lienlien
Bienvenue sur Exodus !

Let's be three sheets to the wind | Sandor



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue,

le forum est à nouveau ouvert.

 

 Let's be three sheets to the wind | Sandor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
₪ Aventures : 150
₪ Emploi : Reine des pirates & Capitaine du Yelling Wyvern

Feuille de survie
₪ Inventaire:
Mer 7 Mar - 14:58

Let's be three sheets to the wind
Sandor
&
Shorka


 

 



 

 

“Some pirates achieved immortality by great deeds of cruelty or derring-do. Some achieved immortality by amassing great wealth. But the captain had long ago decided that she would, on the whole, prefer to achieve immortality by not dying.”

Ton navire a subi quelques dégâts à cause d'une tempête qui a croisé votre route, quelques jours plus tôt alors que vous faisiez route vers la grande capitale des Orcitàn. Des morceaux de bastingage ont sauté, une des voiles est déchirée, des cordages ont sauté et il n'y en avait pas assez en réserve pour tout remplacer. Mais tu as mené à bon port les tiens, malgré les difficultés, malgré le temps capricieux qui semblait vous en vouloir. Tes hommes sont tous entiers et tous encore à bord, heureusement. Tu détestes perdre des hommes, en particulier lors d'une tempête. Ce genre d'évènement auquel tu ne peux rien faire, ce sont les aléas de la vie de marin, mais ça ne te plait jamais. Tu laisses Daelan s'occuper du navire, le conduire jusqu'au grand port et l'amarrer à quai. Toi, tu es postée sur la proue, à regarder la ville s'approcher peu à peu, avec ses sons et ses odeurs particuliers. La terre ne te manque jamais quand tu es en mer, tu ne la regrettes jamais mais certaines choses te plaisent quand même en elle.

Alors que le navire approche des quais, tu reconnais un des bâtiments qui mouille au port : celui de Sandor. Voilà une nouvelle qui affiche un large sourire sur tes lèvres, cela fait un long moment que tu n'as pas croisé ce capitaine que tu apprécies pourtant bien. Daelan maitrise parfaitement la manoeuvre qui vous amène tous en sécurité à quai. Heureusement que les eaux du port sont profondes et permettent aux navires, même les plus gros, de s'amarrer directement. Utiliser les chaloupes est pénible et tu n'aimes pas ça, pas du tout. Quelques consignes dictées à ton équipage, principalement à ceux qui vont se charger de trouver de quoi réparer le navire, et tu passes par dessus le bastingage pour mettre pieds à terre. Tu n'as qu'une envie, après avoir vu ce bateau familier : chercher son capitaine.

Tu espères qu'il n'est pas déjà parti voir la gouverneur de Menethil, ça voudrait dire que tu ne le croiseras pas facilement et ce serait dommage. Tu n'as pas accès aussi facilement que lui à ce monde qui prend les décisions pour ceux qui vivent à la capitale, après tout, tu n'es qu'une humble capitaine, toi. Tu traverses une partie des quais de ton pas décidé, ne t'occupant nullement des regards que l'on tourne vers toi ou des gens sur ta route que tu bouscules sans même t'en rendre compte. Quand tu arrives au bateau, tu remarques avec plaisir que des membres d'équipage s'y trouvent encore, attelés à ranger les voiles ou les cordages. Il y a toutes les chances que Sandor soit encore à bord et pas parti en vadrouilles en ville.

Alors que tu grimpes à bord, tu le vois, penché par-dessus bord, de l'autre côté du pont. Tu t'avances vers lui, tes chaussures claquants sur le bois et un regard intense braqué sur lui. " Oh hé capitaine ! On a le mal de mer et besoin de revenir un peu sur le plancher des vaches hein ? " que tu lances en souriant. Si tu ne le titilles pas un peu, ça n'aura rien d'amusant et là, tu veux avant tout t'amuser et passer du bon temps.
©️ Gasmask




shipwrecked your destiny
Sail away, set sail into the blue horizon
Ride the waves, that guide our destiny
No grave but the sea


shameful sin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Jeu 8 Mar - 20:23

Shorka & Sandor
Let's be three sheets to the wind
La mer est clame. Plus que les derniers jours en tout cas. Je regarde à travers les vitres sales de ma cabine ayant laissé la barre à Aurora. Je la savais parfaitement capable de ramener mon navire au port. C’est même l’une des premières choses qu’elle a su faire. Et très vite je lui avais délégué cette tâche. Surtout Menethil, ce n’était comme lorsque nous devions jeter l’ancre et gagner la terre à l’aide des canaux. Assis sur un siège, les jambes tendues sur mon bureau, j’étais pensif. Une secousse était venue perturber le cours de mes pensées et m’avais fait me redresser, me détenant à mon bureau. Je fronçais des sourcils et monter sur le pont en moins de deux pour vérifier ce qu’il se passait. Mon premier réflexe avait été d’aller à la barre pour demander un compte rendu à Aurora. Elle m’avait alors dit ne pas savoir ce qu’il y avait. L’un de mes hommes était alors venu en courant m’alerter que la cale était fissurée. Il ne manquait plus que cela… Est-ce dû à un rocher ou l’une de ses créatures marine ? Où était donc Naïven ? Je la cherchais du regard ne la trouvant pas et j’ordonnais à ce qu’on me la trouve pour être sûr de ne pas être attaqué par un monstre marin une nouvelle fois et si c’était le cas elle allait se faire souffler dans les bronches pour ne pas avoir fait son travail correctement !

Le trajet jusqu’au port de la capitale n’avait plus été très long, fort heureusement ! Une fois le navire amarrer tous s’activaient comme dans une fourmilière mes hommes ayant pour consigne de réparer le bateau au plus vite. Et ce n’est qu’une fois qu’il serait capable de reprendre la mer sans danger qu’ils auraient le droit à leur quelques jours de congé. Ils avaient donc tout intérêt à faire que ce navire ne soit pas au fond du port à mon retour de mon entrevue avec Sarina. Fort heureusement les dégâts n’étaient pas énorme et ce n’était finalement de la faute de personne. Naïven m’avait assuré qu’il n’y avait aucune créature marine et j’avais envie de la croire. Bien que si elle avait failli à son devoir, elle n’allait surement pas me le dire pour éviter toute représailles. Mais je préférais croire qu’elle m’était fidèle et que nous avions percuté un rocher immergé, même si la chose paraissait un peu tiré par les cheveux. Sur le pont je me penchais par-dessus le bastingage essayant de voir si la coque avait d’autres lésions apparentes. « Oh hé capitaine ! On a le mal de mer et besoin de revenir un peu sur le plancher des vaches hein ? » Je cesse ma contemplation et me redresse de toute ma hauteur en me tournant de moitié vers la voix féminine qui m’a interpellé. La commissure de mes lèvres s’étire légèrement dans ce qui pour moi est un sourire. Pour les non habitués cela passe pour un simple tic. Ou pour rien du tout d’ailleurs tellement le mouvement est infime. « Méfis-toi que c’ne soit pas toi qui finisse sur l’plancher avec des paroles pareilles. » Je me tourne totalement vers elle, mains qui viennent se poser sur mes hanches. Menton contre ma poitrine pour pouvoir regarder ce petit bout de femme. Bien que de petit, elle n’a que sa taille. L’âme à l’intérieur de ce corps et surement l’une des plus combatives qu’il m’est été donné de voir.

« Shorka, voilà bien longtemps que nos ch’mins ne s'sont croisés ! Qu’est-ce qui t’amène si loin d’la mer ? » Demandais-je en m’approchant d’elle, l’invitant d’un signe de la main à marcher avec moi. Je l’aurais bien invité dans une taverne, histoire de descendre de ce bateau, mais pour le moment s’était l’effervescence et j’avais encore des choses à régler avant de m’évaporer dans la chaleur de la ville. Je n’ajoutais malgré tout rien à ma question, étant meilleur écoute que je n’étais bavard.

code by bat'phanie



Couleur Sandor : #235F75
Revenir en haut Aller en bas
avatar
₪ Aventures : 150
₪ Emploi : Reine des pirates & Capitaine du Yelling Wyvern

Feuille de survie
₪ Inventaire:
Ven 9 Mar - 10:40

Let's be three sheets to the wind
Sandor
&
Shorka


 

 



 

 

“Some pirates achieved immortality by great deeds of cruelty or derring-do. Some achieved immortality by amassing great wealth. But the captain had long ago decided that she would, on the whole, prefer to achieve immortality by not dying.”

Tu prends le temps de regarder cette silhouette, ainsi penchée par dessus le bastingage, et le spectacle que t'offre le capitaine. Oh tu sais bien que lui, contrairement à bien d'autres hommes, il a bien plus à offrir qu'un joli minois et un corps bien fait. Heureusement d'ailleurs, si ça n'avait été qu'un amusement de plus, tu ne viendrais en aucun cas le voir sur son bateau pour discuter d'égal à égal. Tu t'arrêtes à quelques pas de lui, alors qu'il se tourne à moitié pour regarder dans ta direction. Ses yeux perçants te plaisent quand ils te regardent comme ça, tu vois le petit mouvement de ses lèvres. N'importe qui n'y aurait rien vu du tout, mais toi tu as l'habitude de ceux qui ne montrent jamais vraiment ce qu'ils ont dans la tête. Toi tu laisses un peu plus ton visage parler pour toi quand tu es avec quelqu'un, il n'est pas toujours très difficile de lire en toi. Le large sourire que tu affiches en dit d'ailleurs long sur ce que tu penses d'être là et de pouvoir discuter avec lui. " Des menaces en l'air, on l'sait tous les deux, " plaisantes-tu, amusée par ces petites joutes idiotes.

Tu le vois baisser la tête, une fois redressé et tourné complètement vers toi. Il exagère toujours mais il est vrai que tu es petite par rapport à lui, un avantage sur ton bateau mais qui peut vite devenir un désavantage dans d'autres circonstances. Quoi que, il y a bien des situations où c'est agréable, d'être petite, menue et athlétique...Mais ce n'est pas le sujet qui t'intéresse à cet instant. Tu t'avances vers lui, réduisant la distance qui vous sépare, comme lui d'ailleurs. Tu lèves un peu la tête, pour le regarder dans les yeux, c'est beaucoup mieux que de fixer un torse pour parler. " On a essuyé une sacrée tempête. Si je pouvais rester en mer, je l'aurais fait. Mais je n'peux pas là, il faut bien réparer les dégâts. " Tu dis ça avec un air proprement emmerdé, tu n'aime pas faire ce genre d'erreurs, même si ce sont là les aléas de la vie de marin.

Tu viens te pencher comme il l'a fait un peu avant, pour regarder la coque du bateau, à la recherche de ce qui l'inquiétait. Tu vois bien que tout le monde est à pied d'œuvre, agité, surement pour accomplir quelques ordres que Sandor a donné avant de les laisser descendre. " T'as eu d'la casse aussi ? Ça t'ressemble pas vraiment, de casser ton précieux navire. I's'est passé quoi ? " En réalité, ça t'étonne vraiment, si il a aussi eu des dégâts sur son bâtiment, ça voudrait dire que même lui n'est pas infaillible. Enfin, ça ne t'empêche pas d'esquisser un petit sourire moqueur. Tu te redresses et t'appuies sur le bois. Alors, vous allez rester sur ce bateau toute la journée sous le soleil qui commence à devenir brûlant...? " Bon, on va s'rincer le gosier qu'que part ou bien on reste à se dessécher ici comme deux pélos...? "
©️ Gasmask




shipwrecked your destiny
Sail away, set sail into the blue horizon
Ride the waves, that guide our destiny
No grave but the sea


shameful sin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Dim 25 Mar - 20:38

Shorka & Sandor
Let's be three sheets to the wind
« Des menaces en l'air, on l'sait tous les deux. »  Nouveau sourire qui n’y ressemble pas de ma part. Elle est pleine de confiance, cela ne fait aucun doute ! Heureusement pour elle d’ailleurs. Sinon dans ce monde au milieu de tous ces hommes. Elle se serait fait bouffer depuis longtemps déjà. « Serait-ce un nouveau défi ? » Le sourire qui étire ses lèvres a le don de réchauffer mon cœur. Est-ce que j’aimerais un nouveau défi face à Shorka ? Sans nul doute ! Mais pas ici, pas maintenant. J’ai à faire avant cela, bien que ce soit une chose que je garde dans un coin de ma tête pour plus tard. A voir combien de temps je vais devoir rester à quai, mais elle aussi. Je me tourne totalement vers elle, croisant les bras sur ma poitrine. Mon regard bleu qui se fixe dans le sien, dérivant de temps en temps sur quelques mèches de ses cheveux qui s’élèvent au grès du vent qui souffle sur le port.

Elle aussi a donc eu des dégâts sur son navire. Seulement ce n’est pas dû à une erreur. Ou un coup de malchance, encore un mystère que je vais devoir éclaircir. Je m’avance vers elle de quelques pas. J’essaie de chercher dans ma mémoire depuis combien de temps nous n’avons pas parlé Shorka et moi. « T’étais d’quel côté ? Là d’où j’viens s’est calme d’puis des jours. » C’était bon à savoir, car en fonction du vent Menethil serait peut-être sous la pluie d’ici peu de temps. Je place mes mains sur mes hanches regardant le ciel derrière la blonde, ciel qui est parfaitement bleu, mais pour combien de temps ? Lorsque je perçois un mouvement de sa part je baisse le regard sur elle. Elle se penche par-dessus le bastingage comme je l’avais fait un peu plus tôt. L’idée de lui faire une mauvaise blague me traverse la caboche, mais s’enfuis aussi vite qu’elle est venue lorsqu’elle me demande ce que j’ai eu. « On a frotter contre quelque chose en mer. Mon Orcëtii m’dit qu’il n’y avait pas d’bestiole et Aurora qui t’nait la barre à s’moment-là m’dit qu’elle a rien vu non plus. Pourtant, on a quand même frôlé d’trop près un truc qui a abimé la coque. » Je n’émettais aucun jugement à voix haute, Shorka n’avait pas besoin d’avoir vue sur les doutes qui étaient nés en moi suite à cet incident. Et ceux-ci n'allait pas vers ma protégée.

Je croise mes bras sur ma poitrine tout en regardant le dos de la petite femme, bien qu’uniquement par sa taille. Je plisse les yeux sous l’effet du soleil, maintenant que je suis face à lui. Mes rétines bleues qui supportent difficilement ses éclats ainsi porté sur eux. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle n’a pas perdu cette impatience que je lui avais connue plus jeune. « J’dois passer récupérer des choses dans ma cabine pour le gouverneur. A toi d’voir s’tu m’accompagne ou si tu pars devant ? » Dis-je en me décalant et l’invitant d’un signe de main à prendre la direction de ma cabine. Bien que je repassais rapidement devant elle. Montant les quelques marches qui menaient à mes appartements de capitaine. Entrant le premier, je m’avance en deux grande enjambée jusqu’au bureau qui se trouve quasiment au centre, le rangeant du merdier que j’y ai laissé ne pensant pas vraiment recevoir quelqu’un aujourd’hui, ni même un au jour. Il était rare que quelqu’un d’autre qu’Aurora où l’un de mes hommes franchisse cette porte. « Comment comptes-tu occuper ton temps en ville pour les jours à venir ? » J’étais curieux de savoir comment une femme comme elle, allait bien pouvoir tuer le temps sur la terre ferme. Tout en lui posant la question je réunissais quelques papiers, les lisant rapidement d’un coup d’œil.
code by bat'phanie



Couleur Sandor : #235F75

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
₪ Aventures : 150
₪ Emploi : Reine des pirates & Capitaine du Yelling Wyvern

Feuille de survie
₪ Inventaire:
Mar 27 Mar - 12:13

Let's be three sheets to the wind
Sandor
&
Shorka


 

 



 

 

“Some pirates achieved immortality by great deeds of cruelty or derring-do. Some achieved immortality by amassing great wealth. But the captain had long ago decided that she would, on the whole, prefer to achieve immortality by not dying.”

Lorsque Sandor te dit que la mer était calme de son côté, une vague d'inquiétude un peu plus poussée t'assaille. Aurait-il croisé le chemin d'une bête marine sans que son Orcëtii ne fasse rien...? Ou un récif dont il se serait trop approché...? L'un ou l'autre ne te rassurent nullement. " On v'nait du Sud, j'pense pas que ça arrive jusqu'ici. Les vents semblaient pas vouloir amener la tempête vers les terres. " Penchée comme ça, tu t'attends presque à ce qu'il te pousse ou t'embête, mais vous n'êtes plus deux enfants et ce genre de choses serait futile et puérile. Tu l'écoutes t'expliquer ce qui s'est passé en te redressant, qu'est-ce qui a pu causer ses dégâts à son navire...? Lui-même ne sait pas vraiment, à ce qu'il te dit, et cela te semble encore plus inquiétant que d'avoir une explication. Même un capitaine aussi célèbre que lui n'est pas à l'abri d'une erreur, ça te ferait presque peur si tu n'avais pas aussi confiance en toi-même. " C'est des trucs qui arrivent, " dis-tu simplement, il n'y a rien à dire de plus de toute façon.

Tu le suis vers sa cabine, de ton pas franc en l'écoutant t'expliquer qu'il a à faire sur la terre ferme, en plus de cette petite avarie qui lui est arrivée. Son rôle sur terre, tu ne le comprends pas vraiment. Tu es trop liée à la mer pour supporter de devoir venir à terre aussi souvent, répondre aux ordres et demandes d'un gouverneur lointain qui n'a pas mis les pieds sur un bateau depuis bien longtemps. Ce n'est pas quelque chose pour toi, obéir aux ordres. Même si depuis que la paix règne entre les peuples, tu es plus calme, moins belliqueuse. Mais la geurre te manque...Lui semble s'être bien accommodé de la situation, tu ne l'envies pas, tu le remarques juste. Entrant dans la cabine, tu remarques que rien n'est particulièrement rangé et tu esquisses un sourire en voyant qu'il tente rapidement de ranger un peu le bureau sur lequel se trouve un bordel digne de ta propre cabine. Tu n'es pas très ordonnée non plus, ta mère l'était bien plus mais elle ne t'a pas transmis ça en t'éduquant.

" Oh je ne fais pas dans l'original pour occuper mes journées, tu sais. " Tu regardes un peu autour de toi, l'air distraite, balayant des yeux la cabine, le bureau et le capitaine qui l'occupe. Tu souris légèrement, pensant à ce que tu vas faire pendant ces quelques jours à terre. Tu sais déjà ce que tu vas faire, qu'il participe ou non, ça ne changera pas vraiment tes plans, mais boire un verre avec lui te plairait indéniablement. " Je vais me trouver une taverne, où l'alcool coule à flots et de la compagnie pour ne pas rester seule pendant ces longues journées à terre. Je n'ai pas d'obligation envers qui que ce soit alors... " Ton petit air moqueur veut tout dire, mais tu comprends que ce soit important pour votre peuple. Et puis au fond, ça participe à sa renommée et tu l'admires pour cela. Au moins un petit peu. " Mais j'peux t'accompagner, j'ai rien à faire, t'en auras pas pour si long en plus." Tu espères en tout cas qu'il ne va pas passer tout son temps à fouiller dans la cabine et à aller voir la gouverneur. Manquerait plus que ça, même pas le temps de prendre un verre, ce serait un comble quand même.

" Et pis, si j'pars devant, j'sais pas combien d'temps tu vas mettre à me retrouver. " Tu fais ta maline, taquinant un peu ce gaillard. Tu ne connais pas tant d'hommes que ça avec qui tu te permets d'être ainsi, les autres n'ont droit à qu'à la capitaine parfois brutale qui sait ce qu'elle veut, dans tous les domaines.
©️ Gasmask




shipwrecked your destiny
Sail away, set sail into the blue horizon
Ride the waves, that guide our destiny
No grave but the sea


shameful sin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Mar 27 Mar - 15:56

Shorka & Sandor
Let's be three sheets to the wind
La satisfaction d’empare de moi, à l’intérieur lorsqu’elle évoque le fait que le vent ne semblait pas vouloir venir sur les terres. C’est une bonne chose. Bien que j’avais prévu de rentrer pour parler d’une affaire avec Sarina. Bien que j’aimais également la mer. Je n’aimais que très rarement les tempêtes, qu’elles soient en mer ou sur terre. Sans parler qu’en ville s’était souvent bien pire. Les odeurs des rues se décuplaient, m’obligeant souvent à m’en éloigner pour m’éviter des hauts le cœur intempestif. « C'est des trucs qui arrivent. » Justement non. Ce ne sont pas des choses qui arrivent. Pas sur mon navire. Pourtant c’est arrivé, mais ce n’est pas pour autant que je vais en parler, pas ici. Pas lorsque les murs ont des oreilles. Bien qu’ici il soit plus une question de voiles… Mais je laisse ce sujet pour un autre moment. C’est histoire que je finirais bien par éclaircir tôt ou tard. Bien qu’il vaut mieux tôt que tard.

A peine dans ma cabine que j’enjambe la courte distance me séparant de mon bureau. C’est surement le meuble le plus imposant de la pièce, mais aussi la chose la plus en bordel. Pas que le reste ne le soit pas. Je suis loin d’être une fée du logis, mais c’est étonnement la seule chose qui m’insupporte lorsque du monde se trouve dans ma cabine. Raison de plus à la longue liste qui fait que je ne reçois jamais ici. Mais il y a prescription, c’est Shorka. Bien que ce ne soit qu’une excuse de ma part… J’interroge la jeune femme sur la façon dont elle compte occuper son temps tout le long que ses pieds seront à terre. Je soupire finalement en m’asseyant dans mon siège, du moins j’ai plutôt l’air avachis qu’assis et mon regard bleu la perce. Mes doigts qui s’entrelacent entre eux tout en reposant juste sous mes pectoraux. Je joue de mes pouces l’un sur l’autre, tapotant leurs côtés charnus entre eux. Je penche un peu la tête sur le côté, fronçant un peu les sourcils lorsqu’elle fait remarquer qu’elle n’a d’obligation envers personne. Je laisse jouer mes pouces sur ma lèvre inférieure avant de me lever de toute ma hauteur dans une expiration. J’attrape une enveloppe cachetée que je glisse à ma ceinture en profitant pour la replacer correctement sur ma taille. Je m’approche d’elle lorsqu’elle parle de son programme pour les prochains jours. « J’connais bien un endroit où l’alcool et la compagnie sont plutôt pas mal. À toi d’voir si t’veux rester en ville où qu’ça t’déranges pas d’t’en éloigner. »

Je suis prêt d’elle, mon épaule qui touche presque la sienne et je me penche un peu au-dessus d’elle pour observer ses traits réagir. Mes mains viennent sur mes hanches pendant que je la juge. « Une femme avec un caractère de chien et .. » Je lève une main pour venir saisir l’une des mèches de ses cheveux tombante sur ses épaules. « ..aussi petite qu’un enfant avec les cheveux blonds comme les blés, ça court pas les rues dans l’coin. Ça s’ra pas difficile de t’localiser dans la ville. Sans parler que ça serait m’sous-estimer. » Clin d’œil et j’la dépasse faisant mine de partir de ma cabine avant de me stopper à l’entrée de celle-ci et de me tourner de moitié vers elle. « J’rectifie, j’connais deux endroits pour ça et qui n’serons pas puant comme les tavernes d’la ville. » Je pose mon épaule contre le bois, croisant une jambe tout en faisant mine de regarder l’un de mes ongles. « Reste à voir si l’une de mes propositions t’conviennent et si ma compagnie t’intéresse. » Car oui, a aucun autre moment, je n’avais pensé à une autre compagnie que la mienne.  
code by bat'phanie



Couleur Sandor : #235F75
Revenir en haut Aller en bas
avatar
₪ Aventures : 150
₪ Emploi : Reine des pirates & Capitaine du Yelling Wyvern

Feuille de survie
₪ Inventaire:
Mer 28 Mar - 15:26

Let's be three sheets to the wind
Sandor
&
Shorka


 

 



 

 

“Some pirates achieved immortality by great deeds of cruelty or derring-do. Some achieved immortality by amassing great wealth. But the captain had long ago decided that she would, on the whole, prefer to achieve immortality by not dying.”

Tu le regardes, observant ses gestes et son attitude. Il y a peu de capitaines masculins que tu estimes et avec qui tu es capable de t'entendre, tu n'aimes pas les regards qu'ils posent sur toi et sur ton équipage. Quand ils ne sont pas dédaigneux, ils sont lubriques et c'est un comportement que tu n'aime pas le moins du monde. Et encore, quand il ne s'agit que de regards, cela passe encore mais beaucoup se permettent également d'entrer dans ton espace vital, franchissant le mètre de sécurité que tu aimes laisser avec ton entourage. A leurs risques et périls bien entendu. Tu sais que ce comportement t'a valu déjà de nombreuses remarques, ainsi que des rumeurs diverses et variées. Les pirates et navigateurs sont des vraies comères en réalité et cela t'amuse d'ailleurs souvent d'écouter ce qu'on dit de toi dans les ports ou sur les ponts d'autres navires. Celle qui t'a fait le plus rire a sans aucun doute été celle qui disait que tu partageais plus volontiers ta couche avec les femmes qu'avec les hommes.

Tu relèves les yeux vers le visage de Sandor, alors qu'il est tout près de toi, au point de presque te toucher. Tu détailles ses traits si particuliers et t'attardes sur ses yeux, esquissant un sourire en l'écoutant parler. Un caractère de chien...? Vilain capitaine, il se moque de toi, d'aucun aurait vu leurs bourses prendre un coup violent pour moins que ça. Tu le laisses attraper une mèches de tes cheveux longs alors qu'il continue de te titiller. Tes yeux parlent à la place de ta langue, une lueur de défi flamboie dans tes prunelles. Tu pourrais le mettre au défi de te retrouver dans la ville, de jouer à un petit jeu puéril mais pourtant amusant de cache-cache. L'échelle serait bien plus importante que lorsqu'il t'arrivait de jouer à cela sur le navire de ta mère, tout comme l'enjeu, mais tu as grandi. Les jeux de l'enfant deviennent les défis de l'adulte...

Le clin d'oeil qu'il te lance te donne envie de répliquer mais ses pas l'éloignent déjà de toi pour le conduire vers la porte de sa cabine. Si tu n'aimais pas tant le jeu, tu aurais laissé tomber pour l'abandonner à ses occupations de bras-droit pressé. Heureusement, ce n'est pas près d'être fini. Tes pas te conduisent de nouveau près de lui et cette présence te fait ressentir cette petite excitation dans les trippes, proche de celle que tu ressens quand tu te bats. Tu es à nouveau si proche de lui que tu as besoin de lever légèrement la tête pour pouvoir le regarder dans les yeux. Il fait mine d'être excessivement intéressé par ses ongles et leur état, comme pour faire passer inaperçu ce qu'il vient de lui proposer. Ah ces hommes...

" Je croyais qu't'avais à faire à terre avant d'prendre du bon temps...? " dis-tu en prenant la moue étonnée et innocente de l'ingénue que tu n'es absolument pas. Tu croises les mains dans ton dos, faisant mine de considérer un peu sa compagnie et d'avoir l'air de réfléchir à sa proposition. Mais l'excitation qui s'est déplacé au creux de tes reins va bientôt te faire perdre toute prudence ainsi que tout bon sens et tu le sais bien. Quand tu te mets à avoir envie de passer du temps avec un homme, il est peu de choses pour t'enlever cette idée de la tête.
©️ Gasmask




shipwrecked your destiny
Sail away, set sail into the blue horizon
Ride the waves, that guide our destiny
No grave but the sea


shameful sin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Dim 6 Mai - 16:49

Shorka & Sandor
Let's be three sheets to the wind

Il sait parfaitement ce qu’il pourrait risquer avec elle en lui parlant de cette façon. Mais il sait aussi, du moins il le devine ! Car la jeune femme est, sur ce point comme lui, à ne pas faire étale de sentiment. Elle ne l’a jamais dit, mais le passé les lies. Il n’est pas un simple inconnu dans sa vie et sa présence à cet instant sur le navire du capitaine le prouve. Pourquoi serait-elle venue le voir sitôt le pied à terre si à ses yeux, il était comme tous ses hommes qui traversent sa vie. Sandor n’est pas bête, il sait qu’il y a quelque chose de plus. Même s’il ne maitrise pas la nature de cette chose. Tout en tirant sur une mèche de ses cheveux, elle fait mine de ne pas l’écouter en regardant ses ongles. Mais il la connait, elle n’est pas ce type de femme. Il continue pourtant dans sa proposition. Ce qu’il a en tête n’est peut-être pas du même acabit que ce qui fuse dans ses neurones à elle, mais il est sur tout de même qu’elle passerait un bon moment en sa compagnie dans sa petite maison qu’il a mis des années à retaper pour des moments comme celui-ci. Des moments où il est dans l’obligation de rester à terre et qu’il veut absolument éviter la ville. « Je croyais qu't'avais à faire à terre avant d'prendre du bon temps...? » Il n’en fallait pas plus pour savoir que sa curiosité était piquée. Il avait fait mouche et il le savait. « J’ai à faire en effet et j'comptais pas à ce que tu m’abandonne avant que ce n'soit terminé. » Oui, il comptait l’emmener avec lui jusqu’à Sarina, faire ses affaires avant qu’ils ne se retirent hors du brouhaha de la ville. « En route cap'taine, plus vite j’ai fini plus vite on pourra déguster l’un des meilleurs rhums que j'connaisse ! » Il s’avançait alors, descendant sur le pont afin de quitter son navire.

Le trajet avait été moins long à dos de cheval, même s’il n’était pas contre marché un peu, mais il sentait des maux lui monter dans le crâne et il se hâtait d’en finir au plus vite avec Sarina pour pouvoir se retirer dans le calme de sa cabane au bord de l’eau. Avant même de voir Sarina il avait demandé à des domestiques de lui préparer des vivres pour tenir plusieurs jours. Sandor ne sait pas exactement combien de temps ils avaient mis entre son entretien avec la gouverneure et le trajet retour à travers le bois entourant Menethil pour rejoindre ce qui lui servait de maison. Pendant le trajet, il lui avait fait comprendre que le lieu était tenu secret pour bonne raison qu’étant peu présent sur terre, il ne voulait voir personne s’approprier la modeste demeure qu’il avait retapé à l’aide de ses mains et à la sueur de son front. Une fois la maison en vue, le couple qui y logeait pendant ses absences pour entretenir l’ensemble venait à leur rencontre. Il les congédiait pour quelques jours et leur donnait leur due.

Il faisait signe à la jeune femme de s’installer tandis qu’il aller prendre deux gobelets et une bouteille de son meilleur rhum. Deux chaises et une petite table juste en bas des escaliers menant à l’intérieur, mais aussi a un patio qui entoure l’habitation. Il n’en fallait pas plus, surtout pour un homme qui passait habituellement son temps seul ici. Il prenait place en laissant tomber son immense squelette sur l’une des chaises, attrapant la bouteille pour en verser le contenu dans chaque gobelet. Le capitaine tendait alors l’autre gobelet à la jolie blonde, un léger rictus aux lèvres. « Si tu trouves un meilleur rhum que celui-ci dans tout Menethil j'm’engage à faire c'que tu veux ! » Et il ne faisait jamais ce genre de pari en l’air, il savait que ce rhum était le meilleur.
code by bat'phanie



Couleur Sandor : #235F75

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
₪ Aventures : 150
₪ Emploi : Reine des pirates & Capitaine du Yelling Wyvern

Feuille de survie
₪ Inventaire:
Mer 9 Mai - 20:56

Let's be three sheets to the wind
Sandor
&
Shorka


 

 



 

 

“Some pirates achieved immortality by great deeds of cruelty or derring-do. Some achieved immortality by amassing great wealth. But the captain had long ago decided that she would, on the whole, prefer to achieve immortality by not dying.”

Le capitaine a déjà tout prévu, comme si il avait su à l'avance que tu viendrais le déranger dans ses occupations. Ce n'est pas le cas, évidemment, il aurait fallu être devin pour savoir ce que tu allais faire et ce que tu avais dans la tête au moment où tu as vu son navire à quai. Tu souris, voyant bien qu'il ne comptait en effet pas te laisser à ton sort pendant qu'il a à faire. Et ça te plait bien. Il est si rare que tu laisses les commandes à une autre personne que toi, tu diriges ton navire, ton équipage, ta vie. Jamais tu ne laisserais les commandes à quelqu'un d'autre, ta liberté n'a pas de prix et tu ne laisseras jamais personne te dicter quoi faire, aucune femme et encore moins un homme. Sauf Sandor. Lui c'est bien différent. Et ce n'est pas comme si il te dictait ta conduite, il te propose simplement quelque chose que tu acceptes sans broncher et sans proposer rien d'autre. Il y a une nuance.

Tu le suis donc jusque chez votre gouverneure, il a des affaires à régler avec elle, pendant que toi tu vadrouilles pour t'informer un peu de ce qui se passe dans le pays. Tu le laisses faire ce qu'il veut, pensant tout de même à envoyer un messager sur ton navire. Il faut bien que tu préviennes ton second que tu ne seras pas de retour avant un moment. Ton équipage se débrouillera, tu le sais, mais leur dire que tu ne vas pas rentrer avant plusieurs jours est tout de même mieux pour qu'ils ne s'inquiètent pas. Heureusement, les affaires qui occupent le capitaine ne durent pas aussi longtemps que tu l'aurais cru et il finit rapidement par revenir vers toi. Il a demandé des vivres, ce qui te met la puce à l'oreille. Vous n'allez pas rester en ville pour prendre un verre et passer du bon temps. Voilà quelque chose qui te plait.

Le voyage est assez longtemps, pas que cela te dérange beaucoup, au moins vous ne serez dérangés par personne de ta connaissance. Il te prévient d'ailleurs que le lieu doit rester secret, il n'a pas à s'en faire à ce sujet, tu ne risques pas de parler de l'endroit à qui que ce soit. Tu aimes ce genre de petits secrets, tu ne comptes pas les partager avec quelqu'un d'autre. Mais quand enfin, vous arrivez dans sa petite bicoque qu'il s'est construit, tu remarques que c'est un endroit charmant. Une demeure modeste, certes, mais au fond, tu n'as pas beaucoup plus de luxe sur ton navire, tu peux vivre n'importe où. Quoi que rester sur la terre ferme trop longtemps ne serait pas à ton goût.

Tu vas t'asseoir à la table, devant la bicoque. C'est un endroit agréable, tu espères que la boisson qu'il t'a promise sera à la hauteur. Le meilleur rhum de tout Menethil, il a intérêt à dire vrai ! Et d'ailleurs, le voilà qui te sert un verre en pariant que c'est effectivement le meilleur rhum que tu goûteras. Et après y avoir trempé les lèvres, tu es bien obligée de le reconnaître. " Même si ce s'rait bien qu'tu fasses c'que je veux, j'avoue que c'est l'meilleur rhum que j'ai goûté. " Tu ris et reprends une bonne gorgée de rhum, il te réchauffe le gosier et te fait du bien. " Alors...Tu avais d'autres projets en tête, à part boire du rhum en tête à tête...? " Tu sais ce que toi tu as en tête et d'ailleurs, il est grand tant de lui montrer. Tu te lèves, ton verre à la main, et tu viens d'un pas décidé te mettre à califourchon sur ses genoux avec un sourire.
©️ Gasmask




shipwrecked your destiny
Sail away, set sail into the blue horizon
Ride the waves, that guide our destiny
No grave but the sea


shameful sin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's be three sheets to the wind | Sandor
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 08. Anyway the wind blows doesn't really matter to me
» ..:: Wind of change ::.. (Pv Einar)
» Wind Horses.
» ~ Wind Horses, RPG équin.
» Wind

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exodus :: Zone morte :: Archives :: Autre-
Sauter vers: