoque ses nombreux voyages et les créatures qu'il a pu rencontrer. La Trikana baisse le regard. Elle se demandait parfois ce que le monde avait à lui offrir hors de ses terres natales. Mais Kalya n'avait jamais osé partir à l'aventure seule. Elle s'était donné une ligne de conduite à tenir. Le clan avant elle. La sentinelle avait souvent le sentiment de rater des expériences dans sa vie, mais revenait toujours très vite à la réalité. La sienne. Alors elle sourit, malgré ce sentiment qui enserrait doucement sa poitrine.

Killian rompt le silence une deuxième fois. Un bateau ailé ? Kalya fronce les sourcils et tourne la tête vers lui, le regard grave. Trop occupée à son poste elle n'avait pas entendu ces rumeurs. Son cerveau bouillonne, un tas de questions fusent, elle imagine ce que deviendrait son monde si des intrus décidaient de débarquer ici.
- Je ne prête pas souvent attention aux rumeurs. Peut-être aurais-je dû ces derniers temps. lui avoue t-elle.
Elle pose une main sur son épaule et énonce d'une voix calme:
- Tu sais Killian, si des intrus se manifestaient dans notre jungle, je ne pense pas qu'ils survivraient très longtemps. Regarde un peu avec quelle rigueur nous nous entraînons chaque jour. La survie ici est plus importante que jamais, et sans les informations de nos ancêtres, nous n'aurions pu survivre dans la jungle.
Elle pensait réellement ce qu'elle disait. Après tout, n'était-ce pas la vérité ? Quelqu'un ne connaissant pas les secrets et les dangers de la jungle ne pourrait vivre ici plus d'une heure. Elle se relève et fait signe au guerrier de la suivre. En contrebas, les raptors s'agitent, bientôt ils seraient repérés.

Elle attrape une branche et se hisse plus haut. Il fallait qu'ils discutent à la cîme des arbres. Kalya n'avait qu'une envie, c'était d'apercevoir ce dont Killian parlait. Voir de ses propres yeux. Comme on le lui avait toujours appris !



couleur grp:#88AB62
couleur paroles: #B1BCAD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

₪ Aventures : 493
₪ Emploi : Guerrier

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: In our lands, we are nature ... [Ft Killian]   Mer 4 Avr - 20:16


Don't limit your challenges…

…challenge your limits

Feat @Kalya & @Killian

Elle me regarde avec un grand sérieux, l’heure n’était plus à mes plaisanteries et on le savait. Je venais de lui annoncer quelque chose qu’il nous aurait été impossible d’imaginer même si nous réunissions les meilleurs shamans et conteurs des quatre coins de nos terres. Nos histoires et croyances, aussi différentes qu’elles pouvaient être, ne faisaient jamais référence d’une telle chose. Un bâtiment aussi immense qu’une montagne et qui volerait dans le ciel comme un reptile volant, mais qui n’avait ni tête ni pattes, ni même d’ailes. Moi-même j’avais été suspicieux la première fois que j’en avais entendu parler et ni aurait prêté aucune attention si quelqu’un d’autre, dans un village plus éloigné, n’en avait pas fait mention. Je me rappelle avoir pensé qu’une nouvelle concoction avait été préparée, avec un mélange de champignons hallucinogènes et autres produits néfastes pour la mémoire, pour la lucidité. Je me disais même qu’il me faudrait être prudent en tentant de savoir de quoi il s’agissait afin de me trouver un antidote au cas où une folie pareille se produirait sur notre camp. Mais il n’en était rien. Cette histoire était bien réelle et si cette chose se dirigeait vers nous, alors je pourrais le confirmer de mes propres yeux. Je dois avouer que cette découverte m’excitait quelque peu, moi qui appréciait apprendre de nouvelles choses, voilà que l’on m'informait qu’un objet que personne n’avait encore connu allait s’offrir à moi. Ça me plaisait oui, mais pour l’instant, je tentais de rester calme et concentré. D’ailleurs, Kalya semble soucieuse, mais pas du tout inquiète pour autant. A croire que plus rien ne pouvait la surprendre. Une main sur mon épaule, elle m’annonce alors que peu importe ce qui arrive, ils ne survivraient pas sur notre territoire.

Elle avait raison, cette terre était la nôtre, nous vivions ici depuis des générations, en harmonie avec la nature et parfois même avec les animaux également. C’est une normalité d’apprendre depuis tout petit comme vivre en coalition avec tout ce qui nous entourait. Je me rappelle des paroles de mon père lorsqu’il m’apprenait les choses de la vie, lorsque nous partions ensemble en forêt. A toujours me répéter de me mouvoir avec discrétion, mes pas devant être aussi léger qu’une plume ; à toujours rester en alerte, mes oreilles devant distinguer le moindre son sortant de l’ordinaire ; de garder mes yeux grands ouverts avec un regard aussi perçant qu’un tyrannosaure afin de voir toute ombre trembler et de toujours garder mes lames bien aiguisées pour trancher l’ennemi qui voudrait me surprendre. Alors je me disais qu’en effet, si nous avions à faire à un nouvel ennemi, un étranger ne connaissant pas nos coutumes, il ne saurait survivre parmi nous… d’ailleurs, il existe quelque personnes de notre peuple, issus de notre clan ou d’un autre, ne sachant déjà pas distinguer une branche pourrie d’une branche saine alors un inconnu… Arf j’avais encore du mal à m’imaginer qu’ils puissent y avoir une autre source de vie qui nous était inconnue… peut-être que ce vaisseau s’était caché dans les profondeurs des eaux avant de finalement en sortir pour déployer ses ailes… Non, nos créatures des mers nous l’auraient fait savoir… mais quoi alors, est-ce que cette chose volante viendrait des étoiles ? j’ai eu beau entendre des milliers de contes sur elles, mais jamais ils n’évoquaient ce genre de chose.

Kalya se relève et me fait signe de la suivre. J’acquiesce d’un signe de la tête, et jette un dernier coup d’œil sur les raptors en-dessous de nous, souriant, avant d’à mon tour me relever. Je grimpe à sa suite, admirant son agilité. J’arrive avec elle sur le sommet de l’arbre, jusqu’à une branche qui arrivait à supporter notre poids tant que nous restions proche du tronc. Elle semble examiner l’horizon. Moi, je lève la tête vers le ciel sombre, regardant un instant les étoiles. Difficile de croire que quelque chose pouvait s’abriter derrières elles. Pour moi, ces étoiles sont une partie de nos ancêtres et avec cette pensée en tète il m’était impossible d’imaginer autre chose. Je baisse alors mes yeux bleus vers ceux de mon entraineuse. Mon apprentissage du jour semble avoir été acquis, mais je me demandais de quoi sera fait demain. Et si nous faisions face à un nouvel animal ou à une horde de guerriers assoiffés de sang… Arf pourquoi ces questions apparaissent dans mon esprit. J’ai totalement confiance en ce que notre Agada nous prépare. Et comme toujours, je me dis que s’il nous met à l’épreuve, ce n’est rien que nous ne puissions vaincre. « J’ai hâte de découvrir ce qui s’annonce » En le disant, je souriais. Les épreuves, j’aimais ça. Mais je réalisais que tout autour de nous semblait calme. Bien trop calme. Si cette chose volante arrivait vers nous, peut-être que les oiseaux du ciel s’en éloignaient….
In our lands, we are nature


ᕙ༼*◕_◕*༽ᕤ
.·´¯`·-> [ʍօɖɛʀǟȶɛʊʀ ǟ ʋօȶʀɛ ֆɛʀʋɨƈɛ] <-·´¯`·.


I may fight
with my brother
but once you
lay a finger
on him
you'll be facing
ME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
₪ Aventures : 62
₪ Emploi : Sentinelle

Feuille de survie
Inventaire:

MessageSujet: Re: In our lands, we are nature ... [Ft Killian]   Lun 9 Avr - 10:05


Veille du rassemblement des 4 clans pour l'arrivée des envahisseurs. Fin de la nuit > Petit matin.


Situation : Killian rentre de voyage. Kalya lui a proposé un petit entraînement matinal dans la jungle afin de lui rappeler les dangers qui la peuplent.

The only source of knowledge is experience.

Le regard de Kayla se perdait dans l'immensité du ciel. Elle le scrutait attentivement pour voir si l'oiseau de fer dont avait parlé Killian était bel et bien là. Comment était-ce possible qu'un si grand vaisseau puisse flotter dans le ciel ? Elle ne le savait pas mais ceux qui le dirigeaient l'intéressait grandement. Était-ce seulement des hommes ou alors des bêtes. Elle chassa bien vite cette idée. Les bêtes ne pouvaient pas construire et même conduire un vaisseau. Elle ne s'était jamais posé la question de savoir si d'autres hommes pouvaient vivre en dehors de leurs terres. Hormis les trois autres clans, elle n'avait jamais entendu parler d'un autre peuple. L'avenir leur réservait bien des mystères mais la sentinelle était prête à s'imposer. Secrètement, elle espérait que cet oiseau de fer n'apporterait que des hommes pacifiques. Mais elle en doutait et les Trikanas n'étaient certainement pas du genre à céder leurs terres. Ils avaient déjà du mal à nourrir toutes les bouches, la vie était chère, il fallait se battre pour survivre. Non pas contre des hommes, mais contre un environnement tout entier incluant plantes et animaux.

La Trikana se sentait menacée par une approche inconnue imminente. Elle n'aimait pas ce sentiment d'être oppressée. Insidieusement la peur s'engouffrait en elle. Très vite, elle se reprit et plongea son regard noisette dans celui de Killian. Tanya lui avait demandé plusieurs plantes pour renouveler son stock médicinal. Il fallait qu'elle se mette en route, tout de suite.
- Tanya a besoin de moi pour remplir son inventaire. Il lui manque pas mal de choses. Rentre au camp, Eymrin va avoir besoin de toi. Une assemblée devrait être prévue demain, il faut que tu y sois.
Kalya détestait au plus haut point les grands rassemblements. Il y avait toujours beaucoup trop de monde et cela la mettait mal à l'aise. Elle sourit à son ami et s'élança dans le vide. Plus vite elle aurait accompli sa course, plus vite elle en saurait plus sur les événements à venir. Le destin était en marche et ceux qui n'étaient pas prêts ne survivraient pas. C'était la dure loi de la nature.



couleur grp:#88AB62
couleur paroles: #B1BCAD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: In our lands, we are nature ... [Ft Killian]   

Revenir en haut Aller en bas
 

In our lands, we are nature ... [Ft Killian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nature en sommeil... [pv Hypnos]
» Soins prodigués par la Nature. [PV : Lïo]
» Les créatures de la nature ont besoin d'air pur
» Le protecteur de la nature~
» La nature fait bien les choses 〘PV Dentô Shinji 〙

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exodus ::  :: Archives :: RPS Terminés-